chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Mar 25 Fév - 17:21:23

Affaire Pistorius : le procès retransmis en direct à la télévision

La justice sud-africaine a autorisé mardi la télévision à retransmettre en direct certaines parties du procès pour meurtre du champion paralympique Oscar Pistorius,qui pourra aussi être suivi intégralement à la radio à partir de lundi prochain.



Le témoignage de l’accusé ne fait toutefois pas partie des retransmissions qui seront permises à la télévision.

"Les requérants sont autorisés à positionner des équipements pour obtenir des enregistrements vidéo et audio des portions autorisées",a indiqué le juge Dunstan Mlambo,donnant satisfaction notamment à Multichoice, e bouquet satellite payant reçu par 4,5 millions de Sud-Africains qui diffusera une chaîne spéciale 24h/24.

Trois caméras pourront être placées dans la salle d’audience mais à des endroits "non intrusifs",trois jours avant le début du procès qui se tient un peu plus d’un an après que Pistorius,27 ans,a abattu son amie chez lui le jour de la Saint-Valentin 2013.

Les caméras seront actionnées à distance et aucun plan rapproché ne sera possible,a précisé le juge dans l’énoncé des strictes conditions encadrant la retransmission télévisée du procès.

Il doit durer jusqu’au 20 mars.

Pourront être filmées les portions suivantes : l’exposé du parquet et de la défense au début du procès et leurs plaidoiries finales,le jugement et l’énoncé du verdict,le témoignage des experts appelés à la barre par le parquet,mais pas les témoins cités par la défense ni la déposition de l’accusé lui-même.

La déposition des témoins cités par le parquet pourra aussi être retransmise en direct sauf si la personne ou le juge,Mme Thokozile Masipa,s’y opposent.

La défense du champion s’était opposée à la demande de plusieurs médias de filmer le procès,estimant que cela porterait atteinte à ses droits.

Le champion amputé des deux jambes,surnommé "Blade Runner" à cause de ses prothèses de carbone,a tué sa petite amie Reeva Steenkamp,lors de la Saint-Valentin 2013,en tirant avec son arme à travers la porte fermée des toilettes.

Pistorius est accusé de meurtre prémédité.

Il plaide l’erreur,affirmant avoir tiré dans un instant de terreur car il pensait qu’un cambrioleur s’était enfermé dans les toilettes.




















le dauphiné

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Sam 1 Mar - 16:13:39

Procès Pistorius: une vidéo du couple diffusée à la télévision

Les images montrent Oscar Pistorius et Reeva Steenkamp dans le grand magasin de Pretoria dix jours avant la mort de la jeune femme dont le procès qui s'ouvre lundi tentera de déterminer les circonstances.

A deux jours de son procès,une vidéo montrant l'athlète sud-africain paralympique Oscar Pistorius,flirtant et embrassant son amie quelques jours seulement avant le meurtre pour lequel il doit être jugé,a été diffusée sur Sky News samedi.

La chaine de télévision montre Oscar Pistorius et Reeva Steenkamp dans le grand magasin Woolworths à Pretoria dix jours avant la mort de la jeune femme le jour de la Saint Valentin de l'an dernier.

Les caméras de sécurité les montrent regardant avec envie des produits alimentaires dans les vitrines du magasin juste avant 22 heures 30 tout en bavardant et riant,sans prêter la moindre attention aux appareils de surveillance.

A un moment,on voit l'athlète se pencher et embrasser sa compagne.

Une autre vidéo,arme en main

Vendredi une autre vidéo montrant l'athlète usant d'une arme à feu dans un stand de tir quelques mois avant le meurtre,a été également diffusée sur Sky News.

La chaîne l'a montré avec un fusil de chasse et une arme de poing tirant sur une pastèque qui a explosé une fois touchée,provoquant des cris et des éclats de rire.

Le procès d'Oscar Pistorius,27 ans,se tient lundi sous les caméras de télévision.

Accusé de meurtre avec préméditation,il devrait se défendre en assurant qu'il a tiré sur son amie de 29 ans à travers une porte de salle de bains fermée à clé,pensant qu'il s'agissait d'un intrus.

S'il est reconnu coupable de meurtre avec préméditation,il est passible de 25 ans de prison.






















BFMTV

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Lun 3 Mar - 11:28:44

Le procès d'Oscar Pistorius s'ouvre lundi à Pretoria

Le procès d'Oscar Pistorius,27 ans,débutera ce lundi sous les caméras de télévision.

Accusé de meurtre avec préméditation,le champion handisport affirme avoir abattue son amie Reeva Steenkamp par accident,la prenant pour un cambrioleur.

Un peu plus d'un an après la mort de Reeva Steenkamp,le procès d'Oscar Pistorius,qui sera télévisé,débute ce lundi à Pretoria,la capitale de l'Afrique du Sud.

Accusé de meurtre avec préméditation,il devrait se défendre en assurant qu'il a tiré sur son amie à travers une porte de salle de bains fermée à clé et en pensant qu'il s'agissait d'un intrus.

L'accusation devrait quant à elle avancer que le couple avait des problèmes et appeler à témoigner des voisins qui ont entendu une dispute et des cris la nuit des coups de feu,le 14 février 2013.

S'il est reconnu coupable,Oscar Pistorius,27 ans,risque 25 ans de prison.

Le procès pourrait durer plus de trois semaines.

Il est promis à un grand retentissement en raison de la popularité de l'accusé.

Un procès très attendu en Afrique du Sud:

Des vidéos font surface

Une vidéo montrant l'athlète sud-africain paralympique flirtant et embrassant son amie quelques jours seulement avant le meurtre a été diffusée surSky News samedi.

Des caméras de sécurité les montrent regardant avec envie des produits alimentaires dans les vitrines d'un magasin tout en bavardant et riant,sans prêter la moindre attention aux appareils de surveillance.

Sky News a aussi diffusé une vidéo dans laquelle Oscar Pistorius utilise une arme à feu dans un stand de tir,quelques mois avant le meurtre.

On le voit tirer avec un fusil de chasse et une arme de poing sur une pastèque.

Une fois touchée,celle-ci explose,provoquant cris et éclats de rire.


















tf1 news





_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Lun 3 Mar - 19:53:22

Procès Oscar Pistorius : une voisine témoigne de "cris terribles"

Le procès du champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius,accusé de l'assassinat de sa petite amie Reeva Steenkamp en février 2013s'est ouvert ce lundi à Pretoria.



Oscar Pistorius devant la Justice pour le meurtre de sa compagne.

Ce lundi matin,à l'ouverture de son procès,il a plaidé "non-coupable".


Il doit se terminer le 20 mars.

Lui plaide l'accident,mais si la préméditation est reconnue il risque 25 ans de prison.

Dès l'ouverture de l'audience ce lundi à Prétoria,Oscar Pistorius a plaidé "non coupable",après que le procureur Gerrie Nel l'eut accusé d'avoir "tué illégalement et intentionnellement" sa compagne.

Si la préméditation est reconnue,Pistorius risque une peine incompressible de 25 ans de prison.

Jusqu'à la fin du procès le 20 mars,les experts,balistiques,médicaux et scientifiques devront notamment faire parler les téléphones portables des deux protagonistes.

Lundi matin : une voisine témoigne de "terribles cris"

Premier témoin appelé à la barre,Michelle Burger,une universitaire dont la chambre à coucher se trouve à précisément 177 m de chez Pistorius,a raconté ce qu'elle a entendu au matin de la sanglante Saint-Valentin.

"Juste après trois heures (du matin),j'ai été réveillée par de terribles cris d'une femme.

Elle appelait au secours",a-t-elle témoigné.

"J'ai entendu de nouveau des cris.

C'était pire qu'avant.

Elle était très effrayée.

J'ai su que quelque chose de terrible allait arriver."

"Les événements de cette soirée ont été extrêmement traumatisants pour moi.

La peur dans la voix de cette femme est difficile à décrire à la cour.

J'ai entendu la terreur dans la voix de cette femme",a insisté Michelle Burger,parlant de "cris à glacer le sang".

"J'étais persuadée qu'il y avait une attaque dans la maison par des cambrioleurs."

Pistorius maintient la thèse de l'accident

Oscar Pistorius affirme que c'est parce qu'il croyait à l'intrusion d'un cambrioleur dans sa luxueuse maison de la banlieue de Pretoria située dans un lotissement fortifié qu'il a saisi son arme pour tirer sur la porte des toilettes,pris de panique.

"Bien que j'admette avoir infligé les tirs mortels à Reeva,il s'agit d'un accident.

Je croyais que Reeva était toujours au lit",a-t-il ajouté.

Elle dit ensuite avoir entendu quatre coups de feu.

Ce qui correspond au nombre de coups de feu tirés par Oscar Pistorius sur son amie à travers la porte fermée de ses toilettes.

Elle a ajouté avoir entendu ensuite un homme appeler à l'aide.

Ce témoin a été ensuite soumise à un vigoureux contre-interrogatoire de l'avocat de Pistorius,qui a mis son témoignage en doute,insistant lourdement pour savoir pourquoi elle était aussi certaine d'avoir entendu quatre coups de feu,alors que son mari qui sera entendu ultérieurement en aurait entendu quatre,cinq,ou peut-être six.

Ouverture du procès : pour le procureur,la version de l'accusé "n'est pas plausible"

Le procureur au procès d'Oscar Pistorius a affirmé lundi à l'ouverture du procès que la thèse de la méprise,défendue par l'accusé,"n'est pas plausible, et doit être rejetée".

Gerrie Nel a rappelé que le drame avait eu lieu en l'absence de tout témoin.

Le parquet,a-t-il dit,agit sur la base de "preuves fondées sur ce qu'on entendu des voisins".



















midi libre

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Mar 4 Mar - 21:33:22

Procès d'Oscar Pistorius: l'audience perturbée par une photo

Michelle Burger a maintenu avoir entendu des cris la nuit de la mort de Reeva Steenkamp.



Oscar Pistorius lors de son procès le 4 mars 2014.

L'avocat de la défense a été rappelé à l'ordre pour son comportement envers ce témoin clef,dont la photo a été diffusée dans les médias,provoquant une suspension d'audience.

Michelle Burger,maître de conférences à l'Université de Pretoria,a répété avec constance mardi ce qu'elle avait déjà raconté la veille.

Oui,le soir de la mort de Reeva Steenkamp,elle a bien entendu des cris d'une femme et des appels au secours depuis sa chambre à coucher dont la fenêtre était ouverte,à 177 m de la maison d'Oscar Pistorius.

L'avocat de la défense Barry Roux,un ténor du barreau sud-africain,s'est efforcé de mettre son témoignage en doute, usant d'un ton hautain et parfois intimidant,durant quatre heures au total,lundi et mardi.

A la toute fin de sa déposition,alors qu'elle répondait aux questions du procureur Gerrie Nel, Michelle Burger a fondu en larmes,lâchant: "Quand je suis sous la douche,je revis ses cris!"

L'avocat contraint de s'excuser

Elle a aussi dit avoir entendu quatre coups de feu,juste au moment où Pistorius abattait son amie Reeva Steenkamp en tirant quatre balles à travers la porte des toilettes,vers 3 heures ce 14 février 2013.

Barry Roux,avocat de la défense,s'est demandé comment cette voisine avait pu entendre ces cris alors que Reeva était enfermée dans des toilettes donnant sur une salle de bains dont la fenêtre était fermée.

"C'est un fait,vous pouvez crier aussi fort que possible,faites 177 m et dites nous si vous pouvez entendre ce cri",a lancé l'avocat.

"Nous attendons les résultats."

Très agressif,donnant même à haute voix le numéro de téléphone de son mari,alors que le procès est retransmis en direct,Barry Roux a été contraint par la juge de s'excuser après une remarque particulièrement sarcastique.

Il a été jusqu'à accuser le témoin de mettre systématiquement en avant les éléments à charge,refusant d'admettre "des évidences" qui pourraient bénéficier à l'accusé.

Une photo du témoin diffusée à la télé

L'audience a été brièvement interrompue quand le procureur a appris que la chaîne d'informations en continu eNCA montrait une photo de Michelle Burger pendant qu'elle témoignait.

La juge a intimé l'ordre aux télévisions retransmettant le procès de ne diffuser aucune image des témoins,sous aucune forme.

Le Parquet veut faire défiler 107 témoins à la barre pendant les trois semaines que doit durer le procès très médiatisé.

Il est persuadé qu'Oscar Pistorius a prémédité le meurtre de sa petite amie,ce qui pourrait l'envoyer en prison pour vingt-cinq ans.

Mal à l'aise à son arrivée au tribunal,l'athlète est resté calme et studieux mardi,prenant des notes,et discutant régulièrement avec son équipe.






















BFMTV

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Mer 5 Mar - 11:12:06

Procès Pistorius : l'évènement "tout à fait dérangeant" qui a perturbé les débats

L'audience a été brièvement suspendue,mardi,après la diffusion par une chaîne sud-africaine de la photo d'un témoin qui avait demandé à ne pas apparaître à l'écran.

"Je prends ça très au sérieux",a déclaré la juge.

Michelle Burger,la voisine entendue depuis lundi,a fondu en larmes lors de la deuxième journée d'audition.

A la télévision,seule sa voix doit apparaitre.

Michelle Burger,voisine d'Oscar Pistorius à Pretoria,a été la première à témoigner lundi dès l'ouverture du procès du champion paralympique,jugé pour le meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp en février 2013.

Le témoin à charge,qui avait demandé à ce que son visage n'apparaisse pas à l'écran,est revenu à la barre mardi.

Pour un bref moment.

Car la juge a suspendu l'audience peu après sa reprise dans la matinée après avoir été avertie qu'une chaîne montrait une photo d'elle.

Le cliché en question,apparu à l'antenne de la chaîne d'information continue eNCA,a été trouvé sur le site de l'université de Pretoria où Michelle Burger est maître de conférence en économie.

"Je prends ça très au sérieux",a déclaré la juge Thokozile Masipa,affirmant que "c'est tout à fait dérangeant".

"Les médias sont prévenus.

S'ils ne se tiennent pas correctement,nous ne les traiterons pas avec des gants de velours",a ensuite indiqué la juge,avant d'interdire formellement toute utilisation d'images de témoins,"de quelque source que ce soit".

Les médias sud-africains ont en effet obtenu l'autorisation de retransmettre en direct à la télévision la majeure partie du procès,sauf le témoignage de Pistorius.

Mais l'accord passé avec la justice précise que les témoins peuvent demander à ne pas être filmés.

La juge a promis une enquête et assuré qu'elle ne laisserait pas l'incident sans conséquence.

Elle a ensuite rouvert l'audience.

"Quand je suis sous la douche,je revis ses cris!"

Comme la veille,l'avocat d'Oscar Pistorius a tenté de déstabiliser Michelle Burger qui assure avoir entendu "des cris terribles".

Barry Roux ténor du barreau usant d'un ton parfois hautain et intimidant s'est efforcé de mettre en doute successivement son honnêteté,celle de son mari qui a commencé à comparaître mardi l'ordre dans lequel elle a perçu les cris et les tirs,ou encore sa capacité à distinguer une voix de femme de celle d'un homme qui aurait pu être,selon lui,Pistorius lui-même,au comble de l'anxiété.

Il a lourdement insisté pour savoir si elle savait seulement reconnaître le bruit d'une arme à feu,suggérant qu'elle aurait pu confondre les tirs avec les coups de batte de cricket portés par Pistorius pour défoncer la porte fermée à clé des WC de sa chambre.

Epuisée par quatre heures d'interrogatoire agressif et parfois humiliant,Michelle Burger a fondu en larmes,lâchant: "Quand je suis sous la douche,je revis ses cris!"

Elle a également répété,en anglais et en afrikaans,les hurlements de femme "absolument pétrifiants" entendus avant les quatre coups de feu.

Son témoignage a laissé cependant une question en suspens.

Outre les cris de femme "à glacer le sang",elle a aussi entendu un homme appeler au secours.

"Vous avez entendu un homme crier à l'aide

Cela n'a pas de sens qu'un homme sur le point de tuer sa petite amie se mette à crier ainsi",a pointé Barry Roux.

Une deuxième voisine réveillée par "des gens qui parlaient fort"

Une deuxième voisine s'est ensuite présentée à la barre.

Estelle van der Merwe a dit avoir aussi été tirée du lit la nuit du drame.

Tétanisée par sa comparution,au point que le parquet lui a suggéré de "se détendre" cette voisine a raconté avoir été interrompue dans son sommeil à 1h58 par "des gens qui parlaient fort",trop loin pour comprendre la conversation ou la langue utilisée mais suffisamment fort pour se mettre un oreiller sur la tête et s'inquiéter que cela ne réveille son fils qui avait un contrôle le lendemain à l'école.

"Cela a duré environ une heure" et ce n'est qu'après qu'elle a entendu quatre bruits d'explosions correspondant aux tirs,a-t-elle dit,certifiant que les voix étaient bien celles de personnes "en colère" ou "fâchées".

"Le fait est que vous n'avez jamais entendu personne se disputer!" cette nuit-là,venait de lui asséner Barry Roux

Le Parquet veut faire défiler 107 témoins à la barre pendant les trois semaines que doit durer le procès très médiatisé.

Il est persuadé que l'athlète de 27 ans grand amateur d'armes à feu et décrit par les médias comme paranoïaque a prémédité le meurtre de sa petite amie.

Très attentif,Oscar Pistorius a pris des notes et échangé avec son équipe lors de cette deuxième journée d'audience.

Il risque 25 ans de prison.






















tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Mer 5 Mar - 19:11:20

Procès Pistorius: le témoignage d'un ami boxeur qui gène la défense

D'après un ancien ami d'Oscar Pistorius,l'athlète avait tiré un coup de feu par erreur lors d'un repas au restaurant un mois avant la mort de Reeva Steenkamp.



Oscar Pistorius lors de son audience,le 19 février 2013

Une anecdote qui accrédite la thèse de son goût prononcé pour les armes.

La défense du champion a été prise de court.

En urgence,elle a demandé une suspension d'audience mercredi,après le témoignage à charge d'un ami boxeur d'Oscar Pistorius,au troisième jour du procès à Pretoria.
   
Kevin Lerena,quatrième témoin cité par le parquet,a raconté comment en janvier 2013lors d'un repas amical à quatre dans un restaurant de Johannesburg,un coup de feu est parti inopinément,tiré par Pistorius avec l'arme d'un ami,et qui a manqué de l'estropier.
   
L'affaire n'est pas liée directement au procès pour le meurtre de Reeva Steenkamp le 14 février 2013 mais le parquet a joint au dossier cet incident qui accrédite la thèse d'un Pistorius ayant développé un goût maladif pour les armes.

"Le coup est parti dans le restaurant,puis ça été le silence complet.

Après le coup de feu,j'étais sous le choc.

J'ai regardé en bas,et juste là où était mon pied,il y avait un trou dans le sol",a dit Kevin Lerena.

Barry Roux,l'avocat de Pistorius,demande "un peu de temps"

"J'avais une petite égratignure au doigt de pied.

Je n'étais pas touché ou blessé",a-t-il ajouté,décrivant être simplement allé aux toilettes pour essuyer le sang avec du papier.
   
Il a remémoré au tribunal qu'Oscar Pistorius avait alors dit "Tout le monde est OK?...

C'était une erreur.

Tout le monde va bien?",avant de s'excuser,alors même que l'arme lui avait été passée sous la table avec l'indication qu'"une balle était enclenchée".

Le coureur a ensuite demandé à un ami de porter le chapeau: "Je me rappelle qu'il (Oscar) lui a dit,'S'il te plaît,dis que c'était toi,il y a trop de médias à mes trousses'.

Et Darren a alors porté le chapeau",a raconté le boxeur.
   
Premier témoin à accepter d'être filmé par les télévisions retransmettant en direct le procès,Kevin Lerena a indiqué sur sa page Facebook n'être ni du côté de Pistorius,ni de l'autre.

Au lieu de passer immédiatement au contre-interrogatoire,Barry Roux,l'avocat de la défense a réclamé "un peu de temps pour discuter".

"On a été pris par surprise,bien sûr,on s'est préparé pour le témoin mais on a besoin de repasser nos notes",a-t-il dit,obtenant une longue suspension jusqu'à la fin de la pause déjeuner.





















midi libre

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Mer 5 Mar - 19:47:12

Procès Pistorius : un important témoin harcelé au téléphone

Un voisin d'Oscar Pistorius a reçu un grand nombre d'appels intimidateurs,l'avocat du prévenu ayant donné son numéro à la télévision



Charl Johnson,témoin clé de l'accusation contre le champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius,qui répond du meurtre de sa petite amie depuis lundi 3 mars s'est plaint mercredi d'avoir reçu des appels téléphoniques malveillants juste avant de témoigner au procès.

L'avocat donne en direct le numéro de téléphone

Charl Johnson,un voisin habitant à moins de 200 mètres du domicile de Pistorius et qui a entendu des hurlements de femme et les coups de feu la nuit de la Saint-Valentin 2013,comparaît depuis mardi,après son épouse,déjà longuement interrogée lundi et mardi.

Très agressif,l'avocat de la défense Barry Roux a tenté de déstabiliser cette dernière Michelle Burger,donnant même à haute voix le numéro de téléphone de son mari alors que le procès est retransmis en direct.

A la reprise des débats mercredi 5 mars,au troisième jour du procès,Charl Johnson a indiqué avoir reçu un premier appel alors qu'il attendait,confiné dans la salle des témoins,de venir à la barre.

"Cette personne m'a dit que mon numéro de téléphone avait été donné à l'audience je lui ai répondu que je n'étais pas au courant et que je n'avais pas encore témoigné" a-t-il dit.

Après j'ai éteint mon téléphone,et quand je l'ai rallumé,il y avait un grand nombre d'appels en absence,et un message vocal laissé par une personne de l'étranger."

Cet interlocuteur a dit "pourquoi vous mentez au tribunal. Nous savons qu'Oscar n'a pas tué Reeva,ce n'est pas cool,allez mec,et quelque chose que je ne peux pas me rappeler mais d'un ton intimidateur",a-t-il ajouté,répondant aux questions du procureur Gerrie Nel.

Puis Charl Johnson a conclu :

Cela a continué de sonner,donc je l'ai gardé éteint.

C'est assez gênant.

C'est par ce numéro que tous mes contacts personnels et de travail me joignent,et je trouve que ma vie privée a été compromise."


La juge sud-africaine Thokozile Masipa,sévère la veille avec les médias et qui avait interrompu l'audience après la diffusion à la télévision d'une photo du premier témoin,Michelle Burger,a laissé passer l'incident sans réagir et l'avocat de Pistorius ne s'est pas excusé.

Barry Roux : un avocat toujours plus agressif

Il a repris ses questions à Charl Johnson,sur un ton méprisant : quand et pourquoi a-t-il été sur son balcon ?

Sa femme a-t-elle été réveillée par les cris ou parce que lui-même avait sauté du lit ?

Combien de cris et combien de coups de feu a-t-il entendu ?


"Peut-être que vous et votre épouse auriez mieux fait de comparaître ensemble dans le box des témoins",a ironisé Barry Roux, accusant implicitement le couple de s'être concerté pour accabler son client.

"Vous n'aidez pas la justice avec ça M. Johnson",a-t-il dit.

"Je peux honnêtement vous dire que nous n'avons pas discuté entre nous",lui a répondu le mari,Barry Roux rétorquant : "Cela me rend nerveux d'entendre les témoins parler d'honnêteté".

L'avocat s'est fait reprendre par le représentant du parquet,Gerrie Nel,qui a prévu de faire citer 107 témoins et qui,à un moment donné,lui a reproché sa tactique.

Madame le juge,ça ne s'appelle pas poser une question,mais créer une ambiance",a-t-il critiqué.

La mère de la victime regrette l'attitude de Pistorius

Présente le premier jour,la mère de la victime,June Steenkamp,67 ans,n'assiste plus au procès prévu pour durer jusqu'au 20 mars,pas plus que son mari,absent depuis le début en raison d'un récent malaise cardiaque.

Dans une interview à la chaîne américaine NBC,elle s'est plainte que le petit ami et meurtrier de sa fille n'ait pas osé la regarder :

Il est juste entré dans la salle d'audience en regardant droit devant lui.

Et il s'est assis et n'a jamais regardé dans ma direction."


C'est donc dans une ambiance tendue que se déroule le très médiatisé "procès Pistorius" qui devrait prendre fin le 20 mars.

Si la culpabilité du champion paralympique,qui a plaidé non coupable dès l'ouverture de la première audience,est reconnue,il encourt jusqu'à 25 ans de prison ferme.



















le nouvel observateur

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Jeu 6 Mar - 18:04:57

Le témoignage qui a fait craquer Pistorius

Au quatrième jour du procès pour meurtre du champion paralympique,la cour a commencé à entendre un voisin,médecin radiologue,qui s'est rendu sur les lieux du drame quelques minutes après l'arrivée des vigiles de la résidence.



Alors qu'il décrivait l'agonie de Reeva Steenkamp,Oscar Pistorius n'a pu retenir ses larmes.

Assis sur son banc,il s'est peu à peu effondré.

Tête baissée,mains sur les oreilles pour ne pas entendre,Oscar Pistorius a essuyé ses yeux avec un mouchoir.

Sa sœur Aimee était elle aussi en larmes.

En cause : les mots d'un nouveau témoin-clé,appelé à s'exprimer devant la cour jeudi au quatrième jour du procès pour meurtre du champion paralympique.

Johan Stipp,médecin-radiologue,habite à quelques mètres d'Oscar Pistorius à Pretoria.

Le soir du drame,le 14 février vers 3h du matin,il dit avoir été "réveillé par trois bruits sourds".

"Je pense que c'était des coups de feux.

J'ai entendu crier,trois ou quatre fois",a-t-il déclaré,précisant qu'il avait par la suite entendu de nouveaux bruits semblables à des tirs."

J'ai su qu'il y avait de gros problèmes.

J'ai appelé la sécurité en entrant chez moi",a-t-il poursuivi.

Il s'est ensuite rendu rapidement sur place pour voir s'il pouvait apporter de l'aide.

Mais n'a pas immédiatement réalisé qu'il se trouvait dans la maison d'Oscar Pistorius.

"Je lui ai tiré dessus,je pensais que c'était un voleur"

Lorsqu'il a découvert Reeva Steenkamp,il a cherché à prendre son pouls.

"Il n'y avait pas de signe de vie",a rapporté le médecin,faisant état notamment de blessures à la cuisse droite et au bras droit.

Oscar Pistorius tenait la main de sa compagne et essayait de lui ouvrir la bouche avec l'autre.

"Quand j'étais,il pleurait tout le temps,il priait : "Laissez-la vivre,ne la laissez pas mourir".

Il disait qu'il dédierait sa vie et celle de Reeva à Dieu si elle vivait",a ajouté le médecin.

Les premiers mots du champion?

"Je lui ai tiré dessus,je pensais que c'était un voleur".

Une thèse défendue depuis le début par la défense de Pistorius.

Le médecin a précisé qu'il avait entendu un homme crier "à l'aide,à l'aide,à l'aide".

Il était interrogé dans l'après-midi par Barry Roux,l'avocat de l'athlète.

Avant lui,c'est un autre voisin qui se trouvait dans la position du témoin.

Charl Johnson,sous le feu des questions et insinuations de Me Barry Roux,n'a pas vacillé.

Comme lui et sa femme l'avaient fait lundi et mardi,il a répété avoir entendu des cris de femme,des appels à l'aide d'un homme et des coups de feu.

"Le contraste entre la peur et l'intensité dans la voix féminine,et la monotonie de la voix masculine m'a frappé.

Il avait presque l'air embarrassé d'appeler à l'aide",a-t-il dit.  

C'est là que Me Roux l'a accusé,alternant sourire narquois et ton comminatoire,d'avoir reconstruit son souvenir pour coller à la version d'un meurtre prémédité.

"Je n'ai aucune raison de reconstruire l'histoire et d'incriminer qui que ce soit",a répondu le témoin à la juge.

Coups de feu contre bruits de batte

L'avocat a tenté de faire dire à Charl Johnson que les sons qu'il avait entendus à trois heures du matin,à près de 180 mètres de distance,n'étaient pas des coups de feu,mais le bruit de la batte de cricket que Pistorius a utilisé pour défoncer la porte des toilettes après avoir abattu sa petite amie qui y était enfermée.  

Et que les cris d'épouvante poussés dans la nuit n'étaient peut-être pas ceux d'une femme,mais ceux d'Oscar Pistorius lui-même "dont la voix peut être aiguë" sous l'emprise de la panique.  

Mais Johnson,qui s'est plaint d'avoir reçu des appels malveillants après que Me Roux a divulgué son numéro de téléphone pendant le procès,a persisté.

"J'ai des sens bien aiguisés",a-t-il dit.

Phrase immédiatement reprise par l'avocat,rappelant que M. Johnson avait admis n'avoir pas compté les coups de feu: "Est-là une démonstration de vos sens aiguisés?",a-t-il ironisé,en brandissant ses lunettes dans large geste,amplifié par la manche de sa robe noire.

Réplique de Charl Johnson: "Puis-je rappeler à Me Roux que les sens sont la vue l'odorat,le toucher,le goût et l'audition,et que je ne les utilise pas pour compter..."  

Et d'expliquer que,dans cette banlieue à l'extérieur de Pretoria proche d'une réserve animalière,le son se propage incroyablement bien la nuit.

"Parfois avec mon épouse,nous entendons les jappements des chacals dans la réserve",a-t-il raconté.





















tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Ven 7 Mar - 0:37:16

Procès Pistorius : Barry Roux,un molosse du barreau à la barre

L'avocat du champion a été comparé dans la presse à un rottweiler qui sait se déguiser en caniche,pour mieux mordre les témoins à charge.



La stratégie Barry Roux,avocat d'Oscar Pistorius,est simple.

Simple sur le papier.

Toute la problématique de l'homicide de Reeva Steenkamp est qu'elle s'est jouée à huis-clos.

Restaient les témoins indirects.

En particulier,ceux qui assurent avoir entendu les cris d'une femme provenant de la maison du champion,la nuit de la Saint-Valentin 2013.

Alors Roux les malmène,quand il ne les terrorise pas pour les déstabiliser,jeter l'ombre d'un doute sur leurs récits.

Bref,étouffer ces cris qui résonnent encore dans les esprits du couple de voisins,Michelle Burger Charl Johnson,pour que les murs de la Haute-Cour de Pretoria ne s'en fassent point trop l'écho.

Car Roux tient à ce que l'on en reste au scénario invariable de Pistorius : ce dernier a entendu du bruit, ru à un cambrioleur,tiré à travers une porte.

Avant de s'apercevoir de sa terrible méprise : il s'agissait de Reeva...

Tandis que l'accusation tentera de faire peser ce qu'elle considère comme des incohérences dans cette version et de prouver une éventuelle préméditation.

L'enjeu est de taille.

Et l'avocat de Blade Runner est une fine lame.

La "stratégie Roux"

La presse internationale,qui se presse autour de ce tribunal d'Afrique du Sud,a été frappée par la "stratégie Roux.

" Et sans doute l'une des analogies qui résument le mieux le bonhomme est celle d'une envoyée spéciale du Mirror. Lucy Thorton écrit :

Il est l'homme qui passe du caniche maladroit au rottweiler hargneux en quelques secondes,terrifiant les témoins avec sa ténacité..."

Et les coups de crocs de Roux-le-molosse font mal.

Allant jusqu'à divulguer lors de l'audience le numéro de téléphone de Charl Johnson !

Et ce juste après avoir usé de tout le coffre que lui confère sa carrure massive et des sommets de sarcasmes avec Michelle Burger.

Si le couple n'a pas démordu de sa version,bien qu'accusé par Roux d'avoir préparé des récits similaires des faits,le défenseur a tellement attaqué ces malheureux que le procureur Desmond Nair a dû intervenir pour calmer ce jeu de massacre verbal.

Punching-ball humains à la barre

Pour embrasser la dimension de ce ténor du barreau (qui avait réussi à faire destituer de ses fonctions le responsable de l'enquête de police et obtenir une libération sous caution de Blade Runner avant son procès...),il n'est que de considérer ses honoraires : entre 3.000 et 6.000 euros par jour !

Il faut savoir aussi que Me Roux s'est distingué dans d'autres affaires,au fil de ses 31 ans d'une vrillante carrière,laquelle restera marquée par l'art avec lequel il a défendu Dave King,dirigeant du club de foot des Glasgow Rangers empêtré dans une affaire de fraude fiscale.

La méthode Roux,c'est aussi une théâtralité que lui envient nombre de ses confrères.

On le voit farfouillant dans ses notes,commençant une question avant de s'interrompre...

Le néophyte le croit alors perdu.

Ce n'est que pour mieux bondir sur ses proies qu'il toise en ajustant ses lunettes.

Tant et si bien que lorsqu'il lâche enfin "Pas d'autre question" à l'un de ses punching ball humains appelés à la barre,le procureur Nel commente : "Le témoin est vraiment soulagé."




















nouvel observateur

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Ven 7 Mar - 23:44:03

"M. Pistorius m'a dit 'tout va bien',mais il pleurait"

Au cinquième jour du procès de l'athlète,un agent de sécurité raconte l'avoir vu porter le corps de Reeva.



Les 25 prochaines années de la vie d'Oscar Pistorius sont suspendues à des mots.

Ceux des témoins indirects de cette nuit de la Saint-Valentin 2013 ou le champion paralympique sud-africain a tiré sur sa compagne,Reeva Steenkamp.

Au tribunal de Pretoria,l'un des derniers témoins appelés à la barre en cette fin de semaine a porté un coup rude à la défense du héros déchu,qui encourt un quart de siècle de prison.

Pieter Baba,garde de sécurité travaillant dans la résidence où habitait Pistorius,a été appelé par des voisins qui venaient d'entendre des coups de feu et des cris.

Il a donc appelé à son tour le célèbre résident.

L'homme raconte :

J'ai parlé au téléphone avec M. Pistorius,et il m'a dit 'Sécurité,tout va bien'.

"C'est alors que j'ai réalisé que M. Pistorius pleurait

M. Pistorius m'a rappelé,il a juste commencé à pleurer au téléphone.

Peut-être qu'il ne réalisait pas qu'il m'appelait..."


Inquiet,Pieter Baba s'est alors rendu chez Oscar Pistorius et a pu assister à une scène étrange : Oscar Pistorius quittait son domicile,le corps de sa victime dans les bras.

Le témoin ajoute :

Je l'ai regardé,choqué qu'il m'ait dit que tout allait bien,alors que je le voyais porter Reeva".

Bien que défendu par un avocat féroce avec les témoins à charge,Pistorius n'a pu que régulièrement se recouvrir le visage des mains,pour y masquer ses larmes ou son épuisement.

"J'ai tiré sur elle !"

Pain béni pour la thèse de Me Roux,un médecin radiologue,dont le balcon donne sur la salle de bains de l'athlète,a décrit l'état de prostration dans lequel il a trouvé Pistorius juste après le drame.

Reeva Steenkamp gisait au pied de l'escalier,Pistorius agenouillé à côté d'elle,tentant d'arrêter d'une main une hémorragie et,de l'autre,de lui dégager les voies respiratoires.

"La première chose qu'Oscar a dite",a raconté Johann Stipp,le médecin,"c'est 'j'ai tiré sur elle,j'ai cru qu'elle était un cambrioleur j'ai tiré sur elle'".

"Il pleurait,il priait",a-t-il raconté.

"Il m'avait l'air sincère,il pleurait,son visage était couvert de larmes.

Il essayait de l'aider".

Le médecin a même craint qu'il ne mette fin à ses jours avec l'arme du crime quand il l'a vu remonter dans sa chambre.

Si Oscar Pistorius dit avoir cru à la présence d'un intrus dans sa maison,et tué accidentellement Reeva,le parquet soutient la thèse d'une dispute qui a mal tourné.

Or,plusieurs témoins sont venus relater à la barre des incidents antérieurs décrivant un homme nerveux,constamment armé et se croyant au-dessus des lois.

Incidents en série

Samantha Taylor,une ex-compagne du sportif qui dormait souvent chez lui avant qu'il ne commence à fréquenter Reeva,se rappelle qu'il était toujours armé.

Elle assure :

Il avait l'habitude de mettre son pistolet sur sa table de nuit ou près de ses prothèses".

Une autre fois,Pistorius a tiré en l'air pour se défouler après une altercation pour excès de vitesse avec des policiers,a-t-elle raconté.

Faux,a clamé l'avocat.

Une autre fois encore,il a jailli de sa voiture pour menacer de son arme un automobiliste qui le suivait devant le porche de sa résidence.

"C'était pour vous défendre",a rétorqué l'avocat à l'ex-petite amie.

Et à plusieurs reprises,dit-elle,Oscar l'avait réveillée en pleine nuit après un bruit suspect.

Enième incident,en janvier 2013,un ami boxeur a manqué se faire estropier au restaurant quand Pistorius a tiré avec l'arme qu'un autre ami venait de lui passer sous la table.

Là encore,l'avocat trouve l'excuse :

Pistorius n'avait pas réalisé qu'une balle était enclenchée".





















le nouvel observateur

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Lun 10 Mar - 16:19:59

Pistorius vomit au tribunal,le témoignage du légiste n'est plus retransmis

Une semaine après l'ouverture du procès d'Oscar Pistorius,le tribunal de Pretoria a interdit lundi la retransmission en direct du compte-rendu d'autopsie du médecin légiste qui s'est occupé de Reeva Steenkamp.



Oscar Pistorius lors de son procès,le 6 mars 2014.

Durant son audition,l'athlète a été pris de vomissements.

Choqué jusqu'à en vomir.

Les détails de l'autopsie de Reeva Steenkamp,dont le médecin légiste a dressé lundi le compte-rendu au cours de la sixième journée d'audience du procès Pistorius,ont été particulièrement éprouvants,au point que l'athlète a été pris de vomissements.

Prostré dans le box des accusés,se tamponnant les yeux avec un mouchoir,le jeune homme de 27 ans s'est plié en deux,croisant les mains derrière la nuque,serrant sa tête dans ses coudes,avant de vomir tandis que le médecin légiste venait de décrire l'état du crâne de sa petite amie Reeva Steenkamp,fracassé par une balle.

Un témoignage interdit d'antenne

Alors que le compte-rendu se poursuivait,les nombreux journalistes présents à l'audience pouvaient le voir sangloter,les épaules effondrées,haletant.

Ses hoquets étaient si forts que le micro placé devant Pistorius a dû être éloigné afin qu'on les entende moins.

Aucune chaîne de télévision n'a eu le droit de filmer en direct la déposition du légiste ou l'attitude de Pistorius.

A la demande du médecin légiste Gert Saayman,la retransmission en direct de sa déposition a été interdite lundi.

"Il n'y aura pas de retransmission (audio et vidéo) en direct.

Cela concerne également Twitter",a décidé la juge Thokozile Masipa.

Le Pr Saayman avait été chargé d'autopsier Steenkamp le 15 février 2013,au lendemain de son décès.

L'autopsie,a-t-il rappelé,a conclu que la mort de Reeva avait été provoquée par ses multiples blessures par balle.

Il a aussi décrit les effets retrouvés dans le même sac mortuaire,un short Nike portant des tâches de sang et une veste noire sans manche largement maculée de sang.

















BFMTV

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Mar 11 Mar - 13:22:00

Procès Pistorius : le terrible récit du médecin légiste

Le rapport de l'expert qui a examiné le corps de Reeva a suscité un effroi général à l'audience.



Si ce sont des balles qui ont fauché Reeva Steenkamp,les mots d'un légiste auront suffit à mettre à terre Oscar Pistorius.

Le champion paralympique sud-africain a été pris de nausées lorsque l'expert,appelé à la barre,faisait au sixième jour du procès un compte-rendu de l'autopsie de la victime de "Blade Runner".

Un malaise physique de Pistorius mais aussi un effroi général suscité par le terrible exposé du Pr Gert Saayman décrivant les blessures fatales et montrant au tribunal de Pretoria des photos de la victime qu'il a examinée au lendemain du drame.

Oscar Pistorius,27 ans,a vomi plusieurs fois dans un bassin en plastique.

Il a éclaté en sanglots,essayé de se reprendre en contrôlant sa respiration,a hoqueté bruyamment.

D'où cette intervention de la juge Thokozile Masipa,s'adressant à l'avocat du prévenu :

Monsieur Roux, pouvez-vous vous occuper de votre client,je ne sais pas bien ce qui se passe..."

Réponse de Me Barry Roux :

Il est très émotif,ça ne changera pas."

Puis le Pr Saayman a expliqué à la Cour que Reeva Steenkamp,un mannequin qui avait 29 ans au moment des faits,a été touchée par quatre balles de 9 mm tirées par son ami,à travers la porte des toilettes peu après 3h (1h GMT) au matin de la Saint-Valentin.

Reeva a reçu une balle en haut à droite de la tête,dans le coude droit et à la hanche droite.

Elle a également été touchée à la paume de la main gauche,et a été blessée par des éclats de balle,de fragments de la porte et de ses propres os.

Oscar Pistorius a utilisé des balles expansives destinées à tuer,qui s'épanouissent dans le corps où elles font d'importants dégâts,a souligné Gert Saayman,notant que les blessures au coude,à la hanche et bien sûr à la tête où la balle est entrée dans le cerveau étaient toutes trois mortelles.

Le spécialiste précisant :

Cela dit,ça ne veut pas dire qu'une personne meurt à un moment donné.

La mort est un processus,pas un événement,qui peut prendre plusieurs minutes avant d'arriver à sa conclusion à un niveau psychologique."


Le médecin légiste a également relevé que Reeva avait mangé des légumes et du fromage moins de deux heures avant de mourir,un élément absent des déclarations de l'accusé selon qui le couple s'était couché sans histoire à 22h,la veille.

Oscar Pistorius est resté prostré dans le box quand l'audience a été ajournée jusqu'à mardi.

Il n'a pu quitter le tribunal qu'après dix minutes,soutenu par Aimée,sa soeur.






















nouvel observateur

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Mar 11 Mar - 22:52:55

Procès Pistorius : "Il avait un grand amour pour les armes"

Un autre témoignage à charge... qui vient d'un ami du champion paralympique.



Un ami d'Oscar Pistorius,venu témoigner mardi 11 mars à son procès pour meurtre,a raconté comment l'accusé avait par deux fois fait un usage imprudent d'une arme à feu,dans un restaurant puis dans une voiture après une altercation avec la police.

"Nous avons été ensemble au stand de tir,et je savais qu'il avait un grand amour pour les armes",a dit au tribunal Darren Fresco,un jeune homme directement impliqué dans deux incidents qui valent également des poursuites à Pistorius,en marge de l'accusation pour meurtre de son amie Reeva Steenkamp.

Le premier incident remonte à 2012,lorsque Pistorius a tiré une balle à travers le toit ouvert de la voiture de son ami,pour se défouler après un contrôle policier tendu.

Le récit de Darren Fresco diffère légèrement de la version donnée auparavant au tribunal par l'ex-compagne de Pistorius,Samantha Taylor,qui se trouvait elle aussi dans la voiture.

Selon Fresco,Pistorius a saisi son arme et,sans prévenir,a tiré en l'air.

Je conduisais,l'accusé était sur le siège passager et sans aucun avertissement,il a tiré par le toit ouvrant,j'ai cru que j'avais l'oreille en sang".

Interrogé sur sa réaction,le jeune homme a répondu à la juge: "Excusez le vocabulaire,madame,mais je lui ai dit 'Putain,t'es dingue !".

Selon le témoin,Pistorius s'est contenté de rire.

Samantha Taylor,qui était sur le siège arrière,avait affirmé pour sa part que les deux jeunes gens cherchaient un feu de circulation pour tirer dessus et ri ensemble après le coup de feu.

Fresco a formellement nié cette version.

L'autre incident est survenu en janvier 2013,quelques semaines avant le meurtre de la Saint-Valentin.

Revolver

Dans un restaurant bondé d'un quartier chic de Johannesburg,Pistorius a demandé à Fresco de lui passer son revolver sous la table.

Fresco s'est exécuté,Pistorius a saisi l'arme,et un coup est parti.

L'un des convives à la table a été égratigné au pied par des éclats.

Fresco raconte :

Pistorius m'a demandé de dire que c'était moi qui avait tiré,parce qu'il était trop observé par les médias à ce moment-là".

L'incident s'est produit quelques mois après les jeux Olympiques de Londres 2012,où Pistorius,le champion amputé des deux jambes,est devenu un héros mondial en s'alignant sur les épreuves d'athlétisme aux côtés des valides.

Fresco a accepté d'aider son ami en s'accusant du coup de feu.





















nouvel observateur

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Mer 12 Mar - 19:10:50

Un expert contredit certaines déclarations de Pistorius

Lors de ses dépositions,le champion paralympique avait affirmé s'être rué dans sa chambre après les tirs pour mettre ses prothèses avant d'essayer de défoncer la porte des toilettes,exposée mercredi au tribunal de Pretoria.

Faux,affirme un spécialiste se basant sur les marques laissées par une batte de cricket "qui correspondent logiquement au fait qu'il n'avait pas ses jambes".

Batte en mains,il a rejoué la scène,essayant différents angles.

Le colonel Gerhard Vermeulen,un expert de la police scientifique sud-africaine témoignait mercredi au tribunal de Pretoria au huitième jour d'audience du procès pour meurtre d'Oscar Pistorius.

Il a détaillé l'origine des marques présentes sur la porte des toilettes à travers laquelle le champion paralympique a tiré en 2013,tuant sa petite amie Reeva Steenkamp.

Un objet clé du dossier qui a été exposé dans la salle d'audience.

L'expert,appelé en renfort dans l'enquête en mars et avril 2013,a ainsi expliqué que deux marques apportaient "la preuve irréfutable qu'une batte de cricket avait été utilisée pour défoncer la porte".  

"La batte a transpercé la porte et il y a des marques au bout de la batte qui correspondent à ce qui s'est passé.

La personne a en quelque sorte tourné la batte pour forcer l'ouverture",a-t-il dit exhibant la batte de cricket ayant servi la nuit du crime,le 14 février 2013.

"Toutes les marques correspondent,même debout" rétorque la défense

Selon l'expert,si Pistorius,un double amputé,avait frappé de toute sa hauteur,debout sur ses prothèses,cela aurait été "très inconfortable".

Il s'est ensuite agenouillé pour démontrer la position la plus probable.  

"La marque correspond logiquement au fait qu'il n'avait pas ses jambes",a ajouté cet expert,fort de près de 30 ans d'expérience.

Un témoignage qui contredit en partie la déposition d'Oscar Pistorius.

Dans sa déposition l'an dernier,l'athlète de 27 ans avait affirmé s'être rué dans sa chambre après les tirs pour mettre ses prothèses,revenir dans la salle de bain tenter de défoncer la porte des toilettes pour l'ouvrir,avant d'en sortir sa victime.

"Ce n'est pas naturel si je suis debout",a ajouté Vermeulen.  

"Ce n'est pas naturel... pour vous !",a rétorqué l'avocat de la défense Barry Roux avant de lui demander de se livrer à une expérience et de simuler les coups sur la porte devant la juge.

"Toutes les marques correspondent même debout",a-t-il ensuite clamé,satisfait.

La porte a été cassée après les coups de feu

"Oui,à condition d'être penché dans une position non naturelle",a insisté l'expert.

L'avocat a tenté de lui faire admettre que Pistorius n'aurait pas pu défoncer la porte debout sur ses moignons sans perdre l'équilibre,l'invitant à faire l'essai sur les genoux.  

"Si j'avais grandi sans mes jambes,ce serait une autre histoire ...",a rétorqué l'expert après s'être prêté au jeu.

"S'il avait suffisamment d'équilibre pour tirer sur ses moignons,je soupçonne qu'il en avait assez pour frapper la porte avec la batte de cricket".

La porte,comme l'a confirmé Vermeulen,a été enlevée de la scène de crime,mise à l'abri puis réinstallée le 8 mars l'an dernier,moment où l'expert s'est rendu sur les lieux.

Il n'a pu l'analyser que le 30 avil dans son laboratoire.

La défense a avancé que l'intégrité des preuves aurait pu être compromise.

Pour Me Roux,certaines marques ont pu apparaître sur la porte lors de son transport.

Il a évoqué notamment une troisième trace sur la porte,correspondant selon lui aux tentatives de l'athlète d'ouvrir la porte en cognant avec ses prothèses.

"Certaines marques distinctes ne sont pas visibles sur la photo du 8 mars",a reconnu l'expert.

"Quelque chose est arrivé à la porte que je ne suis pas à même de commenter",a-t-il ajouté

L'avocat de l'athlète a également mis en évidence que certaines pièces de la porte manquaient à l'appel.

Où sont-elles?

L'expert a avoué qu'il n'était pas capable de le dire.

Il ne les jamais demandées car sa mission était d'analyser les marques et les dégâts sur la porte.

Vermeulen a également insisté sur le fait qu'on ne lui avait pas demandé de démontrer si Pistorius était oui ou non sur ses moignons.

Il s'agit d'une observation qu'il a partagée avec le procureur.

Le seul point sur lequel l'expert et la défense sont tombés d'accord est le moment où la porte a été défoncée: "après les tirs",a dit le colonel Vermeulen,joignant le geste à la parole et désignant un des impacts du calibre 9 mm

"Il fallait qu'il y ait déjà un trou dans la porte pour qu'elle puisse casser à cet endroit" a-t-il dit.




















tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Jeu 13 Mar - 23:59:26

Pistorius : un procès fleuve de sang,de nausées et de larmes

Photos sanglantes de la scène du crime,version de la défense battue en brèche par un expert.



A ce rythme,les débats pourraient être prolongés.

Oscar Pistorius,jour 9.

Et un drame à huis-clos que l'on tente une nouvelle fois de redessiner.

Neuf jours de témoignages,de contre-attaque de la défense et surtout neuf jours de plongée dans l'horreur ordinaire d'un fait-divers, amplifiée par la célébrité de son auteur.

Ce jeudi 13 mars,la cour a examiné des photos sanglantes de la scène du crime provoquant de nouvelles nausées de l'accusé.

Son avocat a suggéré des scénarios à un expert,mais cette version est contestée.

Enfin,le parquet envisage une prolongation des débats au-delà du 20 mars,date initialement annoncée.

Les images de l'horreur

Ce sont pas moins de 119 photos qui ont défilé sur les écrans installés devant les acteurs de ce procès-fleuve : avocats de la défense,procureur,témoin,juge et assesseurs.

Seul Oscar Pistorius ne les a pas vues.

Ou n'a pas voulu les voir.

Lorsqu'un cliché du corps de sa victime Reeva Steenkamp a été projeté un court instant par erreur,en fin de matinée,son visage est devenu cramoisi.

Vomissements.

Comme lors du rapport du médecin légiste,lundi.

L'écran a alors été éteint.

Pistorius,le champion qui a fait rêver le monde,s'est une nouvelle fois pris la tête entre les mains,recroquevillé dans son box,visiblement touché.

C'est à l'ex-colonel Giliam van Rensburg,premier officier de police arrivé sur les lieux que le procureur Gerrie Nel a demandé de décrire une à une les photos prises par ses hommes après le meurtre de la jeune femme,abattue de quatre balles par l'athlète paralympique dans la nuit de la Saint-Valentin 2013.



On y voit le cabinet de toilette,couvert de sang,où la victime a été tuée.

Du sang,encore,dans la salle de bain,sur des murs,dans l'escalier que Pistorius a descendu avec Reeva Steenkamp dans les bras.

Avec précision,van Rensburg,qui a quitté la police fin 2013,a commenté les photos de la scène du crime,telle qu'il l'avait découverte en arrivant chez Oscar Pistorius vers 4 heures du matin.

Interrogé sur son tout premier contact avec l'accusé,le policier a affirmé lui avoir demandé ce qui s'était passé :

Il était en larmes,il ne m'a pas répondu."

Même si Pistorius,quelques minutes plus tôt,avait déjà déclaré aux premières personnes arrivées sur place :

J'ai cru que c'était un cambrioleur,je l'ai tuée."

Cette porte,criblée de balles et ensuite enfoncée à coup de batte de cricket par Pistorius,a été le "témoin muet" essentiel du début de matinée.

Gerhard Vermeulen,l'expert chargé de l'examiner et de la faire parler,a maintenu ses déclarations de la veille,qui contredisent la version de la défense.

Selon lui,la hauteur et l'angle des traces de coups de batte prouvent que Pistorius n'était pas sur ses prothèses jambières,mais sur ses moignons lorsqu'il a enfoncé la porte.

D'où la hauteur et l'angle des traces de batte sur la porte.

Cette affirmation laisse entendre que le sportif ment lorsqu'il affirme qu'il était sur ses moignons lorsqu'il a fait feu,mais qu'il a ensuite mis ses prothèses pour défoncer la porte et tenter de porter secours à Reeva Steenkamp.

Le scénario de la défense



Justement.

Barry Roux,l'avocat très combatif d'Oscar Pistorius a de nouveau interrogé ce jeudi l'expert qui a examiné cette porte,tentant successivement de discréditer son travail puis de lui faire admettre que la version de l'accusé était plausible.

Comme la veille,le défenseur de Pistorius a d'abord mis en cause l'enquête de police et les expertises du colonel Gerhard Vermeulen,chargé de faire parler cette pièce à conviction majeure du procès.

Il a repris en détail les manipulations successives de la porte,démontée par la police et apportée au laboratoire d'analyse.

Il a reproché à l'expert de ne pas avoir fait tous les tests possibles pour confirmer ou infirmer différentes hypothèses.

Il a débattu avec l'expert des diverses possibilités pouvant expliquer les marques de coups sur la porte.

Le scénario qu'il défend : le champion paralympique a tiré en aveugle en croyant qu'un cambrioleur était dans les toilettes.

A ce moment-là,dans la panique,il dit qu'il n'avait pas ses prothèses jambières,et qu'il était sur ses moignons.

Ensuite,il serait revenu dans la chambre mettre ses prothèses,s'est aperçu que Reeva n'était pas au lit et,comprenant qu'elle était peut-être dans les toilettes,est reparti sur ses prothèses,défoncer la porte à coup de batte de cricket.

Barry Roux assène :

Nous travaillons sur une supposition.

Admettons que les marques en bas de la porte soient les marques de coups de pieds de Pistorius,frappant avec ses prothèses."


L'expert accepte de se placer dans cette hypothèse,pour répéter cependant:

Si l'accusé était sur ses jambes prothétiques lorsqu'il a frappé avec la batte,alors il a dû frapper dans une position très inconfortable et pas du tout naturelle".

Mais,interrogé cette fois par le procureur Gerrie Nel,l'expert se fait plus catégorique encore.

Dans toutes les hypothèses,il en est sûr,l'angle de frappe de la batte contre la porte prouve que l'accusé n'était pas sur ses prothèses.

La version de l'accusation : une dispute



Las pour Pistorius,le procureur Nel (en photo ci-dessus) a fait dire à l'expert qu'il était impossible de dire si les coups portés en bas de la porte avaient été portés avant ou après les coups de feu mortels.

Le procureur cherche ainsi à accréditer sa propre version : les deux jeunes gens se disputaient,Reeva Steenkamp s'est réfugiée dans les toilettes,Pistorius a d'abord frappé contre la porte pour lui demander d'ouvrir.

Puis, furieux,il a saisi son arme et fait feu à travers la porte en bois.

C'est ensuite seulement qu'il a utilisé la batte de cricket pour enfoncer la porte et dégager sa victime.

Vers une prolongation du procès

Après l'audition de 13 témoins seulement en neuf jours,la possibilité de boucler le procès d'ici au 20 mars comme prévu apparaît de moins en moins réaliste.

Jeudi 13 mars,l'assistante du procureur a indiqué à des journalistes que les débats qui tiennent l'Afrique du Sud en haleine mais avancent lentement,pourraient être prolongés de plusieurs jours.

La session en cours du tribunal s'achève le 4 avril.

Si toutefois le procès n'était pas fini d'ici là,il faudrait attendre le 11 avril pour une éventuelle reprise,ou un report à une date ultérieure.


















nouvel observateur

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Ven 14 Mar - 13:46:04

Procès Pistorius : les photos sanglantes de la scène de crime passées au crible

Au 9e jour du procès pour meurtre du champion paralympique,la cour a examiné 119 clichés.

L'un d'eux,représentant le corps de Reeva Steenkamp et diffusé par erreur,a provoqué de nouvelles nausées de l'accusé dont la version des faits a encore été contestée par un expert.

Il est le seul à ne pas les avoir vues.

Oscar Pistorius n'a pas regardé les 119 photos sanglantes de la scène de crime défiler sur les écrans installés devant les acteurs de ce procès-fleuve,avocats de la défense procureur,témoin,juge et assesseurs,jeudi,au 9e jour d'audience.

Lorsqu'un cliché du corps de sa victime Reeva Steenkamp a été projeté un court instant par erreur,en fin de matinée,le visage du champion paralympique est devenu cramoisi.

Et comme lors du rapport du médecin légiste lundi,il a été pris de vomissements.

Son écran a alors été éteint.

Il s'est pris la tête entre les mains et s'est recroquevillé dans son box,visiblement touché.

C'est à l'ex-colonel Giliam van Rensburg,premier officier de police arrivé sur les lieux que le procureur Gerrie Nel a demandé de décrire une à une les photos prises par ses hommes après le meurtre de la jeune femme,abattue de quatre balles par le champion paralympique dans la nuit de la Saint-Valentin 2013.

Cabinet de toilette couvert de sang,sang dans la salle de bain,sur des murs,dans l'escalier qu'Oscar Pistorius a descendu avec sa petite amie dans les bras.

Il l'a fait avec précision,commentant la scène de crime telle qu'il l'a découverte vers 4h du matin cette nuit-là.

L'expert scientifique a maintenu sa version des faits,qui diffère de celle de Pistorius

Interrogé sur son tout premier contact avec l'accusé,le policier,qui a quitté les forces de l'ordre à la fin de l'année dernière,a affirmé lui avoir demandé ce qu'il s'était passé: "Il était en larmes,il ne m'a pas répondu",a affirmé Giliam van Rensburg.  

Mais Pistorius,quelques minutes plus tôt,avait déjà déclaré aux premières personnes arrivées sur place: "J'ai cru que c'était un cambrioleur,je l'ai tuée."

Cette thèse reste celle de la défense depuis le premier jour.

L'accusation pense au contraire que les deux jeunes gens s'étaient disputés,que Reeva Steenkamp s'était réfugiée dans les toilettes et que Pistorius savait très bien sur qui il tirait lorsqu'il a fait feu à travers la porte.

Cette porte,criblée de balles et ensuite enfoncée à coup de batte de cricket par Pistorius,a de nouveau été le "témoin muet" essentiel du début de matinée.

Gerhard Vermeulen,l'expert chargé de l'examiner et de la faire parler,a maintenu ses déclarations de la veille,qui contredisent la version de la défense.

Selon lui,la hauteur et l'angle des traces de coups de batte prouvent que Pistorius n'était pas sur ses prothèses mais sur ses moignons lorsqu'il a enfoncé la porte.

Un procès rallongé ?

Un témoignage qui diffère de celui de l'athlète de 27 ans.

Lors de sa déposition,il avait affirmé qu'il était sur ses moignons lorsqu'il a fait feu mais qu'il a ensuite mis ses prothèses pour défoncer la porte et tenter de porter secours à Reeva Steenkamp.  

Après l'audition de 13 témoins seulement en neuf jours,la possibilité de boucler le procès d'ici au 20 mars comme prévu apparaît de moins en moins réaliste.

Jeudi matin,l'assistante du procureur a indiqué à des journalistes que les débats,qui tiennent l'Afrique du Sud en haleine mais avancent lentement,pourraient être prolongés de plusieurs jours.  

La session en cours du tribunal s'achève le 4 avril.

Si toutefois le procès n'était pas fini d'ici là,il faudrait attendre le 11 avril pour une éventuelle reprise,ou un report à une date ultérieure.




















tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Ven 14 Mar - 19:14:26

Pistorius : les enquêteurs ont volé une montre et souillé l'arme du crime

Au 10e jour du procès du champion handisport,un responsable de la police a avoué vendredi que ses subordonnés avaient manipulé sans gants l'arme du crime et qu'une montre s'était volatilisée.



Oscar Pistorius au premier jour de son procès pour meurtre à Pretoria,le 3 mars 2014.

Ce témoignage pourrait bénéficier à l'accusé.

Les enquêteurs dépêchés chez Oscar Pistorius après le meurtre de son amie Reeva Steenkamp le 14 février 2013 ont manipulé sans gants l'arme du crime et une montre de valeur lui appartenant s'est volatilisée,a avoué vendredi au procès un policier sud-africain.

"L'expert en balistique manipulait l'arme sans gants.

Il avait déjà retiré le barillet",a témoigné Giliam van Rensburg,un responsable qui a quitté la police fin 2013.

"Je lui ai demandé : 'Qu'est-ce que vous faites ?'

Il a dit 'désolé',l'a remis en place et a alors seulement sorti des gants de sa poche",a-t-il ajouté.

"J'étais furieux"

Giliam van Rensburg,qui dirigeait alors un commissariat des environs,a également déploré le vol d'une montre de l'athlète estimée à quelque 7.000 euros.

"J'ai dit : 'Je ne peux pas le croire.

Nous étions là.

Comment cette montre peut-elle avoir disparu?'",a-t-il raconté.

"J'étais furieux !".

Des fouilles des enquêteurs et des véhicules n'ayant rien donné,une enquête a été ouverte.

Elle n'a rien donné non plus.

L'ex-policier a également expliqué qu'il avait emporté dans son bureau la porte des toilettes à travers laquelle Oscar Pistorius avait tiré quatre balles sur Reeva Steenkamp pour la mettre en lieu sûr.

Elle a été emballée dans des housses mortuaires.

"Alors qu'on la transportait les morceaux branlants de la porte bougeaient.

J'ai dit qu'il fallait faire très attention",a-t-il noté,ajoutant que les sceaux en avaient été brisés après dix jours,quand la défense a voulu l'examiner.

"Des petits éclats sont tombés".

Témoignage "fabriqué" ?

Giliam van Rensburg est revenu sur certains points de détails de sa propre déposition donnée peu après le début de l'enquête,et a reconnu que les différences entre les versions des policiers étaient "étonnantes".

Les maladresses des enquêteurs avaient déjà été mises en cause l'an dernier lors des audiences préalables à la remise en liberté sous caution de Pistorius peu après les faits.

Le chef des inspecteurs Hilton Botha avait notamment admis que les enquêteurs avaient déambulé sur les lieux du crime sans mettre de patins,avant de se voir retirer l'enquête.

La défense a accusé vendredi Giliam van Rensburg de fabriquer son témoignage afin d'éviter une venue à la barre de Hitlton Botha,qui pourrait être embarrassante pour l'accusation.

Il appartiendra à la juge Thokozile Masipa d'estimer si les faux-pas de la police ont été trop importants pour que les pièces à conviction présentées puissent être prises en compte.

















tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Lun 17 Mar - 23:55:23

Quand Oscar Pistorius passait "en mode combat" avec ses armes

Le témoignage gênant du manager du centre de tir et vendeur d'armes qui fournissait l'athlète.



Oscar Pistorius savait parfaitement qu'on ne doit pas tirer sur quelqu'un qui n'est pas directement menaçant.

C'est ce qu'a rapporté sous serment,ce lundi 17 mars,l'homme qui lui fournissait ses armes,au début de la troisième semaine du procès du champion paralympique sud-africain à Pretoria.

Le procureur Gerrie Nel a continué à alterner les témoins,les uns directement liés au meurtre de Reeva Steenkamp,un mannequin de 29 ans abattu par son ami Oscar Pistorius de quatre balles au matin de la Saint-Valentin 2013,les autres liés à la personnalité de l'accusé.

Sean Rens fait partie de cette seconde catégorie.

Manager d'un centre de tir à Johannesburg qui vend des armes et facilite l'obtention des permis de port d'arme pour ses clients,il connaissait Oscar Pistorius depuis mai 2012.

Il a raconté comment l'accusé avait reçu le 14 février 2013,quelques heures après avoir tué son amie Reeva,la facture de six armes qu'il avait commandées: trois pistolets,deux revolvers et un fusil.

Sean Rens ajoute :

La transaction a été annulée un mois après les événements".

Pistorius,qui n'avait qu'un pistolet 9 mm quand il l'a rencontré,avait "un grand amour et de l'enthousiasme" pour les armes à feu,a-t-il noté,rappelant que la loi sud-africaine interdit aux non-collectionneurs d'en posséder plus de quatre.

L'athlète est également poursuivi pour port d'armes prohibé,un chef d'accusation mineur joint au dossier pour meurtre.

Rens a raconté à la Cour que l'accusé lui avait dit qu'il avait un jour dégainé son arme chez lui en entendant un bruit suspect,qui s'est avéré être la machine à laver.

Code rouge,mode de combat

Il passait dans ce que nous appelons 'code rouge',ou mode de combat.

En d'autres termes,sortir son arme pour nettoyer sa maison."


Oscar Pistorius connaissait cependant bien les lois sud-africaines régissant le port d'arme.

Sean Rens a notamment lu ses réponses à un questionnaire préalable à l'achat d'une arme: "Un cambrioleur entre dans votre maison et commence à voler votre hi-fi.

Pouvez vous l'abattre?" Réponse de l'athlète:

Non,la vie n'est pas en danger."

"Les voleurs sont armés et s'approchent de vous.

Pouvez-vous les abattre?"

Là,il avait répondu "Oui".

Pour rappel,Oscar Pistorius,27 ans,prétend qu'il a tué son amie Reeva par erreur,la prenant pour un cambrioleur caché dans les toilettes,aux premières heures du 14 février 2013.

Paniqué,il n'aurait pas vérifié si elle était toujours couchée avant de tirer sur la porte des toilettes.

Le parquet estime au contraire que le couple s'était violemment disputé et que c'est sciemment qu'il l'a tuée.

Après Sean Rens,le photographe de la police Barend van Staden est venu préciser à quelle heure avaient été pris de très nombreux clichés,quelques heures après le meurtre de Reeva Steenkamp.

Le procureur répondait ainsi à l'avocat de la défense Barry Roux,qui a une fois de plus mis en cause vendredi 14 mars les erreurs de débutants commises par des enquêteurs,qui ont souillé des pièces à conviction après le drame de la Saint-Valentin.

Un policier avait raconté que l'arme du crime avait été manipulée sans gants,que la porte des toilettes transpercée par les balles de Pistorius avait été transportée pendant une dizaine de jours dans son bureau (et avait de ce fait été endommagée) et même qu'une montre de prix avait mystérieusement disparu de la maison de l'athlète,sans doute volée par les enquêteurs.

Très médiatisé et diffusé en direct à la télévision,le procès de l'athlète devrait se prolonger en avril,vu que la lente procession des témoignages ne sera sans doute pas bouclée d'ici jeudi comme prévu.

De nombreux témoins sont encore attendus à la barre,de même bien sûr qu'Oscar Pistorius lui-même,puis l'avocat Barry Roux et le procureur Gerrie Nel concluront les débats avant que la juge Thokozile Masipa ne prépare son verdict.





















nouvel observateur

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Mar 18 Mar - 0:15:12

En images,Oscar Pistorius : retour sur un cauchemar



Oscar Pistorius a plaidé "non coupable" au tribunal de Pretoria,le 3 mars 2014,plus d'un an après avoir abattu de quatre coups de feu sa petite amie Reeva Steenkamp.

Retour en images sur le drame qui a bouleversé l'Afrique du Sud.



Reeva Steenkamp,top model élu parmi les 100 femmes les plus sexy du monde par le magazine FHM,était âgée de 29 ans.

Ironie du sort,elle avait participé avant le drame à une émission de télé-réalité tournée en Jamaïque (photo),dont la diffusion a démarré deux jours après sa mort.



"Qu'est-ce que vous avez comme surprise pour votre amoureux demain ?" avait notamment lancé la jeune femme sur Twitter,le 13 février 2013,dans un message revêtant désormais une tonalité glaçante.



Car c'est aux premières heures de la Saint-Valentin,le 14 février,que Reeva Steenkamp est tuée de quatre balles de 9mm au domicile de son compagnon,Oscar Pistorius.

Dans un premier temps,les hypothèses relayées par la presse évoquent un accident suggérant que le sportif aurait pris sa petite amie pour un voleur.



Mais des détails scabreux émergent rapidement,à l'image d'une batte de cricket ensanglantée qui est retrouvée au domicile du sportif.

L'homicide a par ailleurs été commis dans la salle de bain,dont le site du "Sun" dévoile ci-dessus des photos.



Selon la presse,une "vive altercation" se serait produite en début de soirée entre Oscar Pistorius et Reeva Steenkamp (ici vus en novembre 2012).

"Des rapports faisant état de disputes familiales" ont en outre été relevés par la police.



"La seule personne qui peut nous dire ce qu'il s'est passé,c'est Oscar lui-même",déclare le père de l'athlète dans la journée qui suit le drame.



La mort de Reeva Steenkamp met en lumière le côté sombre d'Oscar Pistorius,décrit en paranoïaque surarmé.

Le journal sud-africain "The Star" recense ainsi les armes pour lesquelles le champion paralympique a demandé des licences,listant "un fusil Maverick,un fusil Winchester,un fusil Mossberg,un revolver Smith & Wesson 500,un revolver .38 Special et une carabine Vextor .223."



Le début d'une tempête médiatique.

"Blade Gunner" ("le tireur aux lames"),titre notamment le tabloïd new-yorkais "Daily News" au lendemain du meurtre,en référence au surnom du champion aux lames en carbone ("Blade Runner").



Le lendemain,l'image d'Oscar Pistorius pleurant lors de sa comparution au tribunal de Pretoria fait le tour du monde.



"Tout ce que nous avons à faire est de surmonter cette mort horrible,de la digérer.

Tout ce que nous voulons ce sont des réponses,des réponses à pourquoi notre jolie petite fille est morte comme ça",déclare à la presse la mère de Reeva Steenkamp,le 18 février 2013



Les funérailles de la jeune femme se déroulent dans l'intimité à Port Elizabeth,le 19 février.

"Je n'avais pas l'intention de tuer ma petite amie" affirme ce même jour Oscar Pistorius lors d'une audience au tribunal.

"Nous étions très amoureux.

Nous ne pouvions pas être plus heureux.

J'ai essayé de ressusciter Reeva,mais elle est morte dans mes bras.

J'ai confiance dans le système judiciaire de l'Afrique du Sud : les faits montrent que je ne l'ai pas assassinée."



"Je n'avais pas l'intention de tuer ma petite amie",affirme Oscar Pistorius lors d'une audience à Pretoria,le 19 février 2013,cinq jours après la mort tragique de Reeva Steenkamp.

Son procès s'ouvrira le 3 mars 2014,et l'athlète plaidera non coupable.





















nouvel observateur







_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Mer 19 Mar - 15:27:29

Procès Pistorius : Reeva Steenkamp touchée une fois debout deux fois au sol

Au 13e jour du procès d'Oscar Pistorius accusé du meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp,un expert a détaillé le déroulé des évènements et les blessures reçues par le mannequin qui a notamment été visée alors qu'elle était à terre.

Une première balle dans la hanche alors qu'elle était debout dans les WC.

Trois autres alors qu'elle était à terre.

Au 13e jour du procès d'Oscar Pistorius,un expert est venu expliquer les blessures de Reeva Steenkamp,la petite amie de l'athlète handisport abattue en 2013.

Et son compte-rendu est terrible pour l'ancienne star sud-africaine : sa compagne a d'abord été touchée à la hanche par un premier coup de feu alors qu'elle était debout dans les WC.

"Très probablement,la blessure à la hanche a été faite quand elle était debout face à la porte",a décrit le capitaine Chris Mangena.

"Cela lui a brisé la hanche,l'a fait tomber en arrière dans le porte-revues".

Elle a alors été visée à trois reprises par Pistorius et touché deux fois alors qu'elle était à terre et tentait de se protéger la tête des mains et des bras.

"Elle était très probablement assise dans une position défensive",a expliqué l'expert balistique de la police,décrivant comment la jeune femme s'est protégée en levant les bras devant son visage.

Un tireur à 60 cm de la victime ?

Une deuxième balle a perforé le bras gauche par l'arrière, faisant exploser la chair et lui causant un bleu à la poitrine: "Les bras étaient levés en l'air au niveau de la poitrine".

Une troisième balle l'a atteinte au côté droit du crâne alors qu'elle avait "les deux mains sur la tête" et "après cette plaie elle est tombée immédiatement,le buste entre le WC et le porte-revues".

Pour l'expert,il ne fait aucun doute que l'ex-médaillé d'or des Jeux paralympiques,premier participant handicapé aux jeux des valides,était devant la porte quand il a tiré: "Le tireur ne portait probablement pas ses prothèses aux jambes et a tiré d'une distance supérieure à 60 centimètres","quelque part entre 60 cm et le mur" de la salle de bains.

La distance de tir peut être cruciale pour démontrer ou non la légitime défense,Pistorius soutenant qu'il se sentait menacé par un cambrioleur caché dans les toilettes.

De même,la séquence des coups de feu est essentielle pour comprendre si la victime a pu crier et signaler sa présence,comme l'affirment des voisins,réveillés dans la nuit.

Mercredi midi,le juge a décidé d'ajourner le procès jusqu'à lundi.




















tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Jeu 20 Mar - 19:20:30

Pistorius vend la maison où il a tué sa petite amie pour payer son procès

Pour pouvoir payer son procès,qui pourrait se prolonger jusqu'au 4 avril,Oscar Pistorius,a mis en vente la maison où il a tué sa petite-amie,le 14 février 2013.



La maison d'Oscar Pistorius à Pretoria,en Afrique du Sud.

Le champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius a mis en vente la maison où il a tué sa petite amie Reeva Steenkamp,le 14 février 2013,pour couvrir les frais de son procès,a annoncé jeudi l'étude légale Ramsay Webber qui supervise la vente.
   
"Il est devenu nécessaire de vendre la maison d'Oscar Pistorius dans la résidence Silver Woods Country à Pretoria afin de recouvrer les fonds indispensables pour couvrir les frais de justice,qui augmentent",a indiqué dans un communiqué l'étude sans donner de montant.

Pistorius n'est jamais retourné dans la maison

Depuis le drame,Oscar Pistorius n'est jamais retourné dans sa maison de Silver Woods,une résidence sécurisée de la grande banlieue de la capitale,proche d'une réserve naturelle.

Elle était évaluée à 5 millions de rands (330.000 euros) dans l'état de son patrimoine communiqué l'an dernier.

"Il ne peut pas envisager d'y retourner pour y vivre de nouveau",a indiqué l'étude Ramsay Webber.

L'étude indique que "l'athlète finance sa propre défense depuis le début" et "en raison du retard pris par le procès,il a fallu décider de disposer d'urgence de cet important actif unique".

Débuté le 3 mars,son procès devait durer trois semaines et s'achever ce jeudi.

Or,il n'est pas arrivé à la moitié,le parquet devant encore faire citer quatre ou cinq témoins en début de semaine,avant le défilé des témoins cités par la défense et les plaidoiries.

Procès très onéreux

"Bien que la maison a été restituée par les autorités à Oscar Pistorius,il y a plus d'un an,il avait été décidé de garder la maison sous scellés jusqu'à l'issue du procès.

Il a été obligé de changer d'avis pour les raisons ci-dessus mentionnées",ajoute le communiqué.
   
Le procès doit reprendre lundi après une pause demandée par le Parquet pour s'entretenir avec les derniers témoins à charge,extraits d'une liste de 107 noms.

La défense de Pistorius a accepté ce nouveau calendrier.

"C'est un procès onéreux,coûteux,mais,sur cette base que le Parquet va boucler en début de semaine prochaine,nous avons accepté",a expliqué mercredi l'avocat Barry Roux.
   
Le procès a pris du retard en raison d'incidents et de délais de traduction,parfois très laborieuse,sans compter les très longs contre-interrogatoires de Me Roux,qui a multiplié les questions sur des détails éloignés du fond de l'affaire.

Pistorius plaide non coupable du meurtre de Reeva Steenkam: il affirme l'avoir tuée en croyant ouvrir le feu contre un voleur caché dans les toilettes.

Des infractions à la loi sur le port d'armes ont été jointes au dossier,pour lesquelles il plaide aussi non coupable.

Il risque une peine incompressible de vingt-cinq ans de prison.





















BFMTV

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Dim 23 Mar - 21:15:56

Pourquoi le procès Pistorius va durer plus longtemps que prévu

Le très médiatique procès d'Oscar Pistorius,accusé d'avoir assassiné sa compagne Reeva Steenkamp,pourrait se prolonger jusqu'à la mi-mai.

La Cour n'a encore entendu qu'un faible nombre de témoins.

Payé 6700 euros par jour,l'avocat de Pistorius a tout à gagner avec un procès long.

Les audiences ont débuté le 3 mars et devaient théoriquement s'achever jeudi 20 mars,au bout de trois semaines.

Le tribunal de Pretoria a annoncé dimanche qu'il ajoutait sept semaines supplémentaires au procès d'Oscar Pistorius : du 24 mars au 4 avril,puis du 14 avril au 16 mai.

Télescopage avec la campagne électorale.

Il s'agit de "permettre à l'accusation et à la défense de présenter leurs cas,quel que soit le temps nécessaire",a précisé à l'AFP Lulama Luti, porte-parole du système judiciaire.

"Il est possible que ça ne prenne pas jusqu'au 16 mai,c'est une date indicative.

Il est très possible que ça prenne moins de temps ça dépendra si ils ont fini,ou pas",a-t-elle toutefois nuancé.

"Vous ne pouvez jamais savoir ce qui va se passer au tribunal!"

Avec une telle prolongation,le procès de l'athlète va télescoper la campagne des élections générales du 7 mai à la une des journaux sud-africains.

Oscar Pistorius,27 ans,est accusé d'avoir prémédité le meurtre de son amie Reeva Steenkamp,un mannequin de 29 ans,qu'il a abattue de quatre balles aux premières heures de la Saint-Valentin 2013.

Lui,prétend qu'il s'agit d'une terrible méprise,et qu'il croyait avoir à faire à un cambrioleur qui se serait enfermé dans les toilettes.

Treize jours d'audience.

Après treize jours d'audiences retransmises en direct à la télévision,la Cour n'a entendu que 18 témoins.

Le procureur Gerrie Nel avait indiqué mercredi,avant que le procès ne soit ajourné jusqu'à lundi,qu'il n'avait plus que "quatre ou cinq témoins" à appeler à la barre.

Mais il a dressé une liste de 107 noms dans laquelle il peut piocher,alternant témoignages directs sur le meurtre de Reeva Steenkamp et ceux sur la personnalité d'Oscar Pistorius.

La défense va également présenter ses témoins,et Pistorius lui-même doit aussi être interrogé,avant le réquisitoire de l'accusation et la plaidoirie de l'avocat du sportif Barry Roux.

Un avocat à 6700 euros par jour.

Me Roux n'est pas étranger à l'extrême lenteur des audiences,vu qu'il n'a cessé depuis trois semaines de porter ses contre-interrogatoires sur des détails en apparence fort éloignés du fond de l'affaire,répétant ses questions à outrance,en tentant de déstabiliser les témoins à charge.

S'il a remarqué publiquement mercredi que le procès était "onéreux, coûteux" l'avocat profite directement de ces longueurs,puisque son équipe de défense coûterait selon la presse sud-africaine environ 100.000 rands (6.700 euros) par jour à l'athlète.

Maison en vente.

Oscar Pistorius a d'ailleurs dû mettre en vente la maison où il a tué Reeva pour payer ses avocats.

Selon l'agent immobilier chargé de l'opération,Ansie Louw,l'épouse de son coach Ampie Louw,il devrait en tirer au moins les 5 millions de rands (330.000 euros) estimés l'an dernier.

Le verdict et la sentence ne sont attendus que plusieurs semaines après la fin des audiences.





















tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
Kaezea
moderateur


Féminin Nombre de messages : 933
Age : 69
Date d'inscription : 28/02/2014

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Dim 23 Mar - 22:00:24

dans mon pays une personne qui est acuser de meurtre
involontaire ou volontaire(planifier)
ne peut vendre ou prendre possession des biens de la victime
même s'ils lui avaient été léguer par testament et ne peuvent
pas être gérer par cet accusé non plus
la justice gel tant que le tout n'est pas terminer

sauf après procès s'il est déclarer non coupable
peut importe le temps que prendra le procès
pour se terminer

et s'il s'avère qu'il est coupable et condamné
la justice annule du même coup tout héritage venant de la victime
envers cet accusé

en ce cas les biens iraient automatiquement en parts égales
aux héritiers légaux (fratrie,parents,ascendants,descendants )

et c'est très bien ainsi,la personne qui  tue quelqu’un  
ne mérite pas de profiter des biens de la victime
donc c'est plus honnête comme ça

sinon en temps que meurtrier,tu dépouille de la vie une personne
et tu la dépouille de ses biens
donc tu lui a tout pris pas logique,tu n'a pas a être récompenser
pour le meurtre que tu as commis
Revenir en haut Aller en bas
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie   Lun 24 Mar - 16:32:14

Procès Pistorius : "Des coups de feu... puis des cris de terreur"

Nouveau témoignage accablant pour le champion paralympique.



Une voisine raconte avoir entendu les hurlements d'une femme entrecouper les coups de feu.

Quatrième semaine de procès pour Oscar Pistorius.

Et encore un témoignage qui met à mal sa version des faits quant à la mort de sa compagne Reeva Steenkamp.

Alors qu'il invoque une terrible méprise (il aurait confondu la jeune femme avec un cambrioleur),une voisine du champion paralympique sud-africain fait état de cris terrifiants et de coups de feu la nuit où l'athlète a tué sa compagne en février 2013.

Anette Stipp,citée par l'accusation,a dit avoir entendu des coups de feu,puis une femme crier,puis d'autres coups de feu aux premières heures du matin de la Saint Valentin.

Elle raconte :

J'ai entendu trois... ce qui m'a semblé être des coups de feu".

Et puis,c'était quelques instants après les coups de feu,j'ai entendu une dame crier.

Des cris de terreur,de terreur."


Son témoignage,qui concorde avec de précédentes déclarations,vient contredire la version de l'accusé.

La défense a fait valoir que les coups de feu qui ont tué Reeva Steenkamp ont été trop rapprochés pour qu'elle puisse crier et alerter son ami.

Lui affirme qu'il croyait à la présence d'un intrus dans les toilettes.

"Après la première série de coups de feu,une femme a clairement crié pendant un certain temps",a témoigné Anette Stipp qui dit avoir également entendu une voix d'homme.

Puis :

Juste avant la deuxième série de coups de feu,il y a eu un hurlement d'homme,et puis après les coups de feu,le silence est retombé."

D'autres témoins habitant plus loin avaient entendu des cris,puis un coup de feu,puis les hurlements d'une femme,puis trois autres coups.

Les lumières étaient allumées chez Oscar Pistorius,et la fenêtre de la salle de bain était ouverte,a encore dit Anette Stipp à la Cour,comme son mari avant elle.

L'accusé a affirmé qu'il avait tiré dans l'obscurité totale.




















nouvel observateur

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Oscar Pistorius présenté vendredi à la justice pour le meurtre de son amie
» Oscar Pistorius
» Nous devrions avoir sof de Justice !!
» Justice pour Cecil le lion à crinière noire
» Jean Raspail « Aujourd’hui, “Le Camp des Saints” pourrait être poursuivi en justice pour 87 motifs »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: affaires judiciaires-
Sauter vers: