chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un convoi de wagons-citernes explose dans le centre d'une petite ville du Québec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Un convoi de wagons-citernes explose dans le centre d'une petite ville du Québec   Dim 7 Juil - 1:17:37

Chargés de pétrole brut,les wagons ont provoqué plusieurs déflagrations en plein centre du village québecquois de Lac-Mégantic.

Une soixantaine de personnes sont portées disparues.



L'inquiétude grandit après la spectaculaire explosion d'au moins quatre wagons-citernes chargés de pétrole brut,samedi 6 juillet dans le centre d'une petite ville du Québec.

Le train dont ils faisaient partie a déraillé,et les wagons ont explosé,embrasant une trentaine de bâtiments et suscitant une vive inquiétude quant au nombre de victimes potentielles.

"On n'a aucune idée s'il y a des victimes et combien",a déclaré à la presse le ministre québécois de la Santé Réjean Hébert,pendant que la chaîne publique Radio-Canada faisait état d'une soixantaine de personnes manquant à l'appel dans la ville de Lac-Mégantic,à 250 km à l'est de Montréal.

Un périmètre d'évacuation d'un kilomètre a été mis en place et au moins 1.000 des 6.000 habitants de Lac-Mégantic ont dû quitter leurs domiciles,a indiqué l'agence gouvernementale Urgence Québec.

Premiers répondants,les pompiers ne pouvaient toujours pas accéder au site même de l'explosion plusieurs heures après l'accident,qui s'est produit vers 1h20 (5h20 GMT),en raison du risque de nouvelles déflagrations.

Une trentaine de bâtiments ont été détruits,et plusieurs personnes manquent encore à l'appel après le drame impressionnant,comme en témoigne cette photo prise par l'hélicoptère de la Sûreté du Québec et posté sur Twitter.

Un probable incident mécanique

Le convoi ferroviaire de la compagnie américaine The Montreal Maine & Atlantic comptait cinq locomotives et 77 wagons et transportait du pétrole en provenance de l'Etat américain du Dakota du Nord (ouest),a indiqué le vice-président Marketing de la compagnie,Joe McGonigle.

Un incident mécanique pourrait être à l'origine de l'accident.

Un porte-parole de la compagnie,Christophe Journet,a déclaré à l'AFP qu'avant la catastrophe,le convoi avait été immobilisé dans le village voisin de Nantes pour effectuer un changement d'équipe et que,pour une raison inconnue,il s'était "mis à avancer,à bouger dans la pente le conduisant jusqu'à Lac-Mégantic",alors que les systèmes de freinage étaient pourtant activés.

Par conséquent,"il n'y avait pas de conducteur à l'intérieur" lorsque le train s'est emballé,a-t-il dit.

Une équipe du Bureau de la sécurité des transports du Canada a été dépêchée sur place pour l'enquête.

Un autre témoin,Nancy Cameron,a pris une photo diffusée sur les réseaux sociaux montrant des flammes qui s'élevaient au-dessus de l'une des locomotives alors que le convoi se trouvait près du village de Nantes,à 13 km à l'ouest de Lac-Mégantic.

Champignon de feu

"Quand on est sorti du bar-restaurant,on a vu des wagons arriver au centre-ville à toute allure.

On a vu des étincelles,on a entendu des bruits.

On entendait des explosions et il y avait le feu partout.

On a couru jusqu'au bord de l'eau",a déclaré un témoin,Yvon Rosa,sur Radio-Canada.

Un premier point de presse officiel des autorités de la province était prévu samedi vers 15h30 (19h30 GMT).

L'accident a créé un spectaculaire champignon de feu,suivi par un brasier,qui n'était toujours pas contrôlé plusieurs heures après l'accident.

Plus de 120 sapeurs-pompiers combattaient les flammes,dont certains venus de l'Etat américain du Maine situé à 25 km au sud de la ville.

Plusieurs bâtiments du centre-ville étaient la proie des flammes.

"Je suis abasourdi,ce que je viens de voir,ça frappe",a déclaré le député fédéral de la région à Ottawa et ministre canadien de l'Industrie,Christian Paradis.

Des témoins ont raconté avoir entendu jusqu'à six explosions majeures pendant la nuit.

Le pétrole s'est déversé dans la rivière

La Sûreté du Québec (police provinciale) ne pouvait déterminer si les personnes qui manquaient à l'appel étaient sur les lieux au moment du drame,mais plusieurs témoins affirmaient être sans nouvelles de proches habitant près du lieu de l'accident.

"Nos pensées et nos prières sont tournées vers les familles et les proches des victimes",a déclaré dans un communiqué le Premier ministre du Canada,Stephen Harper.

"La population de Lac-Mégantic et des environs peut compter sur notre gouvernement pour suivre de près la situation et fournir l'aide nécessaire à la province au besoin".

Le pétrole,qui était acheminé vers le littoral américain,s'est déversé dans la rivière traversant le centre-ville.

On ignore dans l'immédiat l'étendue de la pollution.



















le nouvel observateur

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un convoi de wagons-citernes explose dans le centre d'une petite ville du Québec   Dim 7 Juil - 12:13:51

80 disparus après l'explosion d'un convoi de wagons-citernes

Au moins quatre wagons-citernes chargés de pétrole brut ont explosé.

Le bilan provisoire s'élève à un mort et un blessé.



L'explosion des wagons-citernes a forcé l'évacuation d'au moins 2.000 personnes,en plus de détruire ou d'endommager une quarantaine de bâtiments

Au moins 80 personnes sont portées disparues dans une petite ville du Québec après le déraillement et l'explosion d'un convoi de wagons-citernes,qui a ravagé une partie du centre-ville,a dit samedi 6 juillet à l'AFP un pompier revenant du coeur du brasier.

"Il y avait au moins 50 personnes au bar" de Lac-Mégantic,ville de 6.000 habitants,située à 250 km à l'est de Montréal.

"Il ne reste plus rien",a déclaré ce pompier,qui a requis l'anonymat.

Une vague de pétrole en feu a soufflé le bâtiment,a-t-il ajouté.

Les fouilles doivent officiellement commencer dimanche à l'aube,a-t-il précisé.

Au moins quatre wagons-citernes chargés de pétrole brut ont explosé,faisant au moins un mort et un blessé selon un premier bilan provisoire,et forçant l'évacuation d'au moins 2.000 personnes,en plus de détruire ou d'endommager une quarantaine de bâtiments.

La chaîne publique Radio-Canada avait auparavant fait état d'une soixantaine de personnes manquant à l'appel à Lac-Mégantic.

Un mort et un blessé

"A ce stade,le bilan demeure toujours inchangé.

On parle toujours d'un décès",a déclaré peu après 21h30 (01h30 GMT) un porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ,police provinciale),Michel Brunet.

"On s'attend à ce qu'il y en ait d'autres",a-t-il dit.

"Je suis choqué,horrifié par la nouvelle.

Malheureusement,il est clair qu'il y a eu perte de vies,même si on n'en connaît pas encore l'ampleur",a déclaré samedi soir le Premier ministre canadien Stephen Harper depuis Calgary,dans l'ouest canadien.

"Mes pensées et mes prières sont avec les gens de Lac-Mégantic.

J'aimerais offrir mes condoléances aux familles des victimes",a ajouté Stephen Harper qui a offert toute l'aide du gouvernement canadien à la province de Québec à la suite de cette tragédie.

La Première ministre du Québec,Pauline Marois,a exprimé pour sa part "un sentiment de profonde désolation" après avoir survolé la ville sinistrée et vu "tous ces bâtiments brûlés".

"C'est la tristesse que j'ai ressentie surtout pour tous les gens qui sont concernés par cette catastrophe,le centre-ville est détruit",a-t-elle souligné.

Les incendies provoqués par la série de détonations qui ont suivi n'étaient toujours pas maîtrisés samedi soir près de 20 heures après la catastrophe,et les autorités attendaient l'arrivée de mousse ignifuge en provenance des Etats-Unis,à 25 km au sud de Lac-Mégantic.

Pas de conducteur à bord

Un incident mécanique pourrait être à l'origine de l'accident.

Un porte-parole de la compagnie,Christophe Journet,a déclaré à l'AFP qu'avant la catastrophe,le convoi avait été immobilisé dans le village voisin de Nantes pour effectuer un changement d'équipe et que,pour une raison inconnue,il s'était "mis à avancer,à bouger dans la pente le conduisant jusqu'à Lac-Mégantic",alors que les systèmes de freinage étaient pourtant activés.

Par conséquent,"il n'y avait pas de conducteur à l'intérieur" lorsque le train s'est emballé,a-t-il dit.

Le convoi ferroviaire de la compagnie américaine The Montreal Maine & Atlantic comptait cinq locomotives et 77 wagons et transportait du pétrole en provenance de l'Etat américain du Dakota du Nord (nord),selon le vice-président Marketing du transporteur,Joe McGonigle.

Les autorités québécoises ont parlé de 72 wagons transportant 100 tonnes de pétrole chacun.

"Une dizaine de wagons ont été sécurisés et retirés du convoi",a indiqué l'agence gouvernementale Urgence Québec dans un communiqué.

Une équipe du Bureau de la sécurité des transports du Canadamenait l'enquête sur place.

Champignon de feu

Un autre témoin,Nancy Cameron,a pris une photo diffusée sur les réseaux sociaux montrant des flammes qui s'élevaient au-dessus de l'une des locomotives alors que le convoi se trouvait près du village de Nantes,à 13 km à l'ouest de Lac-Mégantic.

"Quand on est sorti du bar-restaurant,on a vu des wagons arriver au centre-ville à toute allure.

On a vu des étincelles,on a entendu des bruits.

On entendait des explosions et il y avait le feu partout.

On a couru jusqu'au bord de l'eau",a déclaré un témoin,Yvon Rosa,sur Radio-Canada.

L'accident a créé un spectaculaire champignon de feu.

Quelque 150 sapeurs-pompiers combattaient les flammes,dont plusieurs venus de l'Etat américain du Maine situé à 25 km au sud de la ville.

Une quarantaine de bâtiments auraient été touchés ou détruits par les flammes,selon Urgence Québec.

Des témoins ont raconté avoir entendu jusqu'à six explosions majeures pendant la nuit.



















le nouvel observateur

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un convoi de wagons-citernes explose dans le centre d'une petite ville du Québec   Dim 7 Juil - 18:13:34

Au moins trois morts dans l'explosion d'un train au Québec

Au moins trois personnes sont mortes,et 80 sont portées disparues dans une petite ville du Québec après le déraillement et l'explosion d'un convoi de wagons-citernes,qui a ravagé une partie du centre-ville.

Le bilan continue de s'alourdir au Canada.

Au moins trois personnes ont trouvé la mort dans une petite ville du Québec après le déraillement et l'explosion d'un convoi de wagons-citernes,selon la Sûreté du Québec,dont le porte-parole a précisé: "on sait qu'il y aura d'autres décès".

80 personnes sont toujours portées disparues.

L'accident a ravagé une partie du centre-ville.

"Il y avait au moins 50 personnes au bar" de Lac-Mégantic,ville de 6.000 habitants,située à 250 km à l'est de Montréal.

"Il ne reste plus rien",a déclaré ce pompier,qui a requis l'anonymat.

Une vague de pétrole en feu a soufflé le bâtiment,a-t-il ajouté.

Les fouilles ont officiellement commencé dimanche à l'aube,a-t-il précisé.

2.000 personnes évacuées

Au moins quatre wagons-citernes chargés de pétrole brut ont explosé.

Un premier bilan provisoire faisait état d'au moins un mort et un blessé.

Au moins 2.000 personnes ont été évacués,une quarantaine de bâtiments ont été détruits ou endommagés.

La chaîne publique Radio-Canada avait auparavant fait état d'une soixantaine de personnes manquant à l'appel à Lac-Mégantic.

"A ce stade,le bilan demeure toujours inchangé.

On parle toujours d'un décès",a déclaré peu après 21h30 (01H30 GMT) un porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ,police provinciale),Michel Brunet.

"On s'attend à ce qu'il y en ait d'autres",a-t-il dit.

"Je suis choqué,horrifié par la nouvelle.

Malheureusement,il est clair qu'il y a eu perte de vies,même si on n'en connaît pas encore l'ampleur",a déclaré samedi soir le Premier ministre canadien Stephen Harper depuis Calgary,dans l'ouest canadien.

La Première ministre du Québec,Pauline Marois,a exprimé pour sa part "un sentiment de profonde désolation" après avoir survolé la ville sinistrée et vu "tous ces bâtiments brûlés".

"C'est la tristesse que j'ai ressentie surtout pour tous les gens qui sont concernés par cette catastrophe,le centre-ville est détruit",a-t-elle souligné.

Les incendies provoqués par la série de détonations qui ont suivi n'étaient toujours pas maîtrisés samedi soir près de 20 heures après la catastrophe,et les autorités attendaient l'arrivée de mousse ignifuge en provenance des Etats-Unis,à 25 km au sud de Lac-Mégantic.

















BFMTV

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un convoi de wagons-citernes explose dans le centre d'une petite ville du Québec   Dim 7 Juil - 23:11:51

5 morts et près de 40 disparus après l'explosion d'un convoi de wagons-citernes

Au moins quatre wagons-citernes chargés de pétrole brut ont explosé et le bilan reste provisoire.

Hollande a exprimé la solidarité de la France.


Cinq personnes sont mortes et au moins quarante autres manquent toujours à l'appel près de 36 heures après la gigantesque explosion de wagons-citernes qui a dévasté samedi la petite ville de Lac-Mégantic,au Québec selon un nouveau bilan de la police dimanche 7 juillet.

"Deux autres corps ont été découverts,ce qui porte à cinq le nombre de personnes retrouvées dans les décombres",a déclaré à la presse un porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ,la police provinciale),Michel Brunet.

"Il y a au moins 40 personnes qui manquent à l'appel" dans cette ville de 6.000 habitants,située à 250 km à l'est de Montréal,a-t-il ajouté.

Après trois décès confirmés,deux nouveaux corps ont été retirés du site de l'explosion d'un convoi de wagons-citernes dans la petite ville de Lac-Mégantic,au Québec,selon la police.

Peu avant, un porte-parole,Michel Brunet,avait déclaré à la presse : "La Sûreté du Québec (SQ,police provinciale),au cours de la nuit,a fait la découverte de deux autres corps,ce qui porte le nombre de victimes à trois",avant d'ajouter,"On sait qu'il y aura d'autres décès".

Un pompier revenu du site du brasier,qui a requis l'anonymat,avait évoqué samedi soir auprès de l'AFP le nombre de 80 disparus après le déraillement et l'explosion d'un convoi de wagons-citernes à Lac-Mégantic ville de 6.000 habitants située à 250 km à l'est de Montréal,vers 1h20 (5h20 GMT) dans la nuit de vendredi à samedi.

L'incendie faisait toujours rage dimanche matin

"On ne s'avance pas sur un chiffre" de victimes,a dit le porte-parole de la SQ,expliquant que "tant et aussi longtemps que l'incendie est en cours,il y a des endroits auxquels on n'a pas accès".

Au lendemain du déraillement et de l'explosion d'un convoi de wagons-citernes qui a ravagé une partie du centre-ville,samedi,l'ampleur de la tragédie reste incertaine.

Certains résidents peuvent être partis en vacances,a indiqué samedi la Sûreté du Québec (SQ),citée par le site de Radio Canada,qui ajoute que le premier ministre Stephen Harper doit se rendre sur place.

Toujours selon Radio Canada,la Sûreté du Québec a confirmé dimanche matin qu'il existe encore un risque d'explosion puisque des wagons sont toujours en train de brûler.

Les pompiers sont sur place pour circonscrire les incendies.

Le Premier ministre se dit "horrifié"

"Il y avait au moins 50 personnes au bar" de Lac-Mégantic,ville de 6.000 habitants,située à 250 km à l'est de Montréal.

"Il ne reste plus rien",a déclaré ce pompier,qui a requis l'anonymat.

Une vague de pétrole en feu a soufflé le bâtiment,a-t-il ajouté.

"Les fouilles doivent officiellement commencer dimanche à l'aube",a-t-il précisé.

Un premier bilan provisoire faisait état dimanche matin d'au moins un mort et un blessé,et de l'évacuation d'au moins 2.000 personnes,en plus de la destruction d'une quarantaine de bâtiments.

"Je suis choqué,horrifié par la nouvelle.

Malheureusement,il est clair qu'il y a eu perte de vies,même si on n'en connaît pas encore l'ampleur",a déclaré samedi soir le Premier ministre canadien Stephen Harper depuis Calgary,dans l'ouest canadien.

"Mes pensées et mes prières sont avec les gens de Lac-Mégantic.

J'aimerais offrir mes condoléances aux familles des victimes",a ajouté Stephen Harper qui a offert toute l'aide du gouvernement canadien à la province de Québec à la suite de cette tragédie.

La Première ministre du Québec,Pauline Marois,a exprimé pour sa part "un sentiment de profonde désolation" après avoir survolé la ville sinistrée et vu "tous ces bâtiments brûlés".

"C'est la tristesse que j'ai ressentie surtout pour tous les gens qui sont concernés par cette catastrophe,le centre-ville est détruit",a-t-elle souligné.

Les incendies provoqués par la série de détonations qui ont suivi n'étaient toujours pas maîtrisés samedi soir près de 20 heures après la catastrophe,et les autorités attendaient l'arrivée de mousse ignifuge en provenance des Etats-Unis,à 25 km au sud de Lac-Mégantic.

Hollande exprime sa "vive émotion"

Le président François Hollande a fait part dimanche de sa "vive émotion" et exprimé la solidarité de la France selon un communiqué publié par l'Elysée.

"C'est avec une vive émotion que le président de la République a pris connaissance de la terrible catastrophe ferroviaire qui s'est produite au Canada dans la ville québécoise de Lac-Mégantic faisant un nombre encore indéterminé de victimes et de très nombreux dégâts matériels",peut-on lire dans le communiqué.

"Dans ces circonstances dramatiques,les premières pensées du chef de l'Etat vont aux familles des victimes auxquelles il exprime,au nom de la France,toute sa solidarité",ajoute la présidence française.

"Le chef de l'Etat salue la mobilisation de tous ceux qui sur place agissent pour retrouver les personnes disparues et portent secours aux personnes affectées.

Dans cette épreuve,la France se tient aux côtés des autorités fédérales et québécoises qui font face avec courage et détermination aux conséquences de ce drame",conclut le communiqué.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé de son côté avoir "adressé des lettres de soutien au Premier ministre du Canada,Stephen Harper,ainsi qu'à la Première ministre du Québec,Pauline Marois".

"Alors que le bilan est encore incertain,mes pensées vont naturellement à toutes les personnes affectées par cette catastrophe,à leur famille et à leurs proches.

Je leur souhaite beaucoup de courage dans cette épreuve",écrit M. Ayrault dans un communiqué publié par Matignon.

Il y évoque aussi sa "consternation" et son "immense tristesse" face aux conséquences de l'explosion.





















le nouvel observateur

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un convoi de wagons-citernes explose dans le centre d'une petite ville du Québec   Mer 10 Juil - 17:47:54

Explosion au Québec : la "négligence criminelle" envisagée

Le bilan de l'accident est désormais de 15 morts.

Une quarantaine de personnes sont toujours portées disparues.


100.000 litres de pétrole menacent désormais de s'écouler dans le fleuve Saint-Laurent

Les enquêteurs québécois envisageaient mardi 9 juillet la piste de la "négligence criminelle" pour expliquer l'explosion d'un convoi de wagons-citernes dans la bourgade de Lac-Mégantic,mais la société ferroviaire américaine en cause a rejeté toute responsabilité.

La Sûreté du Québec (SQ,police provinciale) est à la recherche d'"éléments de preuves potentielles qui pourraient permettre éventuellement le dépôt d'accusations criminelles",a déclaré à la presse l'inspecteur Michel Forget.

A quelques 200 m du lieu de l'accident,il a confirmé que l'hypothèse d'une "négligence criminelle" était "envisagée".

Il a indiqué que deux nouveaux corps ont été découverts mardi dans la zone dévastée par l'explosion du train dans la nuit de vendredi à samedi,portant le bilan à 15 morts.

Une quarantaine de personnes sont toujours portées disparues.

De son côté,le président de la compagnie The Montreal,Maine and Atlantic Railway (MMA),Ed Burkhardt,a affirmé aux médias locaux que c'était l'intervention des sapeurs-pompiers d'un village voisin,moins de deux heures avant l'accident,qui aurait provoqué le drame.

Moteur coupé

Les sapeurs-pompiers du village de Nantes était en effet intervenus vers 23h50 vendredi pour éteindre un petit incendie sur l'une des cinq locomotives du convoi de 72 wagons-citernes.

Ils auraient alors coupé l'alimentation de la locomotive,désactivant ainsi les freins à air comprimé de la locomotive.

Les pompiers de Nantes ont "arrêté les moteurs de la première locomotive" et c'est ce qui aurait provoqué la suite des événements",a déclaré Ed Burkhardt.

Au contraire,cette procédure fait partie du "protocole d'intervention de MMA,il faut couper le moteur",s'est défendu le chef des sapeurs-pompiers de la municipalité de Nantes,Patrick Lambert.

Le PDG de MMA a également accusé les pompiers d'avoir tardé à avertir la société de l'incident,mais les enquêteurs du Bureau de Sécurité des Transports (BST) ont affirmé le contraire mardi.

Périmètre évacué

Non seulement un employé de MMA été averti,mais en plus celui-ci est "arrivé sur les lieux pour aider les services d'incendie",a déclaré l'enquêteur Ed Belkaloul.

Le train sans conducteur aurait ensuite dévalé la pente entre Nantes et Lac-Mégantic,déraillant et explosant dans cette petite ville touristique située à 250 km à l'est de Montréal,au nord de la frontière américaine.

Près de quatre jours après cet accident,le pire au Canada depuis un crash d'avion en 1998,les habitants commençaient à perdre patience de ne pas pouvoir rentrer chez eux : 800 d'entre eux sont toujours concernés par cette interdiction,bien que le brasier est éteint depuis dimanche soir.

Les policiers ont en effet érigé un large périmètre interdit au coeur du centre-ville dévasté,et au-delà.

Ils ont demandé aux résidents de comprendre qu'ils sont à la recherche de pièces à conviction et qu'à ce titre la "zone rouge" doit être préservée.

Quelque 1.200 habitants ont toutefois commencé à regagner leurs domiciles mardi,dans des quartiers plus excentrés.

Faible risque écologique

Par ailleurs le gouvernement québécois a indiqué que le risque que quelque 100.000 litres de pétrole provenant des wagons-citernes ayant explosé se retrouvent dans le fleuve Saint-Laurent est "très faible".

Le lac Mégantic,qui borde la ville éponyme,se déverse dans la rivière Chaudière,qui elle-même se jette dans le Saint-Laurent en face de la ville de Québec,à 185 km de sa source.

"Il n'y a rien de perceptible qui devrait se rendre au fleuve",a dit à la presse le ministre de l'Environnement Yves-François Blanchet,rassuré après avoir survolé en hélicoptère le bassin versant de la Chaudière et le dispositif d'estacades et de pompes mis en place.

Lundi,"une très fine pellicule" de pétrole était perceptible sur la Chaudière sur une distance de 80 km en aval de Lac-Mégantic et un porte-parole du ministre,Eric Cardinal,avait estimé que ce n'était qu'"une question d'heures" avant que le pétrole ne se jette dans le fleuve,source d'eau potable d'une partie de la ville de Québec.

Mardi,il ne restait plus que des "traces" de cette "pellicule",a ajouté Yves-François Blanchet en estimant que "ce qui flotte sur la rivière Chaudière ne présente aucun risque pour la santé publique dans la région de Québec".


















le nouvel observateur

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 44590
Age : 52
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un convoi de wagons-citernes explose dans le centre d'une petite ville du Québec   Jeu 11 Juil - 0:32:46

mauvais serrage des freins sur le train de la mort

L'accident de train de Lac-Mégantic,qui a fait au moins 15 morts samedi,est dû au fait qu'un des employés n'avait pas bien réglé les freins du convoi avant la catastrophe.

L'accident de train de Lac-Mégantic,qui a fait au moins 15 morts samedi,est dû au fait qu'un des employés n'avait pas bien réglé les freins du convoi avant la catastrophe,a affirmé mercredi le patron de la société ferroviaire américaine.

"Les freins manuels n'ont pas été appliqués de façon adéquate sur ce train et il était de la responsabilité de l'employé de le faire",a dit à la presse le président de la maison mère de la société The Montreal,Maine & Atlantic Railway (MMA),Edward Burkhardt,en visite sur les lieux de l'accident.

Une négligence humaine

La nuit du drame,cet employé de la MMA était venu prêter main-forte aux pompiers d'un village voisin qui avaient éteint un incendie sur l'une des locomotives,alors que le convoi était arrêté en gare.

Le conducteur avait quitté les lieux et dormait à Lac-Mégantic.

Une heure après le départ de l'employé de la MMA et des pompiers,le convoi de 72 wagons-citernes se remettait à rouler tout seul,accélérant dans la longue pente conduisant à Lac-Mégantic,où il a déraillé produisant une gigantesque explosion qui a rasé une trentaine de bâtiments du centre-ville.

Le mécanicien protégé par la police

M. Burkhardt a été conspué par des résidents locaux en colère en arrivant à Lac-Mégantic mercredi,cinq jours après la tragédie.

Il a répondu aux questions d'une meute de journalistes qui l'encerclait dans une rue de Lac-Mégantic,derrière un cordon protégé par des policiers,qui ont empêché des citoyens en colère de s'en approcher.

Plusieurs lui ont lancé des insultes,tandis qu'une femme s'est approchée de la scène avec un grand drapeau américain à la main,coiffée d'une casquette portant l'inscription "Ground Zero 6/7/13".

















midi libre

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un convoi de wagons-citernes explose dans le centre d'une petite ville du Québec   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un convoi de wagons-citernes explose dans le centre d'une petite ville du Québec
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bout de texte fort intéressant...
» vaisseau éclaté dans l'oeil
» Alerte à la neige et au verglas dans le centre et l'est
» Ca y est ca re explose dans les banlieues !!
» Vie dans un centre Post Cure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: les Catastrophes-
Sauter vers: