chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des militaires tués par balle à Montauban

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
AuteurMessage
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Mar 22 Déc - 23:12:32

Latifa Ibn Ziaten : «On peut défendre la laïcité avec le foulard,avec la kippa avec la croix»

«Ces personnes m'ont plus que huée,elles m'ont agressée»




Le fils de Latifa Ibn Ziaten,Imad Ibn Ziaten,était un parachutiste de l'armée.

Il a été tué le 8 mars 2012 par Mohammed Merah.

Depuis,elle s'est engagée contre la radicalisation des jeunes en s'exprimant auprès d'eux,dans les médias et aux autorités.


Latifa Ibn Ziaten,mère de la première victime de Mohammed Merah,s'est fait siffler lors de sa venue à l'Assemblée nationale pour un débat sur la laïcité le 8 décembre,elle revient sur cet épisode ce mardi dans une interview au Bondy Blog.

Le fils de Latifa Ibn Ziaten,Imad Ibn Ziaten,était un parachutiste de l'armée.

Il a été tué le 8 mars 2012 par Mohammed Merah.

Depuis,Latifa Ibn Ziaten s'est engagée contre la radicalisation des jeunes en s'exprimant auprès d'eux dans les médias et aux autorités.

«L'un était agressif,l'autre devenait rouge»

Elle raconte qu'une fois sortie du colloque,deux personnalités politiques connues du Parti socialiste l'ont suivie pour lui dire : « Vous n’êtes pas française Madame,vous dites que vous avez la nationalité française,mais vous ne pouvez pas parler de la laïcité alors que vous portez un foulard,vous faites honte à la France».

Si l'invective au Palais Bourbon est violente dans les mots,elle l'est aussi dans les gestes puisque Latifa Ibn Ziaten décrit «deux hommes bien mûrs,l'un parlait,était agressif mais était en retrait,l’autre était en face de moi,devenait tout rouge,ça moussait dans sa bouche tellement il y avait de la colère ».

«Heureusement que j’avais l’officier de sécurité avec moi»

Elle garde son calme et répond qu'elle ne porte pas de voile,mais un foulard,et qu'elle peut le saluer,ce dont les deux hommes ont remis en question.

«Monsieur,je suis française et je suis musulmane et je suis marocaine et je vis avec les trois et j’en suis fière,c’est vous qui avez un problème»,rétorque Latifa Ibn Ziaten.

«Heureusement que j’avais l’officier de sécurité avec moi pour me protéger»,explique-t-elle.

Elle raconte avoir eu «très mal» d'entendre qu'elle n'est pas française et compte déposer une plainte pour agression.

Elle assure que son foulard est la principale difficulté qu'elle rencontre lors de ses actions.  

«Quand vous parlez de la laïcité,ou lorsque vous parlez de la République,certaines personnes estiment que vous n’êtes pas à votre place»,juge-t-elle avant de rappeler que l'«on peut défendre la laïcité,avec le foulard,avec la kippa,avec la croix».


















le parisien

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Lun 1 Fév - 11:05:00

Woerth tweet pour tenter d'éteindre la polémique

Après avoir suscité une vague d'indignation en estimant que l'affaire Merah «n'était pas un attentat»,Éric Woerth fait machine arrière.




À défaut d'excuses,l'ancien ministre écrit dans un tweet posté ce samedi : «il n'y a pas d'ambiguïté dans mon esprit : l'attentat commis par Merah est une abomination».

Ses propos,vendredi ont suscité l'indignation de proches des victimes.

Le père d'Abdel Chennouf a dénoncé «l'absurde stratégie» pour tenter de «nettoyer» le bilan de l'ex-président Nicolas Sarkozy.

La présidente de la région Midi-Pyénées-Languedoc-Roussillon Carole Delga et le Crif ont aussi manifesté leur colère et demandé des «excuses publiques» pour cette insulte immonde faite aux anciennes victimes de Merah tuées en mars 2012 : trois militaires,un professeur et trois enfants de l'école juive Ozar Hatorah de Toulouse connue aujourd'hui sous le nom de «Ohr Torah».


















la depeche

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Mar 2 Fév - 11:22:05

Le père d'une victime de Merah porte plainte contre Woerth et Sarkozy

Le père d’Abel Chennouf,tué par Merah en mars 2012,a porté plainte contre Eric Woerth et Nicolas Sarkozy après leurs propos polémiques…




Nicolas Sarkozy (C) salue l'ancien ministre du budget Eric Woerth (G),lors d'un meeting le 9 avril 2015 à Gouvieux dans le nord-est de Paris

Il a joint l’acte à la parole.

Albert Chennouf-Meyer ne décolère pas et a déposé une plainte ce lundi contre Eric Woerth et Nicolas Sarkozy à la gendarmerie de son village.

Le père d’Abel,l’un des deux militaires tués par Mohamed Merah le 15 mars 2012 à Montauban,ne digère pas les propos polémiques tenus jeudi soir par le député de l’Oise,ancien ministre du Budget,sur le plateau de iTELE où il a affirmé qu’il ne s’agissait pas « d’un attentat » mais du « crime d’un furieux».

« Ce n’est pas Daesh,ce n’est pas un réseau international »,a-t-il ajouté.

« Falsifier les faits,c’est du révisionnisme.

Cette stratégie qui consiste à nier les faits pour nettoyer un bilan catastrophique,c’est abject »,s’emporte Albert Chennouf-Meyer.

Excuses publiques demandées

Dans son viseur aussi,l’ancien Président de la République qui en décembre lors d’une interview à Europe1 avait tout simplement omis de parler des attentats perpétrés par Mohamed Merah,indiquant que « de 2002 à 2011 il n’y a pas eu un seul attentat en France »,avait expliqué au micro l’ancien Président de la République,zappant une année de son mandat.

« S’ils s’excusent publiquement,je retirerai ma plainte.

Tout ce que je veux c’est qu’ils foutent la paix à nos enfants »,conclut Albert Chennouf.




















20 minutes

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Lun 8 Fév - 23:38:34

Nicolas Sarkozy tente maladroitement de clore la polémique sur Merah qui a bien commis "un attentat"

Une "brute",un "assassin",mais toujours pas un "terroriste".




Venu à la rencontre des éleveurs,ce matin,dans le sud Aveyron,l'ancien président Nicolas Sarkozy a tenté de clore la polémique sur l'affaire Mérah,polémique qu'il avait lui-même enclenchée en déclarant en décembre 2015 qu'il n'y avait pas eu d'attentat sous son quinquennat entre 2007 et... 2011.

Il avait alors omis les trois premiers mois de 2012,sous-entendant qu'il était plus efficace que le gouvernement actuel dans la lutte contre le terrorisme.

Eric Woerth avait enfoncé le clou le 28 janvier 2016 en assurant sur iTélé que les crimes perpétrés par Mohammed Merah en mars 2012,ce n'était "pas un attentat" mais "le crime d'un furieux".

Hier,sur BFMTV,Brice Hortefeux était resté équivoque,préférant voir "une forme de terrorisme" dans les attentats commis par Mohammed Merah.

Une façon peut-être de calmer les proches des victimes,notamment le père et la veuve d'Abel Chennouf,un des soldats exécutés à Montauban,qui avaient porté plainte pour "diffamation" et "contestation de crime contre l'humanité" après la déclaration d'Eric Woerth.

Montauban oublié

Ce matin,Nicolas Sarkozy a profité de la présence des caméras pour indiquer qu'il y avait bien eu,en 2012,un "attentat malheureusement particulièrement dramatique".

Mais il a confondu Montauban et Toulouse,et n'a toujours pas qualifié Mohammed Merah de terroriste.

Est-ce que ce sera suffisant pour calmer les proches des victimes?

Pas sûr.

Le déclaration de Nicolas Sarkozy ce matin dans l'Aveyron

"Quand j'étais ministre de l'Intérieur et président de la République,entre 2002 et 2011,il n'y a pas eu d'attentat.

Il y en a eu un en 2012,malheureusement particulièrement dramatique à Toulouse où des soldats français ont payé de leur vie les conséquences d'un... d'une brute.

Et des enfants d'une école juive de Toulouse ont payé de leur vie les conséquences de cet assassin".


















la depeche

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Ven 19 Fév - 18:43:47

Tueries de Mohammed Merah: Le parquet veut un procès du frère aux assises

Abdelkader Merah est soupçonné d'avoir apporté un soutien logistique à Mohammed Merah...


Le parquet de Paris a demandé un procès aux assises spéciales pour le frère de Mohamed Merah,Abdelkader pour complicité d’assassinats lors des meurtres commis en mars 2012 par son frère,à Toulouse et Montauban,visant des militaires et des juifs.

Dans un communiqué,le parquet demande aussi le renvoi aux assises d’un complice présumé,Fettah Malki soupçonné d’avoir fourni une arme au tueur.

Mohamed Merah avait abattu à Toulouse le 11 mars un militaire,puis,le 15,deux parachutistes de Montauban.

Le 19,il assassinait dans une école juive de Toulouse un professeur et ses deux fils,ainsi qu’une élève de 8 ans.

Il avait été abattu le 30 mars par les forces de l’ordre.

Le parquet le souoçonne d'avoir apporté un soutien logistique à Mohammed Merah.



















20 minutes

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Jeu 3 Mar - 22:11:04

Affaire Merah: Des familles de victimes veulent un procès à Toulouse ou Montauban

L’avocat des familles des victimes du lycée juif d’Ozar Hatorah demande que la tenue du procès des complices de Merah ait lieu à Toulouse ou Montauban…




Le 25 mars 2012,devant le lycée juif d'Ozar Hatorah,à Toulouse,lors d'un hommage aux victimes de Mohamed Merah

Trois ans et demi après les tueries perpétrées par Mohamed Merah à Toulouse et Montauban,le parquet de Paris demandait le 19 février un renvoi devant une cour d’assises spéciales de son frère Abdelkader pour « complicité d’assassinats ».

Ainsi que de Fettah Malki soupçonné d’avoir procuré une arme au tueur au scooter.

Lettre ouverte au garde des Sceaux

Dans une lettre ouverte adressée au garde des Sceaux,Simon Cohen,qui défend des familles de victimes demande que leur procès se tienne à Toulouse ou Montauban.

« Il faut que ceux qui seront mis en accusation pour les tueries de Montauban et Toulouse comparaissent à Toulouse,ou à Montauban,là où les plaies sont vives,là où le sang n’a pas séché,là où on a vécu l’effroi,là où on a souffert la mort »,plaide l’avocat de l’épouse de Jonathan Sandler,qui a perdu son mari et ses deux enfants au lycée juif d’Ozar Hatorah,et du père de la petite Myriam Monsonego,assassinée au même endroit.

Un procès avec une cour décentralisée

Pour l’heure,l’ensemble des parties civiles attendent que le renvoi de ces deux complices présumés du tueur au scooter soit prononcé devant une cour d’assises composée uniquement de juges professionnels.

Pour que le procès puisse se tenir à Toulouse,il faudrait que la décision d’une «audience foraine »,en d’autres termes une délocalisation de la cour,soit prononcée.

La même demande a été faite récemment par les parties civiles dans le dossier AZF,dont le troisième procès doit se tenir à Paris l’an prochain.

Qui n’a pas été satisfaite.























20 minutes

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Mer 16 Mar - 22:32:32

Pourquoi Abdelkader Merah,le frère du «tueur au scooter»,va se retrouver aux assises

Abdelkader Merah sera jugé aux assises pour « complicité d’assassinats terroristes » dans les tueries perpétrées par son frère il y a quatre ans à Toulouse et Montauban…


Tombé sous les balles du Raid après 32 heures de siège,Mohamed Merah ne répondra jamais des effroyables tueries qu’il a perpétrées du 11 au 19 mars 2012 à Toulouse et Montauban.

Mais dans ce dossier, son frère aîné Abdelkader vient d’être renvoyé devant la cour d’assises spéciale pour « complicité d’assassinats terroristes ».

Retour sur un cauchemar

En onze jours Mohamed Merah,un jeune originaire du quartier des Izards connu pour des faits de petite délinquance a semé la terreur dans la région toulousaine en tuant froidement sept personnes.

Le militaire Imad Ibn-Ziaten d’abord le 11 mars dans la Ville rose.

Le 15 mars,il ouvre le feu sur un groupe de militaires devant la caserne de Montauban.

Le caporal Abel Chennouf et le 1re classe Mohamed Legouad tombent sous les balles,leur camarade Loïc Liber est grièvement blessé.

Le 19 mars,le djihadiste,qui se revendiquera d’Al-Qaïda,cible l’école juive Ozar Hatorah de Toulouse.

Il y exécute un professeur Jonathan Sandler et ses deux enfants,Gabriel et Arié,et la petite Myriam Monsonégo.

Qui est Abdelkader Merah ?



Abdelkader Merah est l’aîné de Mohamed et l’avant dernier de la fratrie.

Aujourd’hui âgé de 33 ans,il a toujours été considéré comme l’idéologue de la famille,notamment en raison de sa formation à l’islam radical dans une école coranique égyptienne.

C’est notamment lui qui amené son petit frère à Artigat,en Ariège,chez Olivier Corel,surnommé « l’Emir Blanc ».

Outre Mohamed Merah,cette maison perchée sur des coteaux a vu passé les djihadistes français les plus « connus » : de Sabri Essid,demi-frère par alliance des Merah,et identifié sur une vidéo de Daesh mettant en scène un enfant bourreau,à Fabien Clain,le Toulousain dont la voix a été authentifiée dans la revendication audio des attaques du 13 novembre 2015,à Paris.

Abdelkader Merah a été incarcéré dans la foulée des tueries de son frère.

Il a entretenu son discours radical en prison,de sorte qu’il a passé les trois des quatre dernières années à l’isolement.

Des éléments,notamment des documents en rapport avec le djihad retrouvés dans sa maison de la petite commune d’Auterive,à une quarantaine de kilomètres de Toulouse,ont poussé les enquêteurs à se demander s’il ne préparait pas,lui aussi,des attentats de son côté.

Que lui reproche-t-on exactement ?

Abdelkader Merah a toujours nié,sans varier,avoir aidé son frère à préparer ses crimes.

Mais,selon le parquet de Paris « il apparaît comme un élément central et moteur des actions mortifères ».

Les juges d’instruction antiterroristes lui reprochent aussi concrètement d’avoir été présent lors du vol du fameux scooter qui a servi à la chevauchée sanglante.

Qui d’autre est mis en cause ?

Abdelkader Merah ne sera pas seul dans le box de la cour d’assises spéciale.

Il sera accompagné de Fettah Malki renvoyé pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste,recel,vol et détention d’armes ».

Il est accusé d’avoir fourni au tueur son pistolet-mitrailleur Uzzi et son gilet pare-balles.

Son avocat,Christian Etelin,récuse toute complicité avec les assassinats et parle « d’une relation de voyous de quartiers ».

Pourquoi une cour d’assises spéciale ?

La cour d’assises spéciale est compétente pour les crimes terroristes,les crimes de haute trahison et les crimes en bande organisée.

Sans jury populaire,elle est composée de sept magistrats en première instance et de neuf magistrats en appel.




















20 minutes


_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Ven 18 Mar - 16:59:52

Abdelkader Merah fait appel de son renvoi devant une cour d'assises spéciale

L’avocat du frère « du tueur au scooter »,renvoyé devant une cour d’assises spéciale avec un complice présumé,fait appel de cette décision…


Trois jours après son renvoi devant une cour d’assises spéciale par les juges antiterroristes,Abdelkader Merah vient de faire appel de cette décision.

Accusé de complicité des assassinats terroristes de son frère Mohamed à Toulouse et Montauban,Abdelkader doit comparaître devant cette juridiction en compagnie de Fettah Malki,un délinquant toulousain soupçonné d’avoir fourni un pistolet-mitrailleur Uzi et un gilet pare-balles à Mohamed Merah.

« Bataclanisation des esprits »

« Abdelkader Merah n’a jamais été le complice de son frère » dans la préparation et la commission des tueries de mars 2012,a assuré Eric Dupond-Moretti,son avocat,regrettant qu’il n’ait « pas été question d’envisager une seconde un non-lieu pour son client dans le climat actuel ».

« C’est la Bataclanisation des esprits »,juge son conseil.

Pour Maître Dupond-Moretti,qui dit ne pas avoir reçu cette ordonnance de mise en accusation,Abdelkader Merah « a pris des positions radicales.

Si on considère que tous les radicaux sont très dangereux,il faut tous les enfermer. »

C’est maintenant à la Chambre de l’instruction d’examiner cet appel avant la tenue du procès.

Des parties civiles ont évoqué la possibilité de faire appel du non-lieu ordonné pour Mohamed Mounir Meskine le troisième homme mis en examen,soupçonné d’avoir pris part avec les frères Merah au vol du scooter utilisé lors des tueries,ce qu’il a toujours contesté.

Mohamed Merah avait abattu à Toulouse le 11 mars 2012 un militaire,puis le 15 mars deux parachutistes de Montauban.

Le 19 mars,il assassinait dans une école juive de Toulouse un professeur et trois élèves.

Il a été abattu le 30 mars par les forces de l’ordre.
























20 minutes

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Mar 19 Avr - 15:00:08

Abdelghani,"l'autre" frère de Mohamed Merah,s'engage dans la déradicalisation

Abdelghani Merah,qui avait dénoncé les tueries de son frère en 2012 à Toulouse et Montauban notamment dans un livre,"Mon frère,ce terroriste",s'engage aujourd'hui dans la déradicalisation auprès des jeunes.




Abdelghani Merah,sur un plateau de télévision,à l'occasion de la sortie de son livre : "Mon frère,ce terroriste"

Abdelghani Merah est le mouton noir de la famille Merah,celui qui a trahi en dénonçant les tueries de son frère en 2012.

Après une descente aux enfers,il reprend pied aujourd'hui et va prêcher la bonne parole auprès des jeunes radicalisés.

Il a presque 40 ans,le crâne rasé,les yeux clairs,un reste d'accent du sud-ouest.

"De profil" il ressemble beaucoup à "Mohamed".

Un bras handicapé par un accident de moto,sa frêle silhouette rase les murs car il se sait menacé.

Il parle comme il marche,se faisant petit,le sourire fuyant.

Il souhaite d'ailleurs rester discret sur son lieu de résidence.

Il n'oubliera jamais ce matin de mars il y a quatre ans,où,allumant la télé,il reconnaît la rue de son frère.

Le "tueur au scooter",c'était donc lui.

"Je suis arrivé en trombe,paniqué.

Les policiers ont cru que je voulais les attaquer.

Mais je voulais les aider à négocier avec Mohamed",raconte-il.

Il savait que ça arriverait.

Déjà en 2003,"j'avais signalé mon autre frère Kader qui se faisait appeler Ben Laden" dans le quartier.

Abdelkader Merah qui est aujourd'hui renvoyé devant une cour d'assises spéciale pour complicité dans l'affaire Merah,renvoi dont il a fait appel.

Pour Abdelghani,ce sont leurs parents qui ont dispersé "le terreau fertile" à la radicalisation et à l'antisémitisme sans borne de ses frères et de sa soeur Souad.

"Ma mère disait toujours que les Arabes sont nés pour détester les Juifs.

Et mon père estimait que les Palestiniens ont raison de se faire exploser et les Israéliens ont ce qu'ils méritent".

Mouton noir

Lui "ne sait pas" pourquoi il n'est pas devenu comme eux.

"J'étais plutôt un bon gardien,courtisé par des clubs de foot réputés,c'est peut-être de là que vient mon ouverture".

Sa vie,cabossée,n'est qu'une série de ruptures avec sa famille.

La première lorsqu'il tombe amoureux d'une femme d'origine juive.

Insupportable pour Abdelkader qui le poignardera très gravement.

La deuxième lorsqu'il filme sa soeur à son insu pour lui faire dire qu'elle est "fière" des attentats perpétrés par son frère.

Des attaques qui ont coûté la vie à sept personnes dont trois enfants juifs.

Il écrira dans la foulée un livre "Mon frère,ce terroriste".

La trahison de trop.

"Pour eux,j'avais fait la pire des choses,la balance,le harki comme ils disent.

J'ai perdu tous mes amis du jour au lendemain".

Fin 2012,il quitte Toulouse.

Avec sa compagne et leur fils et trouve refuge chez son beau-frère à Aix-en-Provence.

"J'ai cru être soulagé

après le livre mais en fait j'étais déprimé.

Ma famille en voulait plus à moi qu'à Mohammed.

J'avais beaucoup de peine pour eux,ils ne se rendaient pas compte de ce qu'ils faisaient de l'idolâtrer comme ça".

Pour eux,"il n'avait pas tué des enfants mais des juifs".

Il glisse doucement.

Se sépare de sa compagne.

Dans les mois qui suivent les attaques,difficile de trouver un logement ou un boulot quand on s'appelle Merah.

La société aussi le rejette.

Il part pour Perpignan,fait la fête la nuit pour ne pas dormir dehors.

Il trouve une chambre de bonne et continue son "semblant de vie" avec sa pension d'handicapé.

"Casser le mythe" de Mohamed

Jusqu'au jour,récent,où Mohamed Sifaoui,le journaliste qui l'a aidé à écrire son livre,l'invite à un colloque à Paris sur la déradicalisation.

Là,il rencontre les gens de l'association Entr'autres.

Germe alors l'idée de s'engager avec eux.

"Je peux apporter quelque chose,casser le mythe de Mohamed.

Dire aux jeunes que mon frère était faible" et "qu'il s'est fait voler son cerveau".

Les mères,"j'essaie de les réconforter,de leur dire que ce qu'elles font est essentiel.

Si Mohamed avait eu de leur amour,il ne serait jamais devenu Mohamed Merah".

Il est doux,mesuré dans sa parole.

"Je les préviens aussi: s'il y a un salafiste dans la famille,il faut le couper des autres" car les attentats de Bruxelles et Paris montrent bien la place qu'occupe la fratrie dans le djihad.

"Abdelghani apporte la vérité sur le personnage de son frère,il casse l'héroïsation.

Il montre que l'extrêmisation politico-religieuse se fait à partir du milieu familial comme dans les familles nazies",explique Patrick Amoyel,professeur de psychopathologie et membre fondateur d'Entr'autres qui l'a recruté à ses côtés.




















francetvinfo

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Lun 2 Mai - 15:53:38

Affaire Merah : Ils veulent porter le combat de Latifa Ibn Ziaten au cinéma

Deux réalisateurs lancent une opération de financement participatif pour faire aboutir leur projet de documentaire sur Latifa Ibn Ziaten,dont le fils a été assassiné par Merah…




Toulouse,le 6 décembre 2012.

Latifa Ibn Ziaten,la mère d'Imad,la première victime de Merah.


Le 11 mars 2012,Imad Ibn Ziaten était assassiné par Mohamed Merah parce qu’il avait indiqué dans une petite annonce qu’il était militaire.

Depuis,sa mère,Latifa,parcourt le pays pour prêcher le vivre ensemble.

Et c’est son combat que deux réalisateurs,Olivier Peyon et Cyril Brody,veulent porter sur grand écran.

Pour faire aboutir leur projet,ils ont lancé ce lundi matin une opération de financement participatif sur la plateforme KissKissBankBank.

Une partie des fonds reversée à l’association Imad

« L’idée d’un film de cinéma s’est imposée lorsqu’au-delà de la mère qui place l’amour au centre de son action et derrière "la sainte" qui pardonne à l’assassin de son fils,nous avons identifié une femme capable de passer d’un monde à un autre,d’une cité à un ministère.

Une femme sans frontières au sens propre comme au figuré »,font valoir les réalisateurs de Latifa,le cœur au combat.

Pour deux euros donnés,un euro sera dédié à la réalisation du film-documentaire,un autre à l’association fondée par Latifa Ibn Ziaten « Imad pour la Jeunesse et la Paix » qui mène le combat contre la radicalisation des jeunes.




















20 minutes

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Ven 17 Juin - 19:31:53

Toulouse: Le renvoi aux assises d'Abdelkader Merah confirmé

Abdelkader Merah,33 ans,sera bien jugé pour complicité d'assassinats dans les tueries de son frère...


La cour d’appel de Paris a confirmé ce vendredi le renvoi d’Abdelkader Merah,âgé de 33 ans,aux assises pour complicité d’assassinats terroristes dans les meurtres perpétrés par son frère Mohamed à Toulouse et Montauban en 2012.

Proximité idéologique avec son frère

Le 18 mai,le parquet général avait demandé la confirmation de ce renvoi ordonné le 15 mars par les juges antiterroristes.

La justice a retenu les proximités idéologique et religieuse des deux frères,la répétition de leurs contacts avant les crimes et la présence d’Abdelkader Merah,par exemple au moment du vol du puissant scooter qui a servi durant le périple macabre de son frère.

« Abdelkader Merah n’a jamais été le complice de son frère » dans la préparation et l’exécution des tueries,assure son avocat Eric Dupond-Moretti.

« Il a pris des positions radicales.

Si l’on considère que tous les radicaux sont très dangereux,il faut tous les enfermer »,ajoute son conseil.

Cette décision de la cour d’appel,qui pourrait encore être contestée devant la Cour de cassation est une nouvelle étape vers le procès des tueries de Montauban et de Toulouse,où sept personnes ont perdu la vie.
























20 minutes

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Mar 12 Juil - 16:54:39

L'Etat jugé en partie responsable de la mort d'un militaire tué par Mohamed Merah

Abel Chennouf a été abattu le 15 mars 2012 avec l'un de ses camarades par Merah à Montauban alors que ce dernier était censé être placé sous surveillance




Abel Chennouf a été l'une des victimes du jeune délinquant toulousain Merah qui s'était lancé dans une série d'expéditions jihadistes en scooter en 2012.

Le tribunal administratif de Nîmes a condamné l'Etat,le jugeant en partie responsable de la mort du soldat Abel Chennouf,tué par Mohamed Merah à Montauban le 15 mars 2012 en compagnie d'un autre parachutiste.

"Le tribunal juge que la décision de supprimer toute mesure de surveillance de Mohamed Merah prise à la fin de l'année 2011 est constitutive d'une faute engageant la responsabilité de l'Etat" écrit le tribunal,qui avait été saisi par le père du militaire,Albert Chennouf Meyer.

"Cette faute a compromis les chances d'empêcher l'attentat",précise le tribunal,qui "fixe à un tiers la part de responsabilité de l'Etat".

Cette tuerie était la deuxième commise par Merah,avant celle qui a coûté la vie à quatre personnes,dont trois enfants,dans une école juive de Toulouse.

Sur écoute

Le tribunal relève "la difficulté de la mission de prévention des actions terroristes et de surveillance des individus radicaux incombant aux services de renseignement",mais pointe aussi "le profil de Mohamed Merah et le caractère hautement suspect de son comportement,établi depuis plusieurs années et renforcé à l'époque par ses récents voyages en Afghanistan et au Pakistan".

Selon le ministre de l'Intérieur à l'époque des faits,Claude Guéant,entre 2007 et 2012 Mohammed Merah avait "fait l'objet de dizaines d'écoutes téléphoniques,de filatures très longues.

Il y a eu un abandon du suivi de Merah puis une reprise du suivi à son retour du Pakistan" en novembre 2011.

"L'appréciation a été faite qu'il ne représentait pas de signe de dangerosité,d'intension criminelle",avait aussi expliqué Claude Guéant.

La demande d'indemnisation des parents et frère et soeur d'Abelm Chennouf a été rejetée parce qu'ils ont déjà été indemnisés,selon ce jugement.

En revanche,l'Etat a été condamné à indemniser la veuve et l'enfant du soldat,ainsi que ses beaux-parents et le Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme.




















sud ouest

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Mer 24 Aoû - 23:13:04

Comment le frère de Merah et le père d'une victime se sont serré la main

Albert Chennouf-Meyer,le père d'Abel,tué par Mohamed Merah en mars 2012,a rencontré Abdelgani Merah,le frère de l'assassin,ce mardi 23 août à Nîmes.




Emouvante rencontre hier à Nîmes entre Albert Chennouf-Meyer et Abdelgani Merah

Pour des raisons de sécurité,cette rencontre a été tenue secrète et a eu lieu dans un bar près de la gare de Nîmes,rapportent nos confrères de Midi Libre qui ont diffusé une vidéo de leur rencontre.

Une rencontre hautement symbolique souhaitée depuis longtemps par Abdelgani Merah qui a toujours condamné les actes de son frère et qui est engagé dans la lutte contre la radicalisation.

C'est le frère du terroriste qui avait pris l'initiative d'écrire aux familles des victimes afin de présenter ses condoléances et "dénoncer de la manière la plus ferme ces actes odieux perpétrés par mon propre frère".

Plus de quatre ans et demi après les faits,le père d'Abel Chennouf a accepté de rencontrer le frère de Mohamed Merah.

"Vous n'êtes pas responsable"

"Accueil poli,poignées de mains longues,sincères,presque amicales,les deux hommes sont très émus,détaille Midi Libre.

Mais Albert Chennouf-Meyer tient à jouer cartes sur table dès le début de la rencontre.

"Je tiens à vous dire que je n'ai rien à excuser,je ne pardonnerai jamais cette catastrophe.

Mais vous,vous n'avez rien fait.

Je n'attends pas de pardon,car vous n'êtes pas responsable.

J'ai beaucoup de respect pour vous",dit le père au frère de Mohamed Merah.

Abel Chennouf,25 ans avait été assassiné le 15 mars 2012 par Mohamed Merah à Montauban.

Cette tuerie était la deuxième commise par Merah,avant celle qui a coûté la vie à quatre personnes,dont trois enfants,dans une école juive de Toulouse.






















la depeche

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
Des militaires tués par balle à Montauban
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
 Sujets similaires
-
» Photos SATELLITE des ports militaires !
» Département Archives et Médiathèque de Montauban
» Trois navires militaires en escale dans le port de Saint-Mal
» la balle folle qui rend fou !!
» pour que la balle change de couleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: affaires judiciaires-
Sauter vers: