chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE SOUFFLE AU COEUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 39976
Age : 52
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: LE SOUFFLE AU COEUR   Lun 16 Jan - 21:36:21

Le médecin écoute les bruits du cœur avec un stéthoscope.

Certains bruits sont normaux, d’autres ne le sont pas.
Un souffle cardiaque est le bruit que fait le sang quand il a un mouvement anormal dans les cavités cardiaques.

Vous remarquerez que le stéthoscope est composé de deux pavillons : un avec un diaphragme, l’autre en forme de cloche. Le premier aide à mieux entendre les bruits aigus, le deuxième, ceux de tonalité plus grave.

La plupart du temps une auscultation attentive suffit à reconnaître l’origine du souffle.

Très schématiquement : il y a deux sortes de souffles : les souffles systoliques et les souffles diastoliques, les souffles d’insuffisance et les souffles de rétrécissement.

Un souffle systolique entendu entre B1 et B2 est soit un rétrécissement des valves aortiques ou pulmonaires soit une insuffisance de fermeture des valves mitrales ou tricuspides.

Un souffle diastolique entendu entre B2 et B1 est soit un rétrécissement mitral ou tricuspidien soit une insuffisance valvulaire aortique ou pulmonaire.

Les souffles peuvent être multiples, plusieurs valvules peuvent être touchées.
Il peut aussi exister des communications entre le cœur gauche et le cœur droit : au niveau des oreillettes ou au niveau des ventricules.

Il est important de noter leur intensité (notée de 1 à 6), leur localisation, leur irradiation, leur caractère intermittent…

Aujourd’hui, l’échographie cardiaque permet de visualiser les valves cardiaques sur un moniteur ainsi que leurs lésions éventuelles.

Presque tous les cardiologues ont un échographe dans leur cabinet de consultation.



Les souffles bénins sont fréquents

Il existe des souffles bénins en particulier le souffle systolique chez l’enfant, signant un cœur bien tonique, la plupart disparaissent avec la croissance.

Les souffles pathologiques sont beaucoup plus rares.

Il existe des souffles d’origine congénitale, leur dépistage se fait avant la naissance par l’échographie, à la naissance par l’auscultation systématique du cœur.

Les souffles d’origine infectieuse, bactérienne streptococcique avec le rhumatisme articulaire aigu ont quasiment disparu grâce au traitement systématique des angines à streptocoque par les antibiotiques.
De même les souffles d’origine syphilitique grâce à la prévention, au dépistage et au traitement minute des primo-infections ne se voient pratiquement plus en France.

Des pathologie cardio-vasculaires telles que l’hypertension artérielle, l’athérosclérose, l’infarctus du myocarde, l’insuffisance cardiaque peuvent aussi provoquer des anomalies dans le fonctionnement des valves cardiaques et donner des souffles.



Les pathologies valvulaires ont des conséquences variables : si la lésion est modérée, il n’y a pas de retentissement sur la circulation sanguine ni sur la fonction cardiaque.
Si la lésion est importante, la fonction cardiaque sera mauvaise, elle risque d’entraîner une hypotension artérielle avec la menace d’ischémie des organes et en particulier du cerveau qui y est très sensible.

S’il existe une communication entre le cœur gauche et le cœur droit, les deux sangs (sang oxygéné, sang riche en gaz carbonique) se mélangent, les organes sont mal alimentés en oxygène, le cœur se fatigue beaucoup, l’évolution vers l’insuffisance cardiaque est logique.

Certaines maladies valvulaires nécessitent une intervention chirurgicale : c’est souvent le cas des malformations néonatales, des rétrécissements valvulaires.

Un souffle cardiaque n’est qu’un symptôme clinique qui doit faire rechercher l’atteinte d’une valvule cardiaque.
Les souffles en dehors des malformations congénitales sont le plus souvent bénins chez l’enfant.
Chez l’adulte, ils peuvent être liés à une pathologie cardiovasculaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
LE SOUFFLE AU COEUR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE SOUFFLE AU COEUR
» VERDICT : SOUFFLE AU COEUR
» Chien âgé souffle au coeur
» Fatigue, souffle court et vertiges
» "au coeur du mal " de chelsea cain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: BIOLOGIE , SANTEE, BEAUTEE , BIEN ETRE AU NATUREL-
Sauter vers: