chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des militaires tués par balle à Montauban

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Jeu 30 Mai - 22:05:38

Menaces sur la mère d'une victime de Merah : la mère de l'adolescente mise en examen

Une femme soupçonnée d'avoir menacé de mort Latifa Ibn Ziaten,mère du premier soldat tué par Mohammed Merah,a été mise en examen à Montpellier et placée sous contrôle judiciaire,comme sa fille l'avait déjà été mercredi,a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

La mère et la fille,âgée de 17 ans et demi,avaient été interpellées mardi en même temps.

La qualification retenue dans les deux cas est menaces de mort réitérées,a précisé la même source.

En mars,Mme Ibn Ziaten,a reçu des messages menaçants dans lesquels on lui demandait d'arrêter de mettre en cause Mohamed Merah.

Son fils,le parachutiste Imad Ibn Ziaten a été tué par Mohamed Merah le 11 mars 2012 à Toulouse.

Lors de sa garde à vue,l'adolescente a reconnu être l'auteur de ces messages mais a affirmé qu'ils n'étaient pas menaçants.

Sa mère avait été interpellée parce qu'elle paye la ligne de téléphone et la connexion internet.

Musulmanes pratiquantes,elles avaient demandé à conserver leur voile lors de leur garde à vue,ce qui leur avait été refusé par les policiers,selon une source proche de l'enquête.













midi libre

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Ven 31 Mai - 0:50:43

Affaire Merah : deux suspects libérés,quatre autre encore en garde à vue

Deux des six personnes interpellées mardi 28 mai dans l'enquête sur les éventuelles complicités dont auraient bénéficié Mohamed Merah et son frère ont été libérées jeudi.

Les quatre autres gardes à vue, qui peuvent durer jusqu'à quatre-vingt-seize heures,étaient toujours en cours jeudi soir.

Aucune précision n'a été donnée sur l'identité des deux personnes libérées.

Les six personnes arrêtées mardi sont des membres de l'entourage des deux frères Merah âgées de 24 à 30 ans,selon une source policière.

Elles appartiennent toutes à la mouvance islamiste radicale de Toulouse et certaines présentent des "profils de petits délinquants".

Quatre d'entre elles ont été interpellées à Toulouse,les deux autres à Paris et au centre pénitentiaire de Réau (Seine-et-Marne).

D'ÉVENTUELS SOUTIENS FINANCIERS DE MERAH

Les enquêteurs passent depuis plusieurs semaines "au peigne fin l'environnement relationnel des Merah" et tentent de déterminer si ces hommes leur "ont ou non apporté un soutien financier".

Depuis plusieurs mois,plusieurs personnes de l'entourage de Mohamed Merah ont été interpellées,principalement dans la région toulousaine,puis relâchées.

Dans le cadre de l'enquête,deux hommes sont mis en examen,le frère aîné du "tueur au scooter",Abdelkader Merah,et plus récemment,Mohamed Mounir Meskine,25 ans qui est soupçonné d'avoir participé au vol du scooter utilisé par Mohamed Merah pour commettre ses crimes.













yahoo actualites

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Ven 31 Mai - 14:58:46

Affaire Merah: Plus qu'un seul homme en garde à vue

Il s'agit d'un homme de 30 ans qui avait été arrêté mardi après-midi à Toulouse.

Les enquêteurs cherchent à vérifier s'il a pu apporter «une aide logistique» au «tueur au scooter»...




Mohamed Merah dans le documentaire "Affaire Merah,itinéraire d'un tueur" de Jean-Charles Doria

Seule une des six personnes interpellées mardi dans l'enquête sur les éventuelles complicités dont aurait bénéficié Mohamed Merah demeurait ce vendredi matin en garde à vue,a indiqué à l'AFP une source judiciaire.

Il s'agit d'un homme de 30 ans qui avait été arrêté mardi après-midi à Toulouse.

Les enquêteurs cherchent à vérifier s'il a pu apporter «une aide logistique» au «tueur au scooter».

En matière antiterroriste,une garde à vue peut durer jusqu'à quatre jours.

Au total,six personnes âgées de 24 à 30 ans avaient été interpellées mardi par les policiers de la sous-direction antiterroriste (Sdat) et du SRPJ de Toulouse: trois à Toulouse,deux à Paris et la dernière extraite du centre pénitentiaire de Réau.

«Profils de petits délinquants»

Une source policière avait indiqué que les enquêteurs passaient depuis plusieurs semaines «au peigne fin l'environnement relationnel des Merah»,tentant de déterminer si ces hommes leur «ont ou non apporté un soutien financier».

Ils appartiennent tous à la mouvance islamiste radicale de Toulouse,avait dit la même source.

Une source proche de l'enquête avait précisé mardi que certains des suspects présentaient des «profils de petits délinquants»,mais n'avait pas confirmé qu'ils gravitaient dans la mouvance islamiste radicale.

Dans le cadre de l'enquête sur les complicités dont a pu bénéficier Mohamed merah,deux hommes sont mis en examen: le frère aîné du tueur au scooter,Abdelkader Merah et plus récemment,Mohamed Mounir Meskine 25 ans,qui est soupçonné d'avoir participé au vol du scooter utilisé par le tueur pour commettre ses crimes.

Depuis plusieurs mois,plusieurs personnes de l'entourage de Mohamed Merah et de son frère Abdelkader ont été interpellées,principalement dans la région toulousaine,avant d'être relâchées.












20 minutes

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Sam 1 Juin - 15:42:53

Soupçonné d'avoir fourni des armes à Merah,un homme déféré

Un homme de 30 ans devait être présenté samedi en début d'après-midi à un juge antiterroriste en vue de sa mise en examen,soupçonné d'avoir fourni des armes à Mohamed Merah qui avait assassiné sept personnes en mars 2012 à Toulouse et Montauban,a-t-on appris de source judiciaire.



Selon une source policière,ce délinquant toulousain de droit commun est soupçonné d'avoir fourni "au moins deux armes,dont le pistolet mitrailleur Uzi",l'une des armes que portait Mohamed Merah,à l'école juive de Toulouse où avaient été assassinés trois enfants et un père.

Il aurait également fourni le gilet pare-balles que le tueur au scooter portait lors du siège de son appartement et retrouvé sur lui après sa mort à l'issue de l'assaut du Raid le 22 mars.

Selon cette source policière,la sous-direction antiterroriste (Sdat) de la police judiciaire,en charge de l'enquête,"continue à explorer la piste d'autres fournisseurs possibles d'armes et de matériel",ainsi que celle de "personnes susceptibles d'avoir apporté un soutien logistique et financier à Merah pour ses déplacements à l'étranger".

"C'est une étape importante dans l'enquête" sur les complicités dont aurait bénéficié Merah se félicite cette source.

Le parquet compte requérir le placement en détention provisoire de ce trentenaire connu pour de multiples faits de droit commun.

Après son audition par le juge Christophe Teissier qui devait débuter à 14H00 et sa probable mise en examen,l'homme devrait être présenté dans la journée au juge des libertés et de la détention (JLD).

Connaissance des frères Merah rencontrés dans leur quartier toulousain des Izards,il avait été interpellé mardi après-midi à Toulouse avant d'être transféré vendredi soir à Paris.

Merah a froidement abattu au nom du jihad trois parachutistes,trois enfants et un enseignant juifs entre le 11 et le 19 mars 2012 à Toulouse et Montauban.

Il avait été tué le 22 mars dans l'assaut donné par le Raid à l'appartement où il s'était retranché.

Dans cette enquête,Abdelkader Merah,le frère aîné du tueur au scooter,a été mis en examen et est écroué depuis mars 2012.

Un autre homme,Mohamed Mounir Meskine,a été également mis en examen et écroué le 18 mai, soupçonné d'avoir participé au vol du scooter utilisé par le tueur.













yahoo actualites

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Dim 2 Juin - 23:49:24

Affaire Merah : le troisième homme écroué affirme qu'il ne savait rien

Écroué samedi et mis en examen pour complicité d'assassinat,Fettah Malki âgé de 30 ans,reconnaît avoir fourni à Mohamed Merah un gilet pare-balles ainsi qu'un pistolet-mitrailleur Uzi 9mm.

Mais selon son avocat,il ignorait tout des desseins criminels du tueur.


Les complices présumés de Mohamed Merah,l'auteur des tueries entre le 11 et le 19 mars 2012,à Toulouse et Montauban,sont un à un débusqués par la police et écroués.

Après Abdelkader,le frère aîné du tueur,puis Mohamed Mounir Meskine,soupçonné d'avoir fourni un scooter pour les déplacements du criminel,les enquêteurs ont interpellé,la semaine dernière,un troisième homme.

Il s'agit de Fettah Malki,âgé de 30 ans et qui aurait procuré une arme ainsi qu'un gilet pare-balles.

Écroué samedi et mis en examen pour complicité d'assassinat,il aurait ainsi livré un pistolet mitrailleur Uzi 9mm,utilisé lors de l'attaque de l'école juive de Toulouse et au cours de laquelle Mohamed Merah a assassiné trois enfants et un enseignant.

Il aurait aussi fourni un gilet pare-balles,celui-là même que le tueur portait lorsqu'il a été abattu par la police lors d'un échange de coups de feu après l'assaut de son domicile.

Lors de sa longue garde à vue,Fettah Malki a bien reconnu avoir remis le pistolet-mitrailleur et le vêtement de protection,mais selon son avocat,Me Christian Etelin,il ignorait tout des desseins de Mohamed Merah.

Rien de surprenant à cela,estime ce dernier,en décrivant un contexte de cité,indissociable de l'affaire Merah.

Mohamed Merah et Fettah Malki,tous deux issus du secteur des Izards de Toulouse,se connaissent bien et naviguent dans les mêmes eaux de la petite délinquance de quartiers sensibles.

«Fettah Malki savait que Merah était un petit voyou»,explique Me Etelin qui souligne aussi que son client,déjà condamné pour outrage,vol ou encore conduite sans permis,n'est pas en reste dans ce domaine.

Tout le monde dans le quartier savait que Merah cherchait des armes

«Pour améliorer son ordinaire de serveur dans une pizzeria,il se prêtait à des petits trafics».

De la revente en tout genre et pourquoi pas des armes.

Ainsi ce sont des jeunes qui lui auraient vendu en 2011 le gilet pare-balles,volé dans un commissariat.

La même année,une autre bande,issue de quartier du Mirail,à l'ouest de Toulouse,lui aurait proposé l'Uzi.

Un butin que Fettah Malki aurait ensuite entreposé au domicile de sa compagne.

Le temps de trouver preneur?

Selon Me Christian Etelin,tout le monde savait,dans le quartier des Izards,que Mohamed Merah,à l'époque,cherchait des armes.

L'affaire aboutit alors entre ce dernier et Fettah Malki fin février 2012.

À quelques jours des massacres,Merah lui achète le vêtement de protection et récupère l'arme.

«En réalité,Fettah voulait se débarrasser du pistolet-mitrailleur,qui ayant traîné chez sa compagne,était tout rouillé»,poursuit l'avocat en racontant que Merah s'était proposé de lui réparer.

Sur place,il aurait manié l'arme avec une telle habilité que Fettah Malki en serait resté pantois.

«Je suis passé un peu par la Légion»,se serait alors justifié Merah.

L'affaire en est restée là,assure Me Christian Etelin.

«Fettah Malki n'est pas pratiquant.

Il vit avec une Française avec laquelle il a une petite fille de 10 ans.

Comme tous les autres jeunes du quartier,il ne savait pas que ce copain préparait ces crimes au nom d'Allah»,dit-il,en estimant que Manuel Valls fait fausse route en certifiant que Mohamed Merah «n'est pas un loup solitaire».

Possible implication d'un réseau de trafiquants de drogue

«Son réseau n'est pas un réseau d'islamistes!»,avance encore Me Etelin,alors que l'enquête est loin d'être achevée.

Mais selon lui,le tueur ne s'est appuyé que sur ce qu'il connaissait: des voyous de cité dont il s'est servi pour mener à bien son entreprise criminelle au nom de l'islam.

Sur la même ligne de défense et en contestant avoir fourni le scooter,Mohamed Mounir Meskine jure lui aussi avoir tout ignoré des projets du tueur.

Mais cette version qui se dessine au fil des auditions,se heurte à celle des enquêteurs qui soupçonnent des participations plus actives et des complicités bien plus éclairées.

Selon l'AFP,qui cite de sources policières,l'enquête devrait d'ailleurs prochainement progresser.

La sous-direction antiterroriste (Sdat) de la police judiciaire,en charge de l'enquête,«continue à explorer la piste d'autres fournisseurs possibles d'armes et de matériel».

Une source policière évoque la possible implication d'un réseau de trafiquants de drogue de la région de Toulouse.

La Sdat continue par ailleurs à travailler sur un autre volet de l'affaire.

Elle espère pouvoir identifier les «personnes susceptibles d'avoir apporté un soutien logistique et financier à Merah pour ses déplacements à l'étranger».














le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Dim 16 Juin - 21:13:56

Affaire Merah: Qui est Mounir Meskine,soupçonné d'être le «troisième homme»?

Interrogé ce lundi par le juge antiterroriste,les policiers le suspectent d’avoir accompagné les frères Merah lors du vol du scooter à Toulouse...

Il n’a été entendu par le juge antiterroriste que succinctement,une seule fois,à l’issue de sa garde à vue.
Ce lundi,Mohamed Mounir Meskine,25 ans,va pouvoir s’expliquer plus longuement face au juge Christophe Tessier.

«C’est le vrai premier interrogatoire au fond»,indique son avocat Alexandre Parra-Bruguière,contacté par 20 Minutes.

Meskine a été interpellé début mai dans la banlieue toulousaine,à Aucamville.

Les policiers le soupçonnent d’avoir été présent le 6 mars 2012 à Toulouse,aux côtés des frères Merah et pensent avoir acquis la certitude qu’il a participé au vol du scooter T-Max utilisé par la suite par Mohamed Merah au cours des tueries entre le 11 et le 19 mars à Toulouse et Montauban.

C’était Abdelkader Merah le grand frère du tueur qui avait dévoilé au cours de ses interrogatoires la présence d’un «troisième homme» lors du vol,sans toutefois vouloir «lâcher»un nom.

Condamné à trois reprises

Mounir Meskine a été mis en examen à l’issue de sa garde à vue pour «vol en réunion en lien avec une entreprise terroriste» et «participation à une association de malfaiteurs terroristes».

Ce gamin de la cité des Izards est un copain de quartier des frères Merah.

Il est connu des services de police et a été condamné trois fois pour des vols,des recels et des trafic de stupéfiants.

Il avait été incarcéré pendant 8 mois entre 2008 et 2009 pour une affaire de drogue.

La proximité entre Meskine et les frères Merah est contestée par son avocat,qui préfère évoquer une «connaissance».

«En réalité,Meskine connaît Abdelkader Merah davantage comme étant un ami de son grand-frère»,précise Alexandre Parra-Bruguière.

A nouveau entendu jeudi

Devant les policiers,l’homme a contesté sa présence lors du vol du scooter et condamné les meurtres du tueur.

En revanche,il a reconnu avoir vu les frères Merah en début d’après-midi,ce 6 mars 2012,chez un concessionnaire Toyota afin de récupérer un devis pour faire des réparations sur la moto d’Abdelkader Merah qu’il avait accidentée quelques jours auparavant.

«Ensuite,il s’est fait ramener très tranquillement chez lui,dans le quartier des Izards»,poursuit Alexandre Parra-Bruguière.

A l’inverse d’Abdelkader Merah,Mounir Meskine n’est pas mis en cause pour «complicité d’assassinats».

Le juge va tenter de recouper ses déclarations avec celles du frère aîné du tueur.

Il espère aussi dresser l’emploi du temps exact de cette après-midi du 6 mars 2012.

Placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de la Santé à Paris (14ème),il sera à nouveau convoqué jeudi devant le juge,pour «sans doute une confrontation avec Abdelkader Merah»,avance son avocat.




































20 minutes

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Mar 9 Juil - 14:56:26

Toulouse: deux nouvelles interpellations de proches de Merah

Les policiers ont procédé lundi après-midi à deux nouvelles interpellations,à Toulouse et dans une commune voisine,dans l'enquête sur les complicités dont aurait pu bénéficier Mohamed Merah dans la préparation de ses crimes en mars 2012,a-t-on appris mardi de source proche de l'enquête.

Les deux hommes,âgés d'une trentaine d'années,sont interrogés à Toulouse par les enquêteurs de la sous-division antiterroriste de la police judiciaire et les hommes de la PJ toulousaine,a-t-on ajouté de même source.

De même source,on se refusait mardi matin à préciser la nature des liens de ces deux hommes avec le tueur au scooter qui a assassiné au nom du jihad trois parachutistes,trois enfants et un enseignant juifs entre le 11 et le 19 mars 2012 à Toulouse et Montauban.

On ignore s'ils étaient surtout proches de Mohamed ou de son frère aîné,Abdelkader,mis en examen pour complicité dès mars 2012 et écroué.

Ils sont "proches du dossier" s'est contenté d'indiquer une source toulousaine proche de l'enquête,indiquant qu'il y avait "beaucoup de questions" à leur poser.

"On n'y va pas gratuitement,on verra ce qui ressort des interrogatoires",ajoute-t-on de source proche de l'enquête.

On précise que si des charges étaient retenues contre eux,ils seraient alors transférés à Paris pour y être présentés aux juges antiterroristes en charge du dossier.

De même source,on confirme une information de La Dépêche du Midi selon laquelle le premier a été interpellé alors qu'il arrivait au palais de justice de Toulouse pour un rendez-vous avec le juge d'application des peines dans une autre affaire.

Selon le quotidien régional,les enquêteurs ont ensuite mené une perquisition dans le quartier des Izards d'où les frères Merah étaient originaires au domicile de cet homme qui aurait accompagné Merah lors d'un court séjour de ski dans le Jura un mois avant les assassinats.

L'autre suspect,lui aussi âgé de 30 ans,a été interpellé à proximité de son domicile,à Balma commune résidentielle de l'est toulousain.

Depuis les tueries de Toulouse et Montauban les enquêteurs ont placé une dizaine de personnes en garde à vue.

La majorité ont été relâchés,mais à ce stade,trois hommes sont mis en examen et incarcérés.

Abdelkader Merah,30 ans est poursuivi pour complicité d'assassinats depuis mars 2012.

Mohamed Mounir Meskine,25 ans,a été mis en détention le 18 mai dernier plus d'un an après les faits,suspecté d'avoir participé au vol du scooter utilisé par le tueur.

Il a été mis en examen pour vol en réunion en lien avec une entreprise terroriste et participation à une association de malfaiteurs terroristes.

Fetha Malki,30 ans,a été mis en examen et écroué le 1er juin pour complicité d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste,accusé d'avoir fourni à Mohamed Merah un pistolet-mitrailleur qui a servi lors de la tuerie de l'école juive Ozar Hatorah,ainsi que le gilet pare-balles que portait le tueur au scooter lors de l'assaut des policiers du Raid dans lequel il a trouvé la mort le 22 mars 2012.






















yahoo actualites

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Mar 10 Sep - 13:46:21

Merah : détention prolongée pour le frère Abdelkader

Mis en examen le 25 mars 2012 pour complicité des meurtres perpétrés par son frère à Toulouse et Montauban,Abdelkader Merah a vu sa détention être prolongée de six mois le 30 août dernier.



Capture d'écran de M6 en date du 25 mars 2012 d'un portrait d'Abdelkader Merah

En mars 2012,Mohamed Merah,surnommé le "tueur au scooter",avait assassiné trois parachutistes,puis trois enfants trois enfants et un enseignant juifs du collège-lycée Ozar Hatorah de Toulouse.

Il avait ensuite été tué par le Raid dans son appartement,après une intervention qui aura duré 32 heures.

Les juges antiterroristes en charge de ce dossier,où deux autres personnes sont également mises en examen cherchent encore à établir le degré d'implication d'Abdelkader Merah dans cette affaire.

Sa mise en examen porte également sur une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'acte de terrorisme et de vol en réunion

















yahoo actualites

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Mar 17 Sep - 0:11:37

Deux nouvelles interpellations dans l'affaire Merah

La police judiciaire a procédé lundi à deux nouvelles interpellations dans la région toulousaine dans l’enquête sur les complicités dont aurait pu bénéficier Mohamed Merah pour commettre ses crimes au nom du jihad en mars 2012,a-t-on appris de sources judiciaire et proches de l’enquête.

Ces hommes de 23 et 28 ans,connaissances de Merah,ont été interpellés par les policiers de la sous-direction antiterroriste (Sdat),ont annoncé ces sources.

L’aîné a été interpellé à la cité des Izards à Toulouse.

Leur garde à vue peut durer jusqu’à 96 heures dans ce dossier instruit par des juges antiterroristes de Paris.

Depuis les tueries de Toulouse et Montauban,au cours desquelles le «tueur au scooter» a assassiné trois militaires ainsi que trois enfants et un enseignant juifs entre le 11 et le 19 mars 2012,les enquêteurs ont placé une dizaine de personnes en garde à vue.

La majorité a été relâchée.

Trois hommes sont mis en examen et incarcérés.

Abdelkader Merah,30 ans,le frère de Mohamed Merah,est poursuivi pour complicité d’assassinats depuis mars 2012.

Mohamed Mounir Meskine,25 ans,a été placé en détention le 18 mai.

Il est soupçonné d’avoir participé au vol du scooter utilisé par le tueur.

Il a été mis en examen pour vol en réunion en lien avec une entreprise terroriste et participation à une association de malfaiteurs terroristes.

Fetha Malki,30 ans,a été mis en examen et écroué le 1er juin pour complicité d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste.

Il est soupçonné d’avoir fourni à Mohamed Merah un pistolet mitrailleur qui a servi lors de la tuerie de l’école juive Ozar Hatorah,ainsi que le gilet pare-balles que portait le tueur au scooter lors de l’assaut des policiers du Raid dans lequel il a trouvé la mort le 22 mars 2012.


















liberation

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Jeu 19 Sep - 11:14:50

Affaire Merah: levée des deux gardes à vue

Deux hommes placés lundi en garde à vue dans l'enquête sur les complicités dont aurait pu bénéficier Mohamed Merah pour commettre ses crimes en 2012,ont été relâchés mercredi sans qu'aucune charge n'ait été retenue à leur encontre.



Aucune charge n'est finalement retenue contre les deux hommes interpellés lundi dans la région de Toulouse.

Placés en garde à vue dans l'enquête sur les éventuels complices de Mohamed Merah,ils ont été relâchés mercredi.

Pour l'heure,trois personnes ont été mises en examen et sont écrouées dans ce dossier : le frère aîné du tueur au scooter,Abdelkader Merah,30 ans,Mohamed Mounir Meskine,25 ans,et Fetha Malki,30 ans.

Le premier avait été arrêté au moment où débutait le siège de l'appartement toulousain où s'était retranché son cadet et où il est mort le 22 mars.

Abdelkader Merah nie avoir pris part ou avoir eu connaissance des projets criminels de son frère.

Son avocat Me Eric Dupond-Moretti a indiqué à l'AFP son intention de déposer prochainement une demande de libération de son client,qui selon lui,est maintenu en détention "au seul motif que c'est le frère" de Mohamed Merah afin de "satisfaire l'opinion publique".

"Il n'y a rien qui permette de l'accrocher sur l'antiterrorisme",affirme l'avocat.

Selon une source proche du dossier,le vol du scooter utilisé par Mohamed Merah doit faire prochainement l'objet d'une reconstitution.

L'incertitude demeure sur la présence d'Abdelkader Merah,qui a reconnu avoir été présent au moment de ce vol,à cette reconstitution.





















tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Mar 24 Sep - 1:43:04

Affaire Merah : Mohamed Mounir Meskine,l'un des trois mis en examen,libéré

Lundi,Mohamed Mounir Meskine a été remis en liberté.Il est l'un des trois suspects jusqu'alors écroués dans l'enquête sur les complicités dont a pu bénéficier Mohamed Merah lors de ses crimes en mars 2012.



La foule s'est rassemblée devant les portraits des victimes des victimes de Mohamed Merah,le 19 mars 2103 dernier

Les juges d'instruction ont ordonné lundi la remise en liberté de Mohamed Mounir Meskine,l'un des trois suspects jusqu'alors écroués dans l'enquête sur les complicités dont a pu bénéficier Mohamed Merah lors de ses crimes en mars 2012.

"On a enfin commencé à écouter Mohamed Meskine,qui clame son innocence",s'est réjoui auprès de l'AFP son avocat,Me Eric Plouvier.

Le frère du "tueur au scooter"

M. Meskine est sorti de prison dans l'après-midi,selon une source proche du dossier.

Deux hommes demeurent en détention provisoire dans le cadre de cette instruction : le frère du "tueur au scooter",Abdelkader Merah,et Fetha Malki,tous deux âgés de 30 ans.

Les juges tentent de déterminer si Mohamed Merah qui,au nom du jihad,a froidement assassiné trois militaires,puis trois enfants et un enseignant juifs à Toulouse et Montauban du 11 au 19 mars 2012,a agi seul.

Ou s'il a bénéficié de complicités.

Soupçonné d'avoir été présent lors de l'achat du blouson de motard

Copain de quartier des Merah,Mohamed Meskine,25 ans,est notamment soupçonné par les magistrats antiterroristes parisiens de s'être trouvé en compagnie des deux frères le 6 mars 2012,quand Mohamed a volé le scooter qu'il utilisera ensuite les jours des tueries.

Il est par ailleurs soupçonné d'avoir été présent lors de l'achat du blouson de motard que portait le tueur lors de ses crimes.

C'est à ce titre qu'il a été mis en examen le 18 mai pour vol en réunion en lien avec une entreprise terroriste et participation à une association de malfaiteurs terroriste.

Des présomptions très fragiles,voire inexistantes"

Des accusations que Mohamed Meskine nie en bloc,d'où la demande de mise en liberté que son avocat a récemment déposée.

Le parquet ne s'y est pas opposé,et les juges ont rendu lundi une ordonnance de mise en liberté assortie d'un placement sous contrôle judiciaire,a confirmé une source judiciaire à l'AFP.

"Stupéfaction et incompréhension" Cette libération confirme,selon Me Plouvier,la faiblesse du dossier contre son client.

"Le problème,c'est qu'on ne retenait contre lui qu'un vol de scooter et encore,ce vol de scooter ne repose que sur des présomptions très fragiles,voire inexistantes",a déclaré Me Plouvier.

"La liberté retrouvée est la conséquence normale,mais très tardive,de cette indigence de preuves",a-t-il estimé.

Stupéfaction et son incompréhension

Mohamed Meskine n'en a cependant pas fini avec la justice.

Il demeure mis en examen et devrait être confronté début octobre au témoignage de la commerçante qui assure l'avoir vu lors de l'achat du blouson.

Une reconstitution du vol du scooter doit également avoir lieu prochainement.

Réagissant à cette libération,la famille d'Imad Ibn Ziaten,un des militaires assassinés par Mohamed Merah,a exprimé "sa stupéfaction et son incompréhension compte tenu des éléments du dossier",dans un communiqué transmis par son avocate,Samia Maktouf.

"Elle en prend toutefois acte et souligne le rôle prépondérant d'Abdelkader Merah,qui est aujourd'hui en détention,dans la préparation des attentats commis à Toulouse",selon le texte.

Les projets criminels de son frère

Abdelkader Merah est écroué depuis 18 mois.

Il avait été arrêté au moment où débutait le siège de l'appartement toulousain où s'était retranché son frère cadet,qui y est mort le 22 mars 2012.

Abdelkader Merah,mis en examen pour complicité d'assassinats,association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes de terrorisme et pour vol en réunion d'un scooter,nie avoir pris part ou avoir eu connaissance des projets criminels de son frère.

Son avocat,Eric Dupond-Moretti,compte demander prochainement sa remise en liberté.

"Il n'y a rien qui permette de l'accrocher sur l'antiterrorisme",a-t-il expliqué.

De son côté,Fetha Malki,un délinquant des Izards,le quartier des Merah,est soupçonné d'avoir fourni une partie de son armement à Merah.

Il est écroué depuis le 1er juin. Une demande de mise en liberté déposée en août,a été rejetée.





















midi libre

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Mer 25 Sep - 23:23:36

Nouvelle plainte de la famille d'une victime de Merah contre la DCRI

La famille d'Abel Chennouf,une des victimes de Mohamed Merah,a annoncé mercredi soir son intention de déposer une nouvelle plainte visant la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) à qui elle reproche des "dysfonctionnements graves" dans la surveillance du "tueur au scooter".



Plusieurs plaintes des proches du militaire tués à Montauban le 15 mars 2012 avaient entraîné en février l'ouverture d'une enquête préliminaire menée par le parquet,toujours en cours.

Mais avec cette nouvelle plainte,avec constitution de partie civile,les parents,frère et soeur d'Abel Chennouf entendent selon leur avocate,Me Béatrice Dubreuil,obtenir la désignation d'un juge d'instruction.

Dans leur projet de plainte,dont l'AFP a consulté une copie,ils dénoncent une "série de dysfonctionnements graves imputables à la DCRI,en particulier des services centraux parisiens".

Ils lui reprochent la mauvaise évaluation de la dangerosité de Merah qu'elle a "même envisagé de recruter comme source".

"Alors que les autorités savaient à quel point l'auteur des tueries" présentait "une menace directe,pourquoi ne sont-elles pas intervenues avant qu'il ne commette la série d'assassinats","si les membres de la fratrie Merah étaient déjà surveillés depuis 2006,pourquoi la surveillance de Mohamed Merah et de sa famille a-t-elle été brusquement arrêtée le 14 novembre 2011",s'interrogent-ils.

La famille Chennouf établit un "lien de causalité direct et certain entre l'arrêt délibéré" de cette surveillance après un entretien de Mohamed Merah au siège toulousain de la DCRI "et la commission de ses crimes" à Toulouse et à Montauban.

La plainte rédigée notamment pour "non empêchement d'un crime ou d'un délit portant atteinte à l'intégrité corporelle de la personne,mise en danger délibérée de la personne d'autrui",s'appuie sur le rapport de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN,police des polices) qui avait en octobre 2012 relevé "plusieurs défaillances objectives".

Avocat de la veuve d'Abel Chennouf,Me Frédéric Picard,a annoncé une démarche similaire "la semaine prochaine" avec une plainte pour homicide involontaire.

Après les tueries de Toulouse et Montauban,le patron de la DCRI de l'époque Bernard Squarcini et le ministre de l'Intérieur Claude Guéant avaient présenté Merah comme un "loup solitaire",une thèse que récusent les proches des victimes.

Pour l'heure,trois hommes sont mis en examen dans l'enquête sur les éventuelles complicités dont aurait pu bénéficier Merah: son frère Abdelkader,arrêté au moment où débutait le siège dans lequel son frère devait trouver la mort,Fetha Malki,soupçonné d'avoir fourni de l'armement au tueur au scooter mais qui réfute avoir eu connaissance de ses projets criminels,Mohamed Mounir Meskine qui vient d'être remis en liberté et nie avoir pris part au vol du scooter que devait utiliser Merah pour ses crimes.



















yahoo actualites

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Jeu 26 Sep - 10:57:02

Et si Merah était vraiment un loup solitaire ?

L'instruction arrive à son terme et l'implication des deux complices de Mohamed Merah dans les tueries de Toulouse et de Montauban est de plus en plus douteuse.



Mohamed Merah en mars 2012

Mohamed Merah,le "tueur à scooter" de Toulouse et de Montauban,était bien un loup solitaire.

Cette version popularisée par Bernard Squarcini,l'ex-directeur de la DCRI,a longtemps été critiquée notamment par le ministre de l'Intérieur,Manuel Valls.

"La fameuse thèse du loup solitaire ne tient pas pour Merah",expliquait-il en janvier dernier lors d'une conférence sur l'extrémisme violent.

Mais à l'heure où l'instruction judiciaire s'achève,le bilan des magistrats antiterroristes Christophe Teissier Laurence Le Vert et Nathalie Poux,chargés de retrouver des complices du jeune djihadiste qui a tué sept personnes,est plutôt maigre.

Trois personnes au total sont mises en examen,dont deux sont toujours en détention,l'une à la maison d'arrêt de Villepinte et l'autre à Fleury-Mérogis.

La troisième a été libérée lundi.

Si Abdelkader Merah,31 ans,le frère aîné de l'assassin,est mis en examen pour complicité d'assassinats association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes de terrorisme et vol en réunion (du scooter,un T-max,qui servira cinq jours plus tard à perpétrer les attentats),seule la dernière inculpation paraît incontestable.

Non seulement parce qu'il a reconnu les faits,mais aussi parce qu'il a été confondu par le propriétaire du T-max.

En revanche,il existe peu d'éléments "aucun",souligne régulièrement son avocat,maître Éric Dupond-Moretti pour le renvoyer aux assises comme complice des meurtres.

"Est-ce qu'on renvoie un voleur de scooter aux assises ?"

Mohamed Mounir Meskine,26 ans,ancien condamné de droit commun,qui était détenu depuis le 18 mai,a été libéré lundi.

Mis en examen pour vol en réunion en lien avec une entreprise terroriste et participation à une association de malfaiteurs terroriste,il est considéré par la justice comme le troisième homme,celui qu'Abdelkader n'a jamais voulu désigner nommément.

Il a été retrouvé grâce à la téléphonie et au témoignage d'une employée du magasin de motos où les trois hommes se sont rendus après leur forfait.

Il a nié avoir été présent aux côtés des Merah lorsqu'ils se sont emparés de la moto.

Mais aucun autre élément n'a pu le relier directement aux crimes de Mohamed Merah.

Il était fiché comme salafiste par la DCRI depuis 2007.

Meskine a affirmé lors de ses auditions qu'il avait pris quelques distances avec la religion.

"Est-ce qu'on renvoie un voleur de scooter aux assises ?" s'interroge un ponte de la police judiciaire,dont la sous-direction antiterroriste (SDAT),en charge de l'enquête,dépend.

Fetah Melki,30 ans,mis en examen pour complicité d'assassinat,a lui un profil de délinquant de droit commun sans activité légale connue,son compte en banque est néanmoins largement créditeur,très porté sur la boisson et éloigné des questions métaphysiques.

Il a fourni un pistolet-mitrailleur à Mohamed Merah ainsi qu'un gilet pare-balles qu'on lui avait revendu en 2011

Sa compagne les avait un temps enterrés dans son jardin.

Quand Fetah a trouvé un acheteur,Merah,en l'occurrence,il les a cédés.

Mais là non plus,rien ne dit que Fetah ait eu connaissance des projets sanglants de Merah.

Les armes auraient tout aussi bien pu servir à un braquage.

Quant aux commissions rogatoires internationales,elles n'ont pas permis du moins pour celle qui concerne la Belgique où Merah est censé avoir noué des contacts avec un groupe radical de raccrocher le jeune Toulousain à une nébuleuse islamiste hors de l'Hexagone.

Bien que les preuves manquent,la justice,au moment de ses réquisitions,devrait tenir compte de l'émotion légitime suscitée dans l'opinion par les attentats revendiqués par l'islamiste toulousain.

Et sans doute renvoyer les "complices" aux assises.



















le parisien

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Mer 2 Oct - 14:28:00

Enquête Merah: les juges à Toulouse sur les lieux du vol du scooter

Les juges chargés de l'affaire Merah procédaient mercredi à Toulouse à des constatations sur les lieux du vol du scooter dont le tueur s'était servi lors des assassinats,au nom du jihad,d'un enseignant et de trois enfants juifs ainsi que de trois soldats en mars 2012.

Les trois magistrats instructeurs,Christophe Teissier,Laurence Le Vert et Nathalie Poux,étaient présents sur place,selon une source judiciaire.

Ils sont arrivés avant 9H00,avec les responsables de la section antiterroriste du parquet de Paris.

Rue Garcia Lorca,devant un magasin automobile dans une zone industrielle de Toulouse, les juges comptaient remettre en situation le vol par Mohamed Merah du puissant scooter T-Max,le 6 mars 2012, cinq jours avant son premier crime.

Il ne s'agit pas d'une reconstitution à proprement parler mais de constatations sur les lieux,a souligné une source judiciaire.

Deux des mis en examen dans l'affaire,le frère de Mohamed Merah,Abdelkader,et une connaissance,Mohamed Mounir Meskine,soupconnés d'avoir été présents au moment du vol,n'étaient d'ailleurs pas censés participer à ces constatations pour lesquelles un scooter a été transporté sur place.

Une reconstitution aurait supposé qu'ils soient transportés sur les lieux du vol.

Abdelkader Merah avait cependant conditionné sa présence à la possibilité de pouvoir aller se recueillir sur la tombe de son frère Mohamed,à Cornebarrieu,dans la banlieue toulousaine.

Mohamed Merah avait assassiné trois militaires,puis trois enfants et un enseignant juifs à Toulouse et à Montauban du 11 au 19 mars 2012.

Ce petit délinquant de banlieue qui avait basculé dans l'islamisme radical a été tué par le Raid le 22 mars à l'issue du siège de son appartement à Toulouse.

Abdelkader Merah,30 ans,écroué depuis 18 mois,avait été arrêté au moment où débutait le siège de l'appartement où s'était retranché son frère cadet.

Il est mis en examen pour complicité d'assassinats,association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes de terrorisme et vol en réunion d'un scooter.

Il reconnaît avoir été présent au moment du vol,mais s'est toujours défendu d'avoir connu les intentions criminelles de son frère.

Mohamed Mounir Meskine,25 ans,soupçonné par les magistrats antiterroristes parisiens de s'être trouvé en compagnie des deux frères au moment du vol du scooter,conteste avoir été présent.

Mis en examen pour vol en réunion en lien avec une entreprise terroriste et participation à une association de malfaiteurs terroriste,il a été remis en liberté le 23 septembre.

Un troisième homme,Fetha Malki,30 ans,soupçonné d'avoir fourni une partie de son armement à Merah,a été mis en examen et placé en détention provisoire.





















yahoo actualites

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Mar 5 Nov - 0:43:38

Trois mois de prison ferme pour des appels téléphoniques à la gloire de Merah

Entre le 27 mars et le 4 avril 2012,cet homme avait appelé quatre fois l'école Ozar Hatorah de Toulouse.



Mohammed Merah

Quelque jours plus tôt,le 19 mars 2012,Mohammed Merah y avait assassiné quatre personnes dont trois enfants.

Il avait appelé à quatre reprises l'école juive Ozar Hatorah de Toulouse quelques jours seulement après la tuerie de Mohamed Merah dans l'établissement.

Un jeune homme a été condamné lundi à trois mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Toulouse pour des appels téléphoniques antisémites glorifiant les crimes du "tueur au scooter".

Un second prévenu a été relaxé au bénéfice du doute,a précisé le procureur de la République de Toulouse Michel Valet,interrogé par l'AFP.

Le site des abonnés du journal la Dépêche du Midi précise que le jeune homme condamné,âgé de 21 ans,est domicilié à Toulon et ne s'est pas présenté à l'audience.

Avant d'être tué dans un affrontement avec les policiers du Raid le 22 mars 2012 au terme d'un siège de 32 heures,Mohamed Merah avait tué sept personnes entre le 11 et le 19 mars.

Petit délinquant de banlieue ayant basculé dans l'islamisme radical,il a assassiné trois militaires,puis trois enfants et un enseignant juifs à Toulouse et à Montauban entre le 11 et le 19 mars 2012.

Plusieurs condamnations pour apologie des assassinats de Merah

Plusieurs personnes ont déjà été condamnées pour avoir fait l'apologie de ces assassinats.

Un Toulousain de 22 ans a ainsi été condamné à 12 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Toulouse le 23 juillet 2013 pour "incitation à la haine et à la violence" à la suite d'une diatribe antisémite publiée sur Facebook.

En Haute-Saône,un jeune homme a été condamné à un an de prison ferme le 23 septembre par le tribunal de Vesoul,pour "menaces de mort réitérées,aggravées par l'appartenance de la victime à une religion".

Il était poursuivi pour avoir téléphoné une semaine plus tôt à l'école Ohr Torah (nouveau nom de l'école des victimes juives) en déclarant: "Je suis le cousin de Merah et je vais tous vous tuer".



















tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Mar 19 Nov - 14:58:35

Affaire Merah: deux hommes entendus à Toulouse

Deux hommes étaient entendus mardi en garde à vue à Toulouse dans l'enquête sur les complicités dont aurait bénéficié Mohamed Merah pour commettre ses crimes au nom du jihad,a-t-on appris de source proche des investigations.

Les deux hommes,dont l'un est âgé de 25 ans,ont été arrêtés lundi à Toulouse,a-t-on précisé de même source.

Selon une source proche du dossier,les enquêteurs poursuivent leur travail de vérification sur des traces ADN figurant dans le dossier.

Mohamed Merah a assassiné trois militaires,puis trois enfants et un enseignant juifs,à Toulouse et à Montauban,entre le 11 et le 19 mars 2012.

Ce petit délinquant de banlieue qui avait basculé dans l'islamisme radical a été tué par le Raid le 22 mars à l'issue du siège de son appartement à Toulouse.


















BFMTV

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Mar 19 Nov - 22:39:37

la famille d'Abel Chennouf dénonce "deux poids deux mesures" après la tuerie de Toulouse

Les familles Chennouf et Legouad,dont les deux fils ont été tués par Mohamed Merah en mars 2012,ont dénoncé mardi "deux poids deux mesures" dans le traitement réservé,selon elles,par l'Elysée aux familles des victimes du tueur au scooter.



Les familles Chennouf et Legouad,dont les deux fils ont été tués par Mohamed Merah en mars 2012,ont dénoncé mardi "deux poids deux mesures" dans le traitement réservé,selon elles,par l'Elysée aux familles des victimes du tueur au scooter.

Les familles réagissaient après que le président François Hollande se fut recueilli mardi en Israël sur les tombes des quatre victimes tuées par Mohamed Merah dans une école juive de Toulouse le 19 mars 2012.

"Nous appelons le président de la République à venir se recueillir sur les tombes de nos enfants"

"Nous familles,Chennouf et Legouad,appelons de tous nos voeux le président de la République Monsieur François Hollande à venir se recueillir sur les tombes de nos enfants,Abel Chennouf inhumé dans le Gard et Mohamed Legouad inhumé à Meyzieu (Rhône),également assassinés par Mohamed Merah",écrivent dans un communiqué Albert Chennouf et Ahlem Legouad,les pères de deux militaires assassinés par Mohamed Merah.

"Cette justice de deux poids,deux mesures entre les familles des victimes de Merah qui nous est infligée commence sérieusement à nous indisposer",poursuivent-ils,se demandant si "il n'y a pas en France des citoyens français et des sujets français".

"Nous ne sommes toujours pas reçus à l'Élysée,'notre maison'"

Avant la tuerie de l'école juive,Mohamed Merah avait assassiné trois militaires,à Toulouse et à Montauban.

"Dix-huit mois après la disparition de nos enfants,nous ne sommes toujours pas reçus à l'Élysée,notre maison m'aviez-vous dit le 17 mars dernier à Toulouse",lors d'une cérémonie en hommage aux sept victimes de Merah,ajoute M. Chennouf.


















midi libre

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Sam 23 Nov - 22:05:06

Le frère de Mohamed Merah demande sa remise en liberté

Mis en examen pour complicité d'assassinats dans les tueries de Toulouse et de Montauban en mars 2012 Abdelkader Merah a déposé une demande de remise en liberté.



Abdelkader Merah a-t-il aidé son frère à exécuter sept personnes ?

Le frère de Mohamed Merah demande sa remise en liberté.

Abdelkader Merah est mis en examen pour complicité d'assassinats dans les tueries de Toulouse et Montauban en mars 2012,a déposé une demande de remise en liberté,a indiqué son avocat Me Eric Dupond-Moretti.

Mis en examen et incarcéré fin mars 2012,Abdelkader Merah a toujours soutenu s'être brouillé de longue date avec son frère et n'avoir renoué avec lui qu'une semaine avant sa mort,dans l'assaut du Raid,le 22 mars 2012.

Salafiste radical repéré depuis 2007,il a reconnu avoir été présent pendant le vol du scooter utilisé par son frère pour ses crimes,vol commis selon lui à son insu.

Il a confirmé la présence d'un troisième homme à ce moment-là,dont il refuse de donner le nom.

Il assure qu'il ignorait les projets de son frère.

Deux autres connaissances de Mohamed Merah mises en examen

Me Eric Dupont-Moretti a confirmé la demande de remise en liberté mais n'a pas souhaité faire de commentaire.

Cette demande sera examinée par un juge des libertés et de la détention (JLD).

Abdelkader Merah a été mis en examen pour complicité d'assassinats,association de malfaiteurs en vue de la préparation de terrorisme et vol en réunion.

Deux autres connaissances de Mohamed Merah sont mises en examen,Mohamed Mounir Meskine,qui a récemment été remis en liberté,et Fetha Malki,toujours détenu.

Le premier,un temps repéré comme membre de la mouvance salafiste radicale toulousaine,est soupçonné d'avoir pris part au vol du scooter dont Merah s'est servi pour assassiner trois militaires,puis trois écoliers et un père juifs.

Fetha Malki a reconnu avoir vendu le gilet pare-balles que Mohamed Merah portait le 22 mars et lui avoir confié un pistolet-mitrailleur Uzi,mais il assure ne pas avoir su l'usage qu'il allait en faire.



















BFMTV

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Mer 12 Fév - 23:57:07

Deux hommes en garde à vue dans l’enquête Merah

Deux hommes étaient entendus ce mercredi en garde à vue à Toulouse dans l’enquête sur les complicités dont aurait bénéficié Mohamed Merah en 2012 pour commettre ses crimes au nom du jihad,a-t-on appris de sources concordantes.

Les deux suspects,âgés de 38 et 44 ans,ont été interpellés respectivement lundi soir et mardi matin par les enquêteurs de la police judiciaire de Toulouse et de la Sous-direction antiterroriste (SDAT),co-saisis de l’enquête,a-t-on précisé de sources proches du dossier et de source policière.

Ils sont interrogés depuis dans les locaux du commissariat central de Toulouse.

On ignorait mercredi s’ils seraient transférés à Paris pour y être entendus par un des juges d’instruction antiterroristes en charge du dossier ou s’ils seraient remis en liberté avant le terme de leur garde à vue qui peut durer 96 heures.

Entre le 11 et le 19 mars 2012,à Toulouse et Montauban,Mohamed Merah a assassiné trois militaires,puis trois enfants et un enseignant juifs,au nom du jihad.

Petit délinquant de banlieue ayant basculé dans l’islamisme radical,il a été tué par les policiers du Raid le 22 mars 2012 à l’issue du siège de son appartement à Toulouse.

Depuis,les enquêteurs ont entendu plus d’une quinzaine de personnes en garde à vue.

La plupart ont été rapidement relâchées,mais trois hommes ont été mis en examen dans ce dossier.

Deux d’entre eux sont écroués: le frère de Mohamed Merah,Abdelkader,et Fetha Malki.





















le dauphiné

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Ven 14 Fév - 15:55:30

Deux hommes,placés en garde à vue cette semaine dans l'enquête sur les possibles complicités de Mohamed Merah,ont été relâchés jeudi soir à Toulouse.

Dans ce dossier,les enquêteurs cherchent à savoir si le tueur au scooter de Toulouse et de Montauban a bénéficié d'aide pour commettre ses crimes,en mars 2012.

Interpellés lundi soir et mardi matin,les deux hommes de 38 et 44 ans ont été interrogés sur des armes qu'ils auraient détenues,et qui provenaient d'un casse perpétré en 2011 dans la banlieue toulousaine.

L'une des armes de Mohamed Merah provenait en effet du même stock.

Après sa garde à vue,l'un des deux hommes est retourné en prison,d'où les policiers l'avaient extrait pour l'interroger.

L'autre est reparti libre.




















BFMTV

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Dim 9 Mar - 3:20:49

Affaire Merah: la bévue de Hollande sur la religion d'une des victimes

Le chef de l'Etat a qualifié une des victimes de Mohamed Merah de musulman,alors qu'il était de confession catholique.

Les proches ont peu apprécié la méprise.

Albert Chennouf-Meyer,le père d'Abel Chennouf,militaire tué par Mohamed Merah à Montauban,a protesté samedi dans une lettre ouverte à François Hollande,après que celui-ci a qualifié dans un discours son fils de musulman,alors que le jeune homme était catholique.

"Lors de votre intervention au dîner du Crif,vous affirmiez dans votre discours que Merah avait assassiné quatre juifs et trois musulmans",indique Albert Chennouf.

"Mon épouse Katia,Tony et Sabrina mes enfants et moi-même,nous nous élevons et condamnons fermement votre inculture,votre agression verbale et votre mépris vis-à-vis de notre enfant Abel Samy Arnaud,qui est catholique de son état et non musulman."

Dans son discours,mardi,au dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France,François Hollande a déclaré que "c'est le fanatisme et non l'Islam qui a guidé le bras assassin de Merah à Toulouse et à Montauban lorsqu'il a abattu Jonathan,Gabriel,Arieh,Myriam,Imad Ibn Ziaten,Mohamed Legouad et Abel Chennouf.

Quatre juifs,trois musulmans.

Tous Français."

"Être musulman n'est pas une tare"

"J'ajoute qu'être musulman n'est pas une tare",précise le père du soldat victime de Mohamed Merah,tout en dénonçant "le mépris" manifesté selon lui par le chef de l'Etat "envers les familles de victimes,notamment Abel et Mohamed Legouad".

"Je vous saurai gré de ne plus citer le prénom de mon fils,laissez-le dormir en paix" conclut le père.

Les familles Chennouf et Legouad avaient déjà dénoncé en novembre les "deux poids deux mesures" dans le traitement réservé,selon elles,par l'Elysée aux familles des victimes du tueur au scooter.

Elles réagissaient alors après que le président François Hollande se fut recueilli en Israël sur les tombes des quatre victimes tuées dans une école juive de Toulouse le 19mars 2012.

Avant la tuerie de l'école juive,Mohamed Merah avait assassiné trois militaires,à Toulouse et à Montauban.




















BFMTV

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Jeu 20 Mar - 0:11:29

Affaire Merah: Deux ans après,où en est l’enquête?

Une trentaine de personnes ont été entendues sous le régime de la garde à vue…



Capture d'écran de France 2,en date de mars 2012 montrant Mohamed Merah au volant d'un véhicule

Jour de mémoire ce mercredi pour la ville de Toulouse,deux ans après les quatre assassinats d’enfants et d’enseignant commis par Mohamed Merah à l’école juive Ozar Hatorah.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et le président du parlement européen,Martin Schulz,doivent participer dans la soirée à une cérémonie qui honorera aussi les trois parachutistes français froidement abattus quelques jours auparavant à Toulouse et Montauban par le tueur au scooter,délinquant de quartier devenu meurtrier sanguinaire au nom du Djihad.

Depuis deux ans,les auditions se sont multipliées.

Une trentaines de personnes a été entendue sous le régime de la garde à vue.

Surtout dans l’entourage délinquant du tueur,principalement originaires de son quartier des Izards à Toulouse.

Mais aussi,assure une source proche de l’enquête contactée par 20 Minutes,parmi ses connaissances fondamentalistes.

Le frère aîné reste en prison

Pour l’heure,trois personnes sont incarcérées dans le cadre de l’enquête sur les complicités du tueur.

Le premier d’entre eux,le frère aîné du tueur,Abdelkader Merah,est à l’isolement à la prison de Fresnes (Val-de-Marne).

Il est mis en examen pour complicité d’assassinats,association de malfaiteurs en vue de la préparation de terrorisme et vol en réunion.

Son maintien en détention provisoire a été prononcé par le juge des libertés et de la détention (JLD),décision qui fait actuellement l’objet d’un appel.

Abdelkader Merah a toujours dit avoir pris ses distances avec la radicalisation de son frère,affirmant ne pas connaître ses intentions.

Mais il semblerait qu’il adopte devant les magistrats un double-langage.

Ainsi,mi-décembre la traduction de la signature d’un de ses procès-verbaux a révélé que le suspect signait en langue arabe: «Dieu est unique et vous êtes des mécréants».

«Il a inscrit des extraits de versets au vocabulaire djihadiste dans beaucoup de procédures.

Même lorsqu’il s’agissait de parapher des feuilles de PV»,précise une source proche de l’enquête.

Faible coopération internationale

Deux autres individus sont mis en examen dans l’affaire.

Il s’agit de Mohamed Mounir Meskine,soupçonné d’avoir participé au vol du scooter.

Il a récemment été remis en liberté.

Le second,Fetha Malki,toujours détenu,a reconnu avoir vendu le gillet pare-balles que Merah portait le 22 mars 2012 lorsqu’il a été descendu par les hommes du Raid.

Les policiers l’accusent également de lui a voir fourni un pistolet-mitrailleur Uzi.

Une source judiciaire explique que les juges d’instruction en charge de l’enquête continuent à explorer toutes les pistes,y compris les détails les plus infimes.

«Même si la volonté des juges de faire toute la lumière est présente,nous sommes confrontés à des blocages,notamment dans le domaine de la coopération internationale»,regrette auprès de 20 Minutes,Samia Maktouf,l’avocate de proches d’Imad Ibn Ziaten, ’un des militaires tués par Merah.

En effet,selon elle,plusieurs pays comme les Etats-Unis,l’Egypte ou encore Israël refusent de divulguer des informations qui pourraient «éclaircir le parcours du tueur et de son frère».

Le réseau Artigat versé au dossier

Par ailleurs,même si des éléments de la procédure,à l’origine protégés par le secret défense,ont été déclassifiés,«il manque des informations»,ajoute l’avocate.

Selon nos informations,la procédure impliquant le réseau d’Artigat a été versé au dossier Merah.

Cette communauté située dans cette ville de l’Ariège,à 70km au sud de Toulouse,est dirigée par Olivier Corel.

Cet homme de 66 ans,surnommé «l’Emir blanc»,a exercé une influence religieuse importante auprès de la mouvance islamiste radicale toulousaine.

Mohamed Merah et son frère se sont rendus dans sa ferme à plusieurs reprises pour de courts séjours.





















20 minutes

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Ven 21 Mar - 16:07:44

Mohamed Merah: de nouveaux liens avec Al-Qaïda révélés

Des juges français ont recueilli le témoignage d'un homme de 26 ans,condamné pour terrorisme,et qui fait état de liens étroits entre un lieutenant d'Oussama Ben Laden et le "tueur au scooter".



Mohamed Merah,dans une photo non datée



Les portraits des sept personnes tuées par Mohamed Merah en mars 2012 durant une commémoration à Toulouse,le 19 mars 2014

C'est une nouvelle facette de la personnalité de Mohamed Merah que les juges antiterroristes en charge de l'enquête viennent de découvrir,grâce à un témoignage inédit.

Le jeune "tueur au scooter" semble véritablement avoir entretenu des liens étroits avec Al-Qaïda.

Plus précisément avec l'un des proches lieutenants d'Oussama Ben Laden,Moez Garsallaoui.

Retour sur les faits.

En décembre dernier,des juges parisiens font une demande d'entraide judiciaire au Kazakhstan,où est emprisonné une ancienne recrue de Moez Garsallaoui pour le compte d'Al-Qaïda.

Ils veulent interroger cet homme de 26 ans au sujet d'un apprenti-jihadiste français qu'il serait susceptible de connaître.

Le Parisien raconte que vers la fin de l'audition,les policiers lui présentent une série de photos,parmi lesquelles se trouve l'apprenti-jihadiste en question.

A tout hasard,les magistrats pensent à ajouter au lot une photo de Mohamed Merah..

Une idée payante.

Un "pacte" secret entre les deux hommes

A la vue du cliché du tueur au scooter,le jeune Kazakh réagit immédiatement.

"Moez m'a dit qu'il s'appellait Muhammed Mira (sic).

Pendant un temps,il a vécu avec Moez à Miranshah",un camp d'Al-Qaïda situé dans une zone tribale dangereuse,au nord-ouest du Pakistan.

Une information qui confirme les dires de Merah en personne,qui assurait aux enquêteurs avoir passé une douzaine de jours dans ce camp d'entraînement.

Le Kazakh va plus loin dans ses explications: selon lui,il y aurait eu un pacte entre le jeune Toulousain et le lieutenant de Ben Laden.

Si Merah entreprenait des actions,Moez les revendiquerait comme émanant d'Al-Qaïda.

Une affirmation qui vient corroborer l'idée que le jeune homme,qui maîtrisait pourtant très mal l'arabe,aurait véritablement réussi à approcher les proches de Ben Laden et à gagner leur soutien.

Mais a priori,il sera impossible d'en savoir plus auprès des deux intéressés: tous deux sont morts.

Moez Garsallaoui,cible régulière de tirs de drones américains,aurait été abattu lors d'un raid au-dessus de la région du Pakistan où il vivait,en octobre 2012.

Son corps n'a cependant jamais été retrouvé.




















BFMTV

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Sam 29 Mar - 13:12:24

Tuerie de Toulouse : Abdelkader Merah réclame sa libération évoquant la "justice d'Allah"

Mis en examen pour complicité d'assassinats,Abdelkader Merah,le frère de Mohamed Merah,l'auteur des sept assassinats de Toulouse et Montauban,a livré vendredi,un long monologue devant la cour d'appel de Paris qui examinait sa demande de remise en liberté.



Abdelkader Merah est notamment poursuivi pour avoir participé avec son frère au vol le 6 mars à Toulouse du puissant scooter que Mohamed Merah a utilisé lors de ses crimes.

La chambre de l'instruction doit rendre son arrêt mardi à 14 h.

Cheveux mi-longs ramenés en arrière dans un catogan,barbe taillée à la manière salafiste,vêtu d'un maillot de football,celui qui est à l'isolement depuis son arrestation il y a plus de deux ans,a écouté lors d'une audience à huis clos la plaidoirie de son avocate,celles des parties civiles,et l'avocat général,hostile à toute libération.

Il récite le Coran

Puis,Abdelkader Merah,mis en examen pour complicité d'assassinats,s'est levé pour prendre la parole,et a commencé par réciter une longue sourate du Coran,s'attirant les remontrances de la cour,selon des avocats présents à l'audience.

Il a ensuite livré un monologue d'environ une heure,évoquant la "justice d'Allah",la seule qu'il reconnaît,selon des participants.

Il s'en est pris à celle des hommes,cette "pseudo-justice" qui lui a refusé de se rendre "sur la tombe de son petit frère",ont poursuivi ces sources.

Il a réfuté toute participation aux crimes de Mohamed Merah qui n'est "pas un héros" à ses yeux.

Quant à savoir si son frère est "un martyr",seul le Prophète peut le dire,a-t-il argumenté,selon les mêmes sources.

Il a expliqué qu'il condamnait désormais les actes de son frère puisque des théologiens saoudiens venaient de le faire.

Il a légitimé "le jihad avec des règles",sans les préciser,tout en semblant parfois prendre ses distances avec une action violente.

"Il nous a fait un prêche"

Et de conclure que s'il était à la place de la cour,il n'accorderait pas de libération car elle relancerait la douleur des proches des victimes de Mohamed Merah,ont assuré plusieurs avocats des parties civiles.

"Il nous a fait un prêche.

S'ils n'ont pas la preuve de son endoctrinement après ça,je ne sais pas ce qu'il faut" a commenté une des avocates des proches des victimes,Me Samia Maktouf.

Fier de son frère

Selon le site internet de L'Express,les parties civiles ont produit des enregistrements de conversations entre Abdelkader Merah et sa mère où le premier semble exprimer sa fierté pour son frère cadet : "Par Allah,c'est le meilleur cadeau que m'a fait Mohamed","Que Dieu ait son âme pour la bonne cause".

Une remise en liberté déjà refusée

Abdelkader Merah a fait appel d'une ordonnance rendue le 13 mars par une juge des libertés et de la détention (JLD) qui le maintenait en prison,où il est depuis plus de deux ans.

La magistrate insistait sur le risque de trouble exceptionnel à l'ordre public qu'un élargissement serait susceptible d'entraîner.

Selon une source proche du dossier,elle relevait également dans son ordonnance que l'ampleur de la peine encourue pour complicité d'assassinats "pourrait l'inciter à se soustraire à la justice".

La juge notait qu'Abdelkader Merah avait des liens avec des personnes installées en Egypte et que son père vivait en Algérie.

Fin 2013,un JLD avait demandé une "étude de faisabilité" d'une mise en liberté,sous bracelet électronique,d'Abdelkader Merah qui s'est révélée négative.

Une personne qui avait accepté de l'héberger,s'était finalement désistée,selon des sources proches du dossier.

Cette fois,selon une de ces sources,sa mère a proposé d'héberger Abdelkader Merah dans un petit logement qu'elle occupe désormais en Ile-de-France.

Mohamed Merah a assassiné trois militaires,puis trois enfants et un enseignant juifs entre le 11 et le 19 mars 2012 à Toulouse et Montauban,avant d'être tué lors du siège de son appartement.

Abdelkader Merah est mis en examen pour "complicité d'assassinats,association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes de terrorisme et vol en réunion".




















midi libre

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Des militaires tués par balle à Montauban    Mar 1 Avr - 16:52:12

Abdelkader Merah maintenu en détention

Le frère de Mohamed Merah,mis en examen pour complicité d'assassinats,a été maintenu en détention.

La cour d'appel de Paris a confirmé,ce mardi,le maintien en détention d'Abdelkader Merah,mis en examen pour complicité d'assassinats dans l'enquête sur les crimes commis par son frère Mohamed Merah en mars 2012,a appris l'AFP auprès d'avocats et de source judiciaire.

Abdelkader Merah avait fait appel devant la chambre de l'instruction d'une ordonnance d'une juge des libertés et de la détention (JLD) qui avait prolongé le 13 mars sa détention provisoire.




















BFMTV

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
Des militaires tués par balle à Montauban
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Photos SATELLITE des ports militaires !
» Département Archives et Médiathèque de Montauban
» Trois navires militaires en escale dans le port de Saint-Mal
» la balle folle qui rend fou !!
» pour que la balle change de couleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: affaires judiciaires-
Sauter vers: