chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Mar 17 Jan - 15:22:30

un avocat dépose une plainte pour "non assistance" à personne en danger



L'avocat français de rescapés du naufrage du navire Costa Concordia a annoncé mardi le dépôt d'une plainte contre le groupe italien Costa Croisières,propriétaire du paquebot échoué,pour non assistance à personne en danger et mise en danger de la vie d'autrui.

Ses clients,Patrice et Tatiana Vecchi,qui résident à Cavalaire-sur-Mer dans le sud-est de la France,ont lancé un collectif de victimes qui devrait réunir une centaine de noms,selon Me Frédéric Casanova.

La plainte,qui doit être déposée dans l'après-midi au parquet de Toulon, porte sur les chefs de "non assistance à personne en danger,mise en danger de la vie d'autrui,homicide involontaire et manquements aux consignes de sécurité",a-t-il précisé à l'AFP.

"Le commandant du navire n'était pas là,c'était la désorganisation complète, et là-dessus Costa Croisières devra donner des explications",a-t-il estimé.

"On sera toujours plus forts en étant unis plutôt qu'en portant plainte de manière séparée",a expliqué Patrice Vecchi,joint par téléphone.

"Au-delà du fait que la procédure d'urgence a été déclenchée tardivement, elle a été totalement brouillonne.

Ce n'est pas normal que plusieurs d'entre nous se soient retrouvés sans gilet de sauvetage alors que le personnel de service en était équipé",a-t-il raconté,dénonçant "un manque de formation" de l'équipage.

"Ensuite,une fois qu'on a débarqué,Costa a totalement disparu.

Nous étions livrés à nous-mêmes",a-t-il ajouté.

Un Bordelais,Olivier Carrasco,avait également indiqué dimanche vouloir porter plainte contre Costa Croisières,selon le quotidien régional Sud Ouest,estimant que la compagnie avait été "défaillante".

Fleuron de l'armateur italien Costa,le Concordia qui transportait 4.229 personnes quelque 3.200 touristes et un millier de membres d'équipage a fait naufrage vendredi soir après avoir heurté un rocher près de l'île du Giglio, en Toscane.

Le bilan provisoire s'établit à six morts et 29 disparus.

Arrêté pour homicides multiples et abandon du navire,le capitaine Francesco Schettino est accusé notamment d'avoir conduit le bateau trop près du Giglio pour saluer la population de l'île,d'avoir ensuite tardé à donner l'alerte et quitté le navire avant la fin des opérations de secours.





20 minutes.fr

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Mar 17 Jan - 17:52:28

Plongée dans l'épave du Concordia

EN IMAGES

Depuis samedi,des équipes italiennes de plongeurs sont à pied d'oeuvre pour localiser d'éventuels survivants dans la partie immergée du navire de croisière.



Les autorités italiennes ont envoyé à bord du Costa Concordia des plongeurs spécialisés afin de retrouver d'éventuels survivants dans des poches d'air,mais aussi de localiser les corps sans vie des passagers.



Leur mission est périlleuse,puisque le navire de croisière est une véritable ville,avec ses dédales de couloirs,de portes et de meubles qui peuvent tous se transformer en pièges mortels



Les images ramenées par les équipes de plongeurs permettent de voir de grandes brèches dans la coque du navire.



D'autres parties du bateau ont été fortement endommagées lors du naufrage.



Les plongeurs peuvent intervenir car le côté droit du bateau ne repose qu'à une dizaine de mètres de profondeur.

Sans cela,le navire aurait été totalement immergé,et les chances de retrouver des survivants quasi nulles




Les opérations restent néanmoins risquées.

Lundi,la houle a fait légèrement basculer le paquebot,interrompant pendant deux heures les opérations.

"Les plongeurs sont en grand danger car si le navire s'inclinait pendant qu'ils s'y trouvent,ce serait extrêmement périlleux pour eux",expliquait le ministre italien de l'Environnement,Corrado Clini.




Depuis ce mardi,les plongeurs utilisent des micros-charges explosives.

"Munis de plans du navire,ils se déplacent pour mettre les charges afin d'ouvrir des passages permettant de passer plus rapidement",explique le porte-parole des garde-côtes.

Ce dernier croit qu'il est encore possible de trouver des passagers vivants.

"S'ils ont trouvé une poche d'air dans une cabine et quelque chose pour se réchauffer,manger,il est possible de survivre",assure-t-il






le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Mar 17 Jan - 18:26:56

5 nouveaux corps découverts

Les plongeurs des garde-côtes ont annoncé avoir découvert cinq nouveaux corps dans l'épave du Costa Concordia,le navire de croisière qui a fait naufrage vendredi soir près d'une île italienne,ont indiqué les garde-côtes aux journalistes italiens.

Les corps,dont la découverte porte le bilan de la catastrophe à au moins 11 morts,se trouvaient à l'arrière dans la partie immergée de la poupe du Concordia,ont-ils précisé.





tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Mar 17 Jan - 20:21:04

Le bilan du naufrage du Concordia passe à 11 morts

Les plongeurs des garde-côtes ont découvert cinq nouveaux corps dans l'épave du navire,mardi.

Quatre Français sont toujours portés disparus.


Le bilan s'alourdit.

La découverte de cinq nouveaux corps porte le bilan de la catastrophe à au moins onze morts,dont quatre touristes (deux Français,un Italien et un Espagnol) et un homme d'équipage péruvien.

Les nouvelles victimes ont été retrouvées par les plongeurs des garde-côtes mardi après-midi dans la partie immergée de la poupe du Concordia.

Les secours ne sont,pour le moment,pas en mesure de déterminer s'il s'agissait de membres d'équipages ou de passagers.

Une vingtaine de personnes sont encore portées disparues.

Un nombre revu à la hausse lundi soir: auparavant,les autorités évoquaient une quinzaine.

Lundi toujours,un porte-parole du gouvernement allemand a chiffré autour de 10 ses compatriotes manquant à l'appel.

Momentanément suspendues lundi en raison du mauvais temps,les recherches ont pu reprendre en milieu d'après-midi.

Selon les garde-côtes,la mauvaise météo a provoqué «un glissement (du paquebot) de neuf centimètres verticalement et d'1,5 centimètre horizontalement».

Mardi matin,des commandos spécialisés italiens Incursori de la marina,corps d'élite de la marine expert dans les explosifs,ont commencé à faire exploser un à un les hublots de l'épave.

Il s'agit de permettre aux secours de pénétrer dans les zones du paquebot toujours inacessibles.

Le Costa Concordia comptait à son bord 3216 passagers et 1013 marins.

Parmi les touristes figuraient en majorité des Italiens (989) mais aussi de nombreux Allemands (569),462 Français,des Espagnols (177),des Américains (129) et des Croates (177).

La France à la recherche de quatre ressortissants.

Sur les 21 Français dont Paris était sans nouvelle dimanche,17 ont pu être localisés.

Pour les quatre manquant à l'appel,le Quai d'Orsay poursuit ses opérations de vérifications dans son centre de crise.

Il n'est pas exclu qu'ils aient pu rentrer chez eux par leurs propres moyens et ne se soient pas encore manifestés auprès du ministère.

Des sources italiennes ont affirmé qu'un couple de Français faisait partie des victimes du naufrage,mais cette information n'a pas été officiellement confirmée.

Quelque 385 passagers français ont déjà été rapatriés à Marseille ce week-end par autocar.

Un dispositif sanitaire,psychologique et administratif a été mis en place à leur arrivée.

La police aux frontières est également présente pour faciliter les démarches de renouvellement des titres d'identité perdus.

Les derniers rescapés français seront rapatriés par avion,selon Costa.






le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Mar 17 Jan - 20:25:21

Costa Concordia : les images infrarouges de l'évacuation des passagers

http://videos.tf1.fr/infos/2012/costa-concordia-les-images-infrarouges-de-l-evacuation-des-passagers-6937234.html

Résumé : Sur ces images en noir et blanc,filmées de nuit par une caméra infrarouge,on voit très bien les files de passagers descendre le long du flanc du navire naufragé.




tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Mer 18 Jan - 13:12:20

Le commandant du Concordia est sorti de prison



Francesco Schettino est poursuivi pour homicide multiple par imprudence, naufrage et abandon du navire.

Francesco Schettino est désormais assigné dans sa résidence de Meta di Sorrento.

Les plongeurs des garde-côtes ont découvert cinq corps dans l'épave du navire,mardi,portant à onze le nombre de personnes ayant péri dans la catastrophe.


Le capitaine du navire est sorti de prison.

Francesco Schettino,poursuivi pour homicide multiple par imprudence, naufrage et abandon du navire,a été libéré dans la nuit et assigné dans sa résidence de Meta di Sorrento.

Il est arrivé vers deux heures du matin chez lui,escorté par la police et les carabiniers,évitant photographes et cameramen en empruntant une entrée secondaire.

Il était écroué depuis samedi.

Cette décision va à l'encontre de la recommandation faite par les magistrats enquêteurs du parquet de le maintenir en détention,estimant que l'interrogatoire de mardi n'avait «rien changé aux chefs d'imputation».

Francesco Schettino y a «donné ses explications» au juge concernant le retard mis à donner à l'alerte après la collision du navire avec un rocher, à moins de 500 mètres de la côte de l'île du Giglio.

Dans l'après-midi,l'avocat du capitaine a indiqué que son client niait catégoriquement avoir abandonné le navire avant l'évacuation des derniers passagers et affirmait avoir «sauvé des milliers de vie».

Selon Me Leporatti,il a indiqué au magistrat être tombé à la mer et que «le navire après le choc s'était incliné de 90 degrés ce qui l'a empêché de remonter à bord».

Francesco Schettino a «défendu son rôle dans la direction qu'il a donnée au navire à la suite du choc sur le récif,qui a,à son avis,eu pour résultat de sauver des centaines sinon des milliers de vies»,avait-il déclaré.

L'enregistrement d'une de ses conversations avec la capitainerie du port au moment de la catastrophe est toutefois accablant.

Le capitaine est aussi accusé par sa propre compagnie d'avoir lui-même dévié la trajectoire du bateau pour effectuer une parade,tous phares allumés,à proximité de l'île.

Selon des sources proches de l'enquête,il sera soumis à des analyses pour vérifier s'il avait absorbé des stupéfiants ou d'autres substances toxiques la nuit du naufrage.

Selon le procureur en chef de Grosseto,le capitaine risque jusqu'à 15 ans de prison pour les faits qui lui sont reprochés.

Le bilan s'alourdit.

La découverte de cinq nouveaux corps porte le bilan de la catastrophe à au moins onze morts,dont quatre touristes (deux Français,un Italien et un Espagnol) et un homme d'équipage péruvien.

Les nouvelles victimes ont été retrouvées par les plongeurs des garde-côtes mardi après-midi dans la partie immergée de la poupe du Concordia.

Les secours ne sont,pour le moment,pas en mesure de déterminer s'il s'agissait de membres d'équipages ou de passagers.

Une vingtaine de personnes sont encore portées disparues.

Un nombre revu à la hausse lundi soir: auparavant,les autorités évoquaient une quinzaine.

Lundi toujours,un porte-parole du gouvernement allemand a chiffré autour de 10 ses compatriotes manquant à l'appel.

Momentanément suspendues lundi en raison du mauvais temps,les recherches ont pu reprendre en milieu d'après-midi.

Selon les garde-côtes,la mauvaise météo a provoqué «un glissement (du paquebot) de neuf centimètres verticalement et d'1,5 centimètre horizontalement».

Mardi matin,des commandos spécialisés italiens (Incursori de la marina), corps d'élite de la marine expert dans les explosifs,ont commencé à faire exploser un à un les hublots de l'épave.

Il s'agit de permettre aux secours de pénétrer dans les zones du paquebot toujours inacessibles.

Le Costa Concordia comptait à son bord 3216 passagers et 1013 marins.

Parmi les touristes figuraient en majorité des Italiens (989) mais aussi de nombreux Allemands (569),462 Français,des Espagnols (177),des Américains (129) et des Croates (177).

La France à la recherche de quatre ressortissants.

Sur les 21 Français dont Paris était sans nouvelle dimanche,17 ont pu être localisés.

Pour les quatre manquant à l'appel,le Quai d'Orsay poursuit ses opérations de vérifications dans son centre de crise.

Il n'est pas exclu qu'ils aient pu rentrer chez eux par leurs propres moyens et ne se soient pas encore manifestés auprès du ministère.

Des sources italiennes ont affirmé qu'un couple de Français faisait partie des victimes du naufrage,mais cette information n'a pas été officiellement confirmée.

Quelque 385 passagers français ont déjà été rapatriés à Marseille ce week-end par autocar.

Un dispositif sanitaire,psychologique et administratif a été mis en place à leur arrivée.

La police aux frontières est également présente pour faciliter les démarches de renouvellement des titres d'identité perdus.

Les derniers rescapés français seront rapatriés par avion,selon Costa.






le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Mer 18 Jan - 17:06:28

Concordia : premières autopsies aujourd'hui



Les secours ont pratiquement achevé le contrôle de la partie du Costa Concordia en dehors de l'eau.

Le navire ayant bougé, les recherches pour retrouver la vingtaine de disparus ont été temporairement suspendues.

Les recherches suspendues mercredi matin.

Les recherches pour retrouver la vingtaine de personnes encore portées disparues ont été interrompues,le bateau ayant bougé.

«Les instruments de mesure sur la terre ferme ont relevé un déplacement du navire,nous sommes en train d'évaluer s'il a trouvé un nouveau point d'appui avant de voir si l'on peut reprendre.

Pour le moment nous ne pouvons même pas nous en approcher»,a annoncé un porte-parole des pompiers.

Les conditions météorologiques avaient déjà,ces derniers jours,déplacé le navire de 9 cm.

Les secours ont pratiquement achevé le contrôle de la partie en dehors de l'eau.

Mercredi à l'aube,les deux équipes de plongeurs-scaphandriers de la marine italienne avaient repris,avant la suspension de leurs travaux,l'exploration de la partie submergée en perçant des trous avec des mini-charges explosives dans la coque.

Les recherches se concentrent sur une partie située à 18 mètres de profondeur qui correspond au pont numéro 4 du navire,où ont été trouvés cinq cadavres mardi,tous vêtus de gilets de sauvetage et serrés les uns contre les autres.

Le pont n°4 a été un point de rassemblement des naufragés lors de l'évacuation.

Les secours estiment qu'il pourrait s'y trouver d'autres victimes.

Jusqu'à présent 11 corps ont été repêchés.

Les six premiers cadavres,retrouvés seront autopsiés mercredi par l'équipe d'experts de l'Institut de médecine légale de la polyclinique Le Scotte di Siena.

Le Costa Concordia comptait à son bord 3216 passagers et 1013 marins.

Parmi les touristes figuraient en majorité des Italiens (989) mais aussi de nombreux Allemands (569),462 Français,des Espagnols (177),des Américains (129) et des Croates (177).

Préparation des opérations de pompage.

Une large plateforme surmontée d'une grue est arrivée mercredi matin dans le petit port de l'île du Giglio pour réaliser les premières opérations de pompage du gazole.

L'opération pourrait commencer une fois que les explosifs des commandos de la Marine auront permis l'ouverture d'accès supplémentaires.

Le capitaine du navire est sorti de prison.

Francesco Schettino,poursuivi pour homicide multiple par imprudence, naufrage et abandon du navire,a été libéré dans la nuit et assigné dans sa résidence de Meta di Sorrento.

Il est arrivé vers deux heures du matin chez lui,escorté par la police et les carabiniers,évitant photographes et cameramen en empruntant une entrée secondaire.

Il était écroué depuis samedi.

Cette décision va à l'encontre de la recommandation faite par les magistrats enquêteurs du parquet de le maintenir en détention,estimant que l'interrogatoire de mardi n'avait «rien changé aux chefs d'imputation».

Francesco Schettino y a «donné ses explications» au juge concernant le retard mis à donner à l'alerte après la collision du navire avec un rocher, à moins de 500 mètres de la côte de l'île du Giglio.

Le commandant nie catégoriquement avoir abandonné le navire avant l'évacuation des derniers passagers et affirme avoir «sauvé des milliers de vies».

Il assure être tombé à la mer et n'avoir pas pu remonter à bord,«le navire après le choc s'étant incliné de 90 degrés».

Francesco Schettino a «défendu son rôle dans la direction qu'il a donnée au navire à la suite du choc sur le récif,qui,à son avis,a eu pour résultat de sauver des centaines sinon des milliers de vies»,avait-il déclaré.

L'enregistrement d'une de ses conversations avec la capitainerie du port au moment de la catastrophe est toutefois accablant.

Le capitaine est aussi accusé par sa propre compagnie d'avoir lui-même dévié la trajectoire du bateau pour effectuer une parade,tous phares allumés,à proximité de l'île.

Selon des sources proches de l'enquête,il sera soumis à des analyses pour vérifier s'il avait absorbé des stupéfiants ou d'autres substances toxiques la nuit du naufrage.

Selon le procureur en chef de Grosseto,le capitaine risque jusqu'à 15 ans de prison pour les faits qui lui sont reprochés.

La France à la recherche de quatre ressortissants.

Sur les 21 Français dont Paris était sans nouvelle dimanche,17 ont pu être localisés.

Pour les quatre manquant à l'appel,le Quai d'Orsay poursuit ses opérations de vérifications dans son centre de crise.

Il n'est pas exclu qu'ils aient pu rentrer chez eux par leurs propres moyens et ne se soient pas encore manifestés auprès du ministère.

Des sources italiennes ont affirmé qu'un couple de Français faisait partie des victimes du naufrage,mais cette information n'a pas été officiellement confirmée.

Quelque 385 passagers français ont déjà été rapatriés à Marseille ce week-end par autocar.

Un dispositif sanitaire,psychologique et administratif a été mis en place à leur arrivée.

La police aux frontières est également présente pour faciliter les démarches de renouvellement des titres d'identité perdus.

Les derniers rescapés français seront rapatriés par avion,selon Costa.





le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Mer 18 Jan - 19:05:51

Une nièce d'une victime du Titanic survit au Concordia

Valentina Capuano a réchappé vendredi au naufrage du navire en Italie.

Cent ans plus tôt,le frère de sa grand-mère avait péri dans l'Atlantique.


Une rescapée pas comme les autres.

Valentina Capuano,30 ans,une survivante du naufrage du Costa Concordia,a une histoire singulière: le frère de sa grand-mère a péri la nuit du 14 avril 1912,quand le Titanic a heurté un iceberg et sombré en haute mer.

«Cela a été comme revivre cette histoire,ça a été terrible»,a raconté la jeune femme originaire de la région de Naples,au journal italien La Repubblica.

Valentina a expliqué que sa grand-mère Maria lui racontait souvent la perte de son jeune frère,Giovanni.

«Les gens étaient terrifiés. C'était l'enfer»

L'homme,âgé de 25 ans à l'époque,avait émigré à Londres à la recherche d'un travail.

Embauché comme serveur sur le Titanic,il avait embarqué à bord du paquebot britannique pour sa traversée inaugurale de l'Atlantique.

Il souhaitait ensuite rester aux États-Unis pour démarrer une nouvelle vie mais il a péri lors du naufrage de ce navire réputé insubmersible,qui a fait 1500 morts.

«Vendredi,nous avons entendu deux explosions à bord du bateau alors que nous étions encore dans les cabines en train de nous préparer pour le dîner»,a expliqué au journal Corriere Canadese Valentina Capuano,qui était acccompagnée de son fiancé,de son frère et de la compagne de ce dernier au moment du drame.

«On s'est échappé sur le pont.

Certains canots de sauvetage étaient bloqués par la rouille et les gens étaient terrifiés.

C'était l'enfer»,a-t-elle raconté.

«Je suis encore secouée et penser à ce que j'ai vécu continue de me perturber»,s'est désolée la jeune femme.





le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Mer 18 Jan - 21:38:47

une Allemande portée disparue retrouvée en Allemagne

Une Allemande,qui figurait sur la liste des disparus du naufrage du Costa Concordia,a été retrouvée dans son pays,ce qui fait passer à 26 le nombre de personnes dont on est sans nouvelles depuis l'accident survenu vendredi soir devant l'île du Giglio,en Toscane.

Gertrud Georgens est de retour dans son pays,a annoncé mercredi le préfet de Grosseto,cité par les médias.





tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Jeu 19 Jan - 0:48:15

Concordia: pas d'anomalie lors des tests

Aucune anomalie n'a été détectée sur le navire Costa Concordia,dont le naufrage vendredi sur la côte italienne a fait au moins 11 morts,lors des inspections effectuées depuis 2006 par les autorités de l'Etat des ports d'escale,selon un document de l'Agence européenne de sécurité maritime (Emsa).

Le dernier contrôle par "l'Etat du port" remontait à la mi-avril 2011 et a été effectuée à Malte,selon ce document fourni par le ministère des Transports français.

Les contrôles de navires étrangers opérés à l'occasion d'escales dans des ports par "l'Etat du port" reposent sur la vérification de la conformité avec les normes des conventions internationales (environnement marin, sauvegarde de la vie humaine en mer,conditions de vie et de travail des gens de mer...).

Un contrôle des documents est effectué,l'état général du navire est vérifié.

Des inspections renforcées peuvent aussi avoir lieu,notamment pour les navires à passagers.

Les précédentes inspections du Concordia,dont la première date de juillet 2006,ont été faites deux fois au Portugal,deux fois en Grèce,une fois à Malte et une fois à Chypre.

Aucune anomalie n'a été relevée,selon le document de l'Emsa.

Le paquebot de croisière Costa Concordia,parti vendredi vers 19H00 (18H00 GMT) de Civitavecchia,près de Rome,a heurté un rocher à proximité de la petite île du Giglio (Toscane),avant de venir s'échouer tout près du rivage où il gît encore couché sur un flanc et semi-immergé.

Onze corps ont été repêchés et les autorités recherchent encore une vingtaine de disparus.

Le navire transportait 4229 occupants,plus de 3200 touristes et un millier de membres d'équipage.





le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Jeu 19 Jan - 1:05:43

Naufrage du Costa Concordia : ces rescapés du Lot-et-Garonne ont fui à la nage

Avec leurs enfants,Patrick et Nathalie Crouzet ont quitté le piège du bateau en se mettant à l'eau et en nageant jusqu'à l'île.

Ils témoignent




Patrick et Nathalie Crouzet et leurs deux fils Damien (à gauche) et Thomas.

Nathalie et Patrick Crouzet,un couple de quadragénaires domiciliés à Moustier,en Duraquois,et leurs deux fils Thomas (11 ans) et Damien (7 ans), étaient à bord du paquebot Concordia qui a fait naufrage dans la soirée du vendredi 13 janvier à proximité de l'île de Giglio,au large de l'Italie.

Ils ont vécu plusieurs heures d'inquiétude croissante,puis de réelle angoisse,avant de décider,parce que personne ne semblait vouloir s'occuper des passagers,de se débrouiller tout seuls.

Ils ont quitté le piège du bateau en se mettant à l'eau et en nageant jusqu'à l'île.

Celle-ci n'était pas très éloignée : environ 150 mètres.

Mais il leur a fallu couvrir cette distance dans la nuit noire,seulement guidés par les lumières de la côte,en veillant sur leurs enfants (qui, heureusement,savent nager).

Il leur a fallu passer les premières brasses,très impressionnantes,pendant lesquelles ils avaient,à moins d'un mètre au-dessus de la tête,l'énorme masse du bateau gîtant de plus en plus.

Le tout au milieu de dizaines de personnes qui comme eux s'étaient jetées à l'eau,au milieu d'une ahurissante cacophonie de cris,d'appels… et dans une eau à 8 degrés.

« Mais la température de l'eau,je vous le jure,on ne l'a pas sentie »,lance Patrick.

De l'inquiétude à la panique

Car ce moment-là,lorsque la petite famille a tenté le tout pour le tout, c'était en fait la délivrance.

« Dans l'action,on n'a plus peur »,explique Nathalie.

La peur,c'était juste avant,plus de deux heures durant,peut-être trois.

Au début,juste l'impression que quelque chose,à bord,était bizarre.

Ce soir-là,après le dîner,tous les quatre s'étaient rendus dans la salle de théâtre à l'avant du paquebot pour assister à un spectacle avec les enfants.

Nathalie raconte : « Après coup,nous avons su que les gens qui étaient à l'arrière du bateau ont vraiment ressenti le choc avec le rocher.

Mais nous,nous n'avons rien perçu.

À un moment,pendant le spectacle,il y a eu une panne d'électricité.

Et puis la lumière est revenue.

On entendait vaguement crier à l'autre bout du bateau.

Moi,j'étais surtout intriguée par le rideau de la scène,qui ne semblait pas à la verticale. »

Et pour cause : dans cette première phase de l'accident,le bateau prend environ 20 degrés de gîte à bâbord.

« Et puis ils ont dû faire des manœuvres pour compenser.

Il est revenu à l'horizontale.

Mais ensuite il s'est mis à gîter à tribord… »

Livrés à eux-mêmes

La famille quitte la salle de spectacle,croise des gens « inquiets,mais sans plus.

À aucun moment nous n'avons été informés de ce qui se passait et à aucun moment nous n'avons reçu de quelconques conseils ou consignes de sécurité.

Les responsables n'étaient pas là et nous étions livrés à nous-mêmes.

Nous avons croisé des gens du ''petit'' personnel,des cuisiniers,qui nous disaient de ne pas nous inquiéter,que tout était sous contrôle…

Patrick et Nathalie décident d'eux-mêmes d'aller à leur cabine,de s'habiller chaudement tous les quatre et de mettre leurs gilets de sécurité.

Puis de se rendre sur le pont numéro 4,celui où se trouvent les chaloupes, pour une éventuelle évacuation,comme cela est expliqué dans la vidéo de trois minutes qui leur avait été donnée à visionner le dimanche 8 janvier, jour de l'embarquement…

Mais sur le pont numéro 4,où les gens se sont amassés,rien ne se passe non plus.

Aucune information,aucun responsable présent.

Et le bateau qui gîte toujours davantage.

Peu à peu la peur monte jusqu'au paroxysme avec le vacarme de la vaisselle qui tombe,les grincements sinistres de la structure du bateau malmenée,les explosions des vitres sous le poids de l'eau,les gens qui ne maîtrisent plus leurs hurlements.

Et puis la scène de panique finale,quand ont retenti les coups de sifflet signifiant l'évacuation générale.

La cohue et le « chacun pour soi » autour des chaloupes…

Incompétence et cynisme

Nathalie juge « inadmissible et scandaleuse » cette incurie totale dans la gestion de la sécurité à bord.

Et tout autant l'incompétence et le cynisme qui ont suivi après le naufrage : « Jamais quelqu'un de chez Costa n'est venu nous réconforter.

Ceux qui nous ont pris en charge,ce sont les pompiers,l'armée,la Croix-Rouge. »

Après la peur et le choc,elle ressent maintenant une sourde colère envers le croisiériste Costa.

« Il faudra que ces gens rendent des comptes.

Je veux dire le commandant du bateau,de toute évidence,mais pas que lui.

Il n'est pas le seul responsable. »

La prémonition existe-t-elle ?

Le soir du naufrage,sur le Concordia,avant de se rendre au spectacle,la famille pendant le dîner avait parlé… du Titanic.

Damien,impressionné,avait demandé :

« Mais bien sûr que non ! » l'avait rassuré Nathalie.





sud ouest

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Jeu 19 Jan - 1:09:24

Costa Concordia : un site pour les naufragés, par un naufragé agenais

Hervé Chauvat va ouvrir un site internet dédié aux victimes du Costa Concordia.

Il s'agira du
www.costaconcordia.fr

Hervé Chauvat,chef de salle du restaurant La Licorne,à Roquefort,était à bord du Concordia quand ce dernier a sombré.

Lui,comme son ami et collègue Eric Labertrandie,patron de l'établissement, sont parvenus à s'en sortir.

Se remettant doucement,ils ont repris leur activité dès mardi,comme si de rien n'était.

Ou presque car les souvenirs du naufrage et les conditions dans lesquelles s'est déroulée l'évacuation ne s'oublient pas si vite.

Pour évacuer ce traumatisme,Hervé Chauvat travaille sur la création du site Internet www.costaconcordia.fr un nom de domaine qu'il s'est offert.

Mis en ligne dans les jours à venir,sans doute vendredi,il permettra de recueillir les témoignages des autres rescapés aujourd'hui éparpillés aux quatre coins du monde et d'entretenir le souvenir de ceux qui ont laissé la vie dans ce qui devait être leurs plus belles vacances.




sud ouest

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Jeu 19 Jan - 2:42:03

Costa Concordia : les proches de victimes se rendent sur place

http://videos.tf1.fr/jt-20h/costa-concordia-les-proches-de-victimes-se-deplacent-au-giglio-6940742.html

Résumé : Des centaines de proches des personnes portées disparues dans le naufrage du Costa Concordia se sont rendus en Toscane pour tenter d'en savoir plus.





tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Jeu 19 Jan - 14:48:13

Concordia : l'attente désespérée des familles

26 personnes étaient encore portées disparues mercredi.

Parmi elles,Mylène,23 ans,et Mickaël,25 ans,venus de Sarcelles.


«Auriez-vous vu Luigi lors du naufrage?

Au nom de Dieu,si vous pouviez nous donner des nouvelles,contactez-nous au…» (suit un numéro de mlkjh).

À Porto Santo Stefano,près de l'embarcadère du promontoire de l'Argentario pour se rendre à l'île du Giglio,ou encore à côté du poste de secours,de petits panonceaux ont fait leur apparition.

En prise au désespoir,le cœur chaviré par la disparition d'un proche,des familles se raccrochent à ce geste ultime.

Italiennes pour la plupart,elles refusent de se rendre à l'évidence: cinq jours après le naufrage,il serait bien étonnant que quelqu'un ait pu survivre dans la coque d'acier transformée en cercueil.

On comptait encore mercredi 26 disparus après la réapparition d'une Allemande,Gertrud Georgens,tranquillement rentrée chez elle.

Le navire s'est stabilisé

«À mesure que passent les heures,l'espoir diminue»,estiment les sauveteurs.

D'autant que les recherches ont dû être suspendues mercredi matin.

Les instruments de mesure qui scrutent l'épave en permanence avaient décelé des déplacements de la coque.

De l'ordre du mètre,suffisamment inquiétants pour prendre cette décision.

Depuis,le navire s'est stabilisé,a fait savoir mercredi soir le porte-parole des garde-côtes,Filippo Marini: «Les recherches recommenceront jeudi matin si le navire ne se déplace pas durant la nuit.»

Après quatre jours d'une attente exténuante à Sarcelles,les familles de Mylène (23 ans) et Mickaël (25 ans),son compagnon,sont arrivées mercredi soir sur place,venant de Rome.

Elles se raccrochent à un mince espoir,un courriel envoyé par Mylène juste après la collision: «Nous allons prendre nos gilets de sauvetage et monter dans les canots.»

D'autres familles ont gagné le lieu des recherches avec l'espoir fou d'un miracle.

Ni les carabiniers,ni la Croix-Rouge,ni les représentants de la compagnie Costa Croisières présents sur place ne sont en mesure d'apaiser leur angoisse.

«Nous avons bien peur qu'ils ne soient morts.

Les familles vont devoir faire face à cette vérité,tôt ou tard»,dit-on à l'hôpital d'Orbetello,où les corps qui ont été retrouvés sont entreposés à la morgue.

Onze ont déjà été ramenés au rivage.

À l'hôtel Sole d'Orbetello,un petit port de pêche sur la lagune en eau saumâtre de l'Argentario,une famille italienne de sept personnes est descendue samedi.

Elle vit enfermée dans les chambres,scotchée aux télévisions qui diffusent en direct les moindres péripéties des opérations de secours.

Et refuse de parler aux journalistes qui font le siège de l'établissement.

La direction s'abstient de tout commentaire et refuse de communiquer les identités.

Symptômes de désespoir

Des unités de soutien psychologique assistent les familles.

Pour le chef d'une de ces unités,Stefano Milano,«ils ont le cœur brisé et l'esprit bouleversé.

Cela prendra des mois avant qu'ils se remettent.»

Les plus marqués sont ceux qui se trouvaient sur le navire avec leurs proches et qui en ont été séparés lors de l'évacuation.

Ils refusent de se rendre à l'évidence.

Ce praticien confie à l'AFP qu'il a constaté les mêmes symptômes de désespoir dans les camps de réfugiés kosovars,où il avait été envoyé comme psychologue.

«Là aussi,explique-t-il,il y avait trop de gens qui n'avaient pas de nouvelles des leurs.

Et beaucoup de réfugiés avaient des stress post-traumatiques,comme maintenant.

Ici,c'est pire.

Pendant les guerres,au moins,les gens peuvent accepter le traumatisme.

La banalité de la situation dans ce cas rend tout plus difficile.»






le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Jeu 19 Jan - 16:15:40

Reprise des recherches sur le Costa Concordia,les familles entre angoisse et colère



Le bilan du sinistre s'établit pour le moment à 11 morts,dont six ont été formellement identifiés: deux touristes français,un Italien,un Espagnol,et deux membres d'équipage,un Péruvien et un Hongrois,qui était violoniste à bord.

Les recherches ont repris jeudi de bonne heure dans l'épave du Concordia, échoué sur la petite île italienne du Giglio,où les membres des familles des disparus,en colère contre le capitaine du navire,assigné à résidence, attendent dans l'angoisse.

"Il est chez lui maintenant,parce qu'il vit en Italie.

Dans un autre pays,il serait en prison et il passerait un sale quart d'heure,il ne serait pas en train de prendre un café avec sa maman", s'insurge devant l'AFP Kevin Rebello,frère d'un membre d'équipage de nationalité indienne toujours porté disparu.

Le bilan du sinistre s'établit pour le moment à 11 morts,dont six ont été formellement identifiés: deux touristes français,un Italien,un Espagnol, et deux membres d'équipage,un Péruvien et un Hongrois,qui était violoniste à bord.

26 personnes manquent en outre à l'appel depuis désormais presque six jours.

Parmi elles,figurent sans doute les victimes dont les corps n'ont pas été identifiés.

Après avoir été interrompues presque toute la journée de mercredi,pour des raisons de sécurité en raison d'un léger déplacement de l'énorme bateau,les recherches ont repris jeudi.

Le travail est très difficile: des parties du bateau sont obstruées par des portes verrouillées,des monceaux de meubles ou des lambeaux de moquette.

Les secours doivent en outre franchir des couloirs transformés en véritables puits.

Parallèlement aux recherches,le pompage du carburant du navire (2.380 tonnes de mazout) pourrait démarrer jeudi afin d'éviter une marée noire sur l'île, une réserve naturelle.

Cette opération,qui pourrait durer quelques semaines,est très compliquée, car il faut notamment réchauffer le mazout pour le rendre plus liquide.

Les réservoirs du Concordia étaient quasiment pleins vendredi vers 21h30 (20h30 GMT) quand il a heurté un rocher à moins de 500 mètres de l'île.

Jeudi,de nouvelles informations continuaient d'accabler le commandant du navire,Francesco Schettino,accusé d'homicides multiples par imprudence, naufrage et abandon de navire,et qui est actuellement reclus à son domicile à Meta di Sorrento,au sud de Naples,sur la Côte amalfitaine.

Selon le parquet,le commandant,"après avoir abandonné le navire,est resté immobile sur la côte rocheuse du Giglio et a regardé (le navire) en train de couler".

L'accusation s'appuie sur cinq principaux témoignages contre lui,notamment ceux des officiers de bord.

Ces derniers ont raconté aux magistrats la décision de Francesco Schettino de changer de route pour se rapprocher de l'île du Giglio,"une manoeuvre gravement imprudente et inconsidérée",dénonce la juge Valerio Montesarchio, dans l'acte officiel assignant le commandant à domicile.

Dans ce document,elle reproche aussi au commandant sa "conduite gravement coupable,responsable d'un désastre de proportion mondiale",et surtout son "incroyable légèreté dans son évaluation de la situation aux dépens de plus de 4.000 personnes sous sa responsabilité".

"Le commandant a sous-évalué la portée du dommage subi et a omis d'aviser en temps et en heure les garde-côtes de l'incident,retardant les procédures d'urgence et de secours",a-t-elle accusé.

Lors de son interrogatoire,le commandant Schettino s'est pourtant targué d'être un "bon commandant".

Selon la presse,il a déclaré samedi,quelques heures après la catastrophe, aux carabiniers d'Orbetello: "Je vais changer de vie,je ne veux plus mettre les pieds sur un navire".

La compagnie italienne Costa Crociere,propriétaire du Concordia,a annoncé jeudi matin avoir contacté "tous les passagers impliqués pour s'assurer de leur bon retour et de leur état de santé".

Costa Crociere leur a notamment "confirmé le remboursement de la croisière et de toutes les dépenses matérielles liées à celle-ci".

Dans son communiqué,"Costa réaffirme en outre le dialogue avec tous ses passagers et avec toutes les associations protégeant les intérêts des consommateurs pour déterminer les dédommagements relatifs aux désagréments subis".

Plus de 70 passagers du Costa Concordia ont d'ores et déjà adhéré à une action collective contre la compagnie.

Lancée par l'association italienne de défense des consommateurs,celle-ci a pour objectif d'obtenir à chaque passager une indemnisation d'au moins 10.000 euros.

Des plaintes contre la compagnie ont par ailleurs été annoncées en France, où un collectif de victimes est également en cours de constitution.

Costa Crociere,filiale du croisiériste américain Carnival,a aussi "renouvelé ses condoléances aux victimes et sa proximité avec leurs proches",alors que la polémique enfle sur l'impéritie criante de l'encadrement du bateau lors des opérations d'évacuation.

Selon de nouveaux témoignages,nombre de passagers convoqués par haut-parleur sur le pont pour être évacués se sont retrouvés sans gilets de sauvetage et ont dû retourner au péril de leur vie en chercher dans leur cabine.

En outre,nombre de chaloupes surchargées n'ont pu être manoeuvrées que grâce à l'aide de serveurs ou de cuisiniers des "anges philippins" disent certains survivants transformés en marins improvisés.





le point.fr

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Jeu 19 Jan - 16:44:56

deux Français identifiés parmi les corps

Les corps de deux Français morts dans le naufrage du paquebot Concordia ont été identifiés parmi les victimes retrouvées ces derniers jours, a annoncé jeudi la préfecture de la ville de Grosseto, en Toscane.

Les corps ont été identifiés par les familles,a confirmé l'ambassade de France à Rome.

Les noms des deux victimes transmis par la préfecture de Grosseto sont Pierre Grégoire et Jeanne Gannard.

Au moins 11 corps ont été retrouvés jusqu'à présent et une vingtaine de passagers et membres de l'équipage sont toujours portés disparus.

A Paris,le ministère des Affaires étrangères a confirmé l'identification de deux Français parmi les corps retrouvés mais sans fournir leur identité.

"Selon les éléments dont nous disposons,ce sont désormais quatre de nos compatriotes qui ont perdu la vie dans le naufrage du Costa Concordia.

Nous sommes toujours sans nouvelles de deux ressortissants français",a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères,Bernard Valero.

"Le centre de crise du ministère des Affaires étrangères et européenne et notre ambassade en Italie,en liaison avec les autorités italiennes, accompagnent les familles concernées dans leurs démarches",a-t-il précisé.





yahoo actualités

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Jeu 19 Jan - 16:48:23

L'épave du Concordia vue de l'espace

On l'avait déjà vu sous tous les angles,photographié depuis la terre,sur la mer et même sous les eaux.

Mais on pouvait encore avoir du mal à mesurer l'ampleur du désastre.

Pour la première fois,une photo prise par satellite le 17 janvier,trois jours après l'échouement,montre la démesure de ce paquebot,couché sur le flanc à l'entrée du petit port de l'île de Giglio.



Le Costa Concordia,capturé par le satellite WorldView-2,le 17 janvier 2012


_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Jeu 19 Jan - 18:23:57

Que va devenir l'épave du Costa Concordia ? Les 4 scénarios

Sociétés de sauvetage maritime,autorités italiennes,armateur et assureurs planchent sur le traitement de l’épave du Costa Concordia.

Quatre options possibles.



Se débarrasser du Costa Concordia,de ses milliers de tonnes de ferraille,de ses 4 piscines et de ses 80.000 m² de moquette,n’est pas une mince affaire.

Principal obstacle : le poids du bateau,115.000 tonnes auxquelles s’ajoute l’eau qui s’est introduite par les voies d’eaux et par les cabines.

Et la météo,qui pourrait se dégrader en fin de semaine.

Rien ne pourra être fait avant le pompage total des 2.380 tonnes de fuel,en cours de mise en oeuvre par Smit Tak et qui pourraient durer plusieurs semaines.

Or,"plus on attend,plus ce sera difficile et coûteux",estime Patrick Payan, le dernier Marseillais à avoir piloté le Concordia en décembre dernier.

Seule bonne nouvelle : il n’y aura pas de marées pour venir perturber plus encore les opérations !

Quatre entreprises seraient en lice pour conduire ce chantier acrobatique, parmi lesquelles le néerlandais Smit Tak et l’américain Titan Salvage.

Le choix se fera de concert entre l’armateur,les autorités italiennes et le club d’assureurs.

Le démantèlement

Comme pour le TK Bremen,qui s’est échoué par gros temps le 16 décembre 2011 dans le Morbihan,le Costa Concordia pourrait être découpé sur place.

Dans le cas du TK Bremen,navire de charge de 109 mètres,une grue est venue tout spécialement de Hollande et a permis de tailler les 2.000 tonnes du cargo avec une cisaille hydraulique.

En un temps record : une dizaine de jours.

Le cas du Costa Concordia semble toutefois bien plus complexe.

"Cela demandera des moyens techniques bien plus difficiles à mettre en œuvre",commente Laurent Mémer,ancien préfet maritime de l’Atlantique et auteur d’"A l’assaut des pirates du Ponant" (ed. du Rocher,2012).

Faut-il l’attaquer côté terre ou côté mer ?

Comment le stabiliser pour une intervention qui pourrait durer plusieurs mois ?


Selon l’expert,ne serait pas inconcevable de construire une plateforme.

D’ailleurs,quelle que soit la solution retenue,il faudra construire des ouvrages autour,comme pour les pyramides d’Egypte."

Le renflouage par basculement

Une fois les voies d’eaux colmatées,notamment la brèche de plusieurs dizaines de mètres de long à l'arrière du bateau,le navire incliné à 80° pourrait être redressée.

Comment ?

"D’un côté,on amarre des câbles d’acier en partie haute et de l’autre,on soulage le navire avec un système de bouées gonflables",explique Laurent Mémer.

Pour l’empêcher de glisser,pas impossible non plus de planter des pieux de stabilisation dans la roche.

Le paquebot ainsi traité pourrait ensuite être remorqué jusqu’à un port en vue d’être très probablement démantelé.

Mais la structure du bateau,mise à l’épreuve par les contraintes qui s’exercent sur le bateau depuis le naufrage,résistera-t-elle à une telle pression ?

Et le bateau pourra-t-il flotter ?


Ce sont les savants calculs sur lesquels planchent actuellement les entreprises de sauvetage.

Le renflouage par flottaison

Après avoir colmaté les brèches et effectué des calculs de stabilité,le navire pourrait être allégé en l’habillant de ballons gonflables géants.

Puis remorqué.

L’abandon

C’est la solution la moins chère,paramètre non négligeable pour l’armateur, dont le bateau est assuré à hauteur de 395 millions d'euros.

Pour le laisser sur place,il "suffirait" de le faire sombrer dans la fameuse fosse qui le jouxte,de plus de 80 mètres de profondeur.

Mercredi 18 janvier,le navire donnait déjà des signes de glissement, contraignant les opérations de sauvetage à s’interrompre.

Pas absurde selon Laurent Mérer :

Avant,les épaves,on les laissait.

Il y en a des milliers autour des côtes bretonnes qu’on ne voit pas,avec leurs matériaux qui rouillent et leurs chargement qui plus est."

Une pratique toujours retenue dans les pays en développement,faute de moyens pour démanteler : "Il y a une dizaine d’épaves autour de l’île de la Dominique,un bateau tous les 10 km sur la côte somalienne…

Mais sur nos côtes,la population ne l’accepte plus."





le nouvel observateur





_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Jeu 19 Jan - 18:42:36

Les rescapés du Concordia préparent leur riposte



La loi italienne impose que la réclamation soit adressée à l'organisateur dans un délai de 10 jours à compter de la date de l'accident.

Les rescapés français s'organisent.

Comme les 200 victimes russes et ukrainiennes.


Les rescapés français s'organisent.

Anne Decré du nom d'une rescapée du paquebot,résidant à Bordeaux et qui dès le jour du naufrage avait commencé à collecter une cinquantaine d'adresses de passagers français,se propose de créer un collectif afin de «s'entraider, partager informations et angoisses» avant de penser au dépôt de plainte.

Un autre rescapé,Hervé Chauvat,du Lot-et-Garonne,a lui aussi créé un site internet,qui sera en ligne dans la journée de jeudi.

Il aura pour objectif de «regrouper les témoignages des personnes qui ont vécu le naufrage» et de partager «toutes les infos qu'on aura glanées ici ou là».

Il a d'ores et déjà pris contact avec la rescapée bordelaise avec laquelle il souhaite travailler.

A la suite des victimes françaises et italiennes,les passagers russes et ukrainiens du Concordia organisent également leur riposte.

Quelques 200 voyageurs issus du nord de l'Europe ont déjà pris attache avec des avocats italiens pour demander répération à Concordia Costa.

Dix jours pour faire une réclamation

La loi italienne impose que la réclamation par courrier recommandé ou par mail avec accusé de réception soit adressée à l'organisateur dans un délai de 10 jours à compter de la date de l'accident.

Si bien que les victimes qui désirent porter plainte devant les tribunaux italiens doivent agir vite.

Toute preuve du paiement de la croisière suffit pour cette première étape.

En droit italien,les plafonds des indemnisations sont relativement élevés.

Elles peuvent atteindre «jusqu'à 423.000 euros environ pour les blessures et décès,23.000 euros pour les biens et effets personnels,42.000 euros pour les autres préjudices,ainsi que 84.000 pour le préjudice résultant de la perte de vacances»,détaille Bertrand Courtois, vocat spécialisé.

Ainsi,selon l'estimation d'un avocat italien,les passagers n'ayant pas subi de préjudice particulier,autre que le préjudice psychologique et moral, pourraient obtenir dans le pays de Dante au moins 20.000,voire 25.000 euros.

La plupart des spécialistes estiment que les actions des victimes seront plus efficaces si elles se tournent à la fois contre l'agence de voyage dans laquelle elles ont acheté la croisière,et contre Costa.

Les spécialistes estiment que Costa Croisière tentera au maximum de jouer la négociation et d'obtenir des solutions amiables afin de limiter les effets dévastateurs sur l'opinion et la clientèle de ce drame.

«Ils ne peuvent se permettre un long procès qui serait désastreux pour leur image,explique Bertrand Courtois,les choses devraient aller assez vite».





le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Ven 20 Jan - 16:21:40

Costa Concordia : l'épave bouge,les recherches stoppées

L'espoir de retrouver des survivants dans le paquebout échoué,notamment un couple de Français dont on est toujours sans nouvelle,diminue d'heure en heure.

L'épave,instable,a de nouveau bougé.

La météo est menaçante.

Les recherches sont suspendues.




Le Costa Concordia vu de l'Ile de Giglio (Italie) devant l'entrée du port

Six jours après l'échouage du paquebot Costa Concordia au large de l'île du Giglio,en Toscane,l'espoir de retrouver des survivants a quasiment disparu.

Deux Français ont été identifiés parmi les 11 corps récupérés jusqu'à présent.

Vingt-quatre personnes,dont deux Français,sont toujours portées disparues parmi les 4200 passagers et membres d'équipage qui se trouvaient à bord au moment du naufrage.

Et la météo est défavorable.

Ce qui accroît les craintes des équipes de recherches,alors que l'épave du navire,instable,a encore bougé dans la nuit de jeudi à vendredi, contraignant les équipes de sauveteurs à suspendre leur travail.

Un porte-parole des pompiers italiens a précisé que les responsables des différentes unités de secours devaient se réunir pour faire un point de la situation,alors que la mer est assez agitée et que les conditions météorologiques se détériorent.

Les équipes de secours insistent sur la difficulté de leur travail dans une épave énorme,en partie noyée et susceptible de se déplacer.

"Le navire est un véritable labyrinthe.

Il est gigantesque,c'est un miracle qu'il y ait eu autant de survivants", estime Modesto Dilda,un des responsables des plongeurs.

Tout en reconnaissant : "C'est important de poursuivre les recherches.

On comprend bien que les familles des victimes veuillent les corps".

Pour faciliter l'accès des sauveteurs,des échelles mobiles avaient été descendues d'hélicoptères et fixées sur le côté droit du Concordia.

Les équipes d'intervention ont également utilisé des "micro-explosifs pour ouvrir davantage de voies d'accès",selon un porte-parole des garde-côtes.

Des parties du bateau sont en effet obstruées par des portes verrouillées, des monceaux de meubles ou des lambeaux de moquette.

Ce qui se passerait si l'épave glissait

Mais tous ces efforts ont été remis en question avec la météo devenue plus difficile : au cours des dernières heures,les vagues ont grossi, compliquant l'accès au bateau à partir de canots pneumatiques.

Vendredi matin,le vent soufflait à 40-50 km/h et des vagues d'un mètre et demi étaient annoncées.

Outre la recherche de corps et d'éventuels survivants,tous les regards sont désormais tournés vers les soutes du navire où sont contenues 2300 tonnes de carburant et de lubrifiant qui menacent de polluer l'une des plus grandes réserves marines d'Europe.

Le ministre italien de l'Environnement,Corrado Clini,a indiqué jeudi qu'il avait exhorté l'opérateur du paquebot,Costa Croisières,à prendre des mesures pour limiter les ravages d'une possible fuite du carburant,en mettant notamment en place 1000 mètres de barrières contre la pollution.

En cas de mauvaise météo,le navire pourrait glisser de 50 à 90 mètres des récifs où il se trouve,s'endommager un peu plus et risquer de polluer les côtes de la Toscane.

D'après le ministre italien,les opérations d'extraction du fuel pourraient prendre au moins deux semaines et ne devraient débuter qu'à la fin des opérations de recherche des corps.







tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Ven 20 Jan - 23:20:02

Naufrage du Concordia : reprise des recherches sur l'épave,les familles se recueillent



Des équipes de secours sont hélitreuillées sur l'épave du Costa Concordia,échouée face à l'île italienne du Giglio,le 20 janvier 2012

Les recherches ont repris vendredi en début de soirée sur l'épave du Concordia,qui se déplace de plusieurs millimètres toutes les heures,tandis qu'une poignante cérémonie a réuni sur l'île du Giglio des proches des personnes mortes dans le naufrage.

"Le navire s'est stabilisé et les recherches sont en train de recommencer dans la partie supérieure" du paquebot,celle qui est émergée,une vingtaine de personnes étant toujours portées disparues,a annoncé à l'AFP Alessandro Busonero,porte-parole de la marine italienne.

La décision de reprendre l'exploration de l'épave,interrompue toute la journée,a été prise à l'issue d'une série de réunions qui ont permis de constater qu'elle s'était stabilisée.

"Nous avons vérifié que les oscillations qui ont eu lieu la nuit dernière n'étaient pas un mouvement continu",a indiqué aux journalistes sur place Cosimo Nicastro,porte-parole des garde-côtes.

Pour la partie sous l'eau qui est "plus dangereuse" et dont sont chargés notamment les scaphandriers de la marine de guerre,"nous évaluerons demain les données sur la position du bateau et s'il est toujours stable,les plongeurs entreront pour inspecter le pont numéro trois et voir si nous y trouvons encore quelqu'un".

Dans l'après-midi,une émouvante cérémonie s'est déroulée sur l'île toscane, où des familles de quelques-unes des onze personnes ayant péri se sont rendues en bateau près de l'épave pour y lancer des fleurs avant de se recueillir pour des prières dans la petite église locale.

M. Nicastro a aussi parlé du risque de pollution lié à la présence de plusieurs milliers de tonnes de mazout dans les réservoirs du navire.

"La première phase a été d'entourer le navire de bouées flottantes,puis arrivera dans les prochains jours un bateau-citerne pour pomper le fioul",a-t-il dit.

Une troisième opération "encore à l'étude" pourrait consister en "un ancrage du navire pour éviter qu'il ne coule",a-t-il ajouté.

Des experts de Smit Salvage,la société néerlandaise qui devra procéder au pompage du carburant,se sont déclarés prêts à entamer l'opération.

"On était déjà prêt hier,mais on attend le feu vert des autorités.

Nous sommes en train de procéder aux derniers réglages",a dit à l'AFP un de ses représentants,Rene Robben.

Cette opération est urgente car,si elles se déversaient dans la mer,les 2.400 tonnes de carburant encore contenues dans les réservoirs provoqueraient une marée noire dans l'archipel toscan,classé réserve naturelle pour la qualité de sa flore et de sa faune.

En début de soirée,le conseil des ministres réuni à Rome a décidé de décréter l'état de catastrophe naturelle dans la zone.

Le gouvernement devait aussi annoncer un durcissemnt de la réglementation sur la circulation des navires aux abords des côtes.

"Nous devons nous préparer au pire",a averti Leonardo Marras,le président de la province de Grosseto,dont dépend le Giglio,qui envisage de se constituer partie civile dans la procédure judiciaire en cours.

Mais selon les spécialistes,il serait dangereux d'effectuer le pompage une opération très compliquée tout en réalisant les recherches.

Car 24 personnes au total manquent encore à l'appel : 12 passagers allemands,cinq Italiens,deux Français,deux Américains et trois membres de l'équipage,un Italien,un Péruvien et un Indien.

Les sauveteurs n'ont pour l'instant récupéré que onze corps dont huit ont été formellement identifiés: il s'agit de ceux de quatre touristes français,d'un Italien,d'un Espagnol,et de deux membres de l'équipage,un Péruvien et un Hongrois.

En attendant,la société propriétaire du navire,Costa Crociere,a continué d'accabler son commandant,Francesco Schettino,accusé d'homicides multiples par imprudence,naufrage et abandon de navire,délits pour lesquels il encourt jusqu'à 15 ans de prison.

Il "n'a pas été honnête" avec ses responsables à terre en expliquant la situation,a estimé vendredi le patron de la société,qui a aussi annoncé la clôture d'une procédure d'embauche de 20 personnes.

"Il y a une enquête.

Personnellement,je pense qu'il n'a pas été honnête avec nous.

Je n'ai pas d'éléments pour dire s'il était lucide ou non.

Je pense qu'il était perturbé d'un point de vue émotionnel,il voyait sa créature,son navire,couler devant lui",a déclaré Pier Luigi Foschi.

La justice et la société-mère du navire qui lui a retiré toute protection juridique (ce qui signifie qu'il doit désormais payer lui-même son avocat) reprochent aussi à M. Schettino d'avoir énormément tardé à reconnaître la gravité de la situation.

Placé en détention peu après le naufrage,il a été assigné à résidence mardi, dans sa maison à Meta di Sorrento,au sud de Naples,sur la Côte amalfitaine, mais son avocat a annoncé vendredi un recours contre cette décision.

Depuis leur retour au pays natal,des membres philippins de l'équipage ont multiplié les témoignages accablants pour le commandant,qui selon l'aumônier de bord,le père Taffaele Malena,a "pleuré comme un enfant" dans ses bras après la tragédie.

"Sa faute est d'avoir abandonné le bateau alors que l'équipage,dont nous les Philippins,s'efforçait de sauver les passagers",a déclaré Benigno Ignacio, un cuisinier du navire,au journal Philippine Daily Inquirer.

Des passagers rescapés ont raconté que nombre de chaloupes surchargées n'avaient pu être manoeuvrées qu'avec l'aide de serveurs ou de cuisiniers des "anges philippins",disent certains survivants transformés en marins improvisés.

Pour mieux comprendre le déroulement de la tragédie,la police a été chargée par le parquet de rechercher toutes les vidéos tournées à bord par des passagers avec leurs téléphones portables pendant la tragédie.

Une dizaine ont déjà été récupérées.

L'Union européenne s'est récemment dotée d'une législation qui rend les armateurs directement responsables en cas d'accident de leurs navires,mais elle n'entrera pas en vigueur avant fin 2012 et ne sera donc pas applicable dans le cas du Concordia.






le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Sam 21 Jan - 23:22:45

Un corps de femme découvert à bord du Costa Concordia

Le bilan du naufrage du paquebot est désormais de 12 morts,après la découverte du corps d'une femme.

Les recherches se poursuivent,alors que le navire échoué continue à se déplacer de quelques millimètres par heure.


Les recherches se poursuivent ce samedi dans l'épave échouée du Costa Concordia.

Avec une nouvelle découverte macabre,qui porte le bilan de la catastrophe à 12 morts : les sauveteurs italiens,qui avaient entamé l'exploration du pont numéro quatre,dans la partie arrière du navire,y ont découvert le corps d'une femme.

"Le corps a été ramené sur la terre ferme,les familles ont été contactées.

Il faudra des tests d'ADN pour identifier le corps parce qu'il est méconnaissable au bout d'une semaine passée dans l'eau",a indiqué un responsable des carabiniers.

Il manque encore 20 personnes à l'appel parmi les 4229 passagers et membres d'équipage.

Les recherches se concentrent essentiellement dans la partie supérieure du paquebot,celle qui est émergée.

Pour la partie sous l'eau,qui est plus dangereuse,le travail des sauveteurs est beaucoup plus difficile.

Reste notamment à inspecter le pont numéro trois.

Sans grand espoir mais,comme le note un porte-parole de la marine italienne,"nous espérons qu'il y a encore des personnes vivantes,au moins dans la partie émergée du bateau.

Si les recherches continuent,cela signifie que nous avons encore de l'espoir".

Outre la difficulté de progresser dans l'épave en partie noyée,se pose la question de la stabilité du navire,qui a déjà contraint à plusieurs reprises à stopper les opérations.

Car l'épave continue à glisser,même si ce mouvement est très lent : quelques millimètres par heure.

Une situation qui peut rapidement s'aggraver au gré des aléas de la météo.

La menace d'une marée noire

Sur les 12 morts comptabilisés dans cette catastrophe,huit seulement ont été identifiés : quatre Français,un Italien,un Espagnol,un Péruvien et un Hongrois.

Parmi la vingtaine de personnes encore portées disparues,on trouve une majorité d'Allemands,ainsi que des Italiens,des Français,des Américains,une Péruvienne et un Indien.

Dans l'après-midi de vendredi,une émouvante cérémonie s'est déroulée sur l'île du Giglio,où des familles de quelques-unes des victimes se sont rendues en bateau près de l'épave pour y lancer des fleurs avant de se recueillir pour des prières dans la petite église locale.

Outre la recherche de possibles survivants et de corps encore coincés dans l'épave,la présence de plusieurs milliers de tonnes de mazout dans les réservoirs du navire menace la côte de l'île du Giglio de pollution.

Ce carburant pose à lui seul un problème très délicat à résoudre.

"La première phase a été d'entourer le navire de bouées flottantes,puis arrivera dans les prochains jours un bateau-citerne pour pomper le fioul",a indiqué un porte-parole de la marine italienne.

Une troisième opération "encore à l'étude" pourrait consister en "un ancrage du navire pour éviter qu'il ne coule".

Des experts de Smit Salvage,la société néerlandaise qui devra procéder au pompage du carburant,se sont déclarés prêts à entamer l'opération.

Une opération urgente car,si elles se déversaient dans la mer,les 2400 tonnes de carburant provoqueraient une marée noire dans l'archipel toscan, classé réserve naturelle pour la qualité de sa flore et de sa faune.

Cette menace est prise suffisamment au sérieux pour que le conseil des ministres italiens,réuni à Rome,décrète vendredi soir l'état de catastrophe naturelle dans la zone.

Le gouvernement,qui prévoit aussi un durcissement de la réglementation sur la circulation des navires aux abords des côtes,a nommé le chef de la Protection civile italienne,Franco Gabrielli,commissaire extraordinaire pour gérer la situation d'urgence liée au naufrage.

"Nous devons nous préparer au pire",a averti Leonardo Marras,le président de la province de Grosseto,dont dépend l'île du Giglio,qui envisage de se constituer partie civile dans la procédure judiciaire en cours.

Mais selon les spécialistes,il serait dangereux d'effectuer le pompage une opération très compliquée tout en réalisant les recherches.






tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Dim 22 Jan - 0:35:29

Naufrage du Concordia: le bilan s'alourdit,un disque dur pour éclaircir le rôle du capitaine



Les pères de Mylène Litzler,23 ans et Michaël Blémand,25 ans,un couple français,ont lancé depuis le Giglio un appel dramatique samedi en direction des 4.200 occupants du Concordia pour qu'ils fournissent "le moindre détail" permettant de savoir où se trouvaient les deux jeunes disparus pendant l'évacuation.

Le bilan du naufrage du Concordia s'est alourdi samedi avec la découverte,8 jours après la catastrophe,du corps d'une femme dans l'épave du navire de croisière,où a aussi été repêché un disque dur pouvant donner des informations sur l'endroit où se trouvait le capitaine et ses réactions au moment de l'accident.

Les garde-côtes ont trouvé le cadavre sur un pont arrière dans la partie immergée du navire,selon un responsable des carabiniers qui a précisé qu'il "faudra des tests d'ADN pour l'identifier parce qu'il est méconnaissable après une semaine passée dans l'eau".

Pour le moment,8 des 12 victimes du naufrage ont été identifiées formellement: six touristes quatre Français,un Italien et un Espagnol ainsi qu'un serveur péruvien et un violoniste hongrois.

Par ailleurs,20 personnes sont portées disparues dont une dizaine d'Allemands,un jeune couple de Français et un autre de retraités américains.

Les recherches devaient continuer de nouveau toute la nuit au moins dans la partie émergée du navire.

Des plongeurs ont récupéré samedi un disque dur contenant des images de caméras de sécurité,très utiles car situées sur la passerelle de commandement,selon les médias.

La compagnie Costa Crociere qui possède le Concordia accuse le commandant Francesco Schettino d'avoir averti trop tardivement les secours,des affirmations contestées par le capitaine,assigné à résidence depuis mardi dernier et mis en cause pour homicides multiples par imprudence,naufrage et abandon de navire.

Suspendu de ses fonctions par Costa et privé de sa tutelle légale il doit se payer son avocat,M. Schettino a reconnu avoir fait une erreur en passant trop près des côtes de l'île,mais il dit en avoir informé rapidement Costa et nie avoir abandonné le Concordia au beau milieu des secours,affirmant être tombé dans une chaloupe.

La découverte du disque dur,venant s'ajouter à des enregistrements des conversations téléphoniques du capitaine,a eu lieu alors que le chef de la protection civile italienne,Franco Gabrielli,nommé vendredi commissaire spécial pour superviser toutes les opérations liées à la catastrophe,se trouvait sur l'île du Giglio.

M. Gabrielli a garanti que les autorités n'ont "fixé aucune limite de temps aux recherches" des disparus,expliquant que les sauveteurs élaborent une sorte de carte du navire pour contrôler les endroits où ces personnes se trouvaient quand l'immense navire de 17 ponts a commencé à prendre l'eau et chaviré.

Les pères de Mylène Litzler,23 ans,et de Michaël Blémand,25 ans,un couple français,ont lancé samedi depuis l'île du Giglio un appel à témoins dramatique en direction des 4.200 occupants du Concordia pour qu'ils fournissent "le moindre détail" sur leur position pendant l'évacuation.

L'exploration en profondeur du navire,qui a repris samedi après avoir été interrompue vendredi en raison d'oscillations du Concordia,est "un travail incroyablement complexe",selon M. Gabrielli.

La progression des plongeurs est ralentie par des portes bloquées,des monceaux de meubles et des lambeaux de moquette.

Les plongeurs "accomplissent un travail héroïque",selon le curé du Giglio, Lorenzo Pasquotti,qui a remercié les pompiers de lui avoir apporté la statue de la Vierge de la chapelle du navire.

Les chances de trouver des rescapés encore en vie sont désormais "réduites au minimum",a reconnu à l'AFP Cosimo Nicastro,porte-parole des garde-côtes, évoquant un "miracle" compte tenu de "la température très basse de l'eau".

Susy,la maman de Dayana,une fillette italienne de 5 ans qui a disparu avec son père la nuit du naufrage,a imploré les secours: "Continuez de chercher Dayana".

Le préfet Gabrielli a demandé à entendre des experts médicaux pour comprendre s'il serait possible de survivre plus de 8 jours au fond de l'eau.

Parallèlement,sur le méga-ponton flottant de la société néerlandaise Smit Salvage,les préparatifs s'accéléraient pour le pompage des 2.380 tonnes de mazout que le Concordia renferme encore dans ses réservoirs et qui pourraient provoquer une marée noire.

Le préfet Gabrielli a souligné qu'"il y a déjà eu pollution,car le navire transportait de l'huile,des solvants,des détergents,tout ce qui sert à une ville de 4.000 habitants".

Des analyses sont en cours pour voir s'il est possible de combiner la recherche des disparus et le début du pompage.

Le paquebot est couché tel une baleine agonisante à une trentaine de mètres du rivage du Giglio,pittoresque île rocheuse de l'archipel toscan qui est aussi une réserve naturelle dont les eaux sont peuplées de thons,murènes, langoustes,rorquals ou dauphins.

Des bouées antipollution ont été disposées autour du navire pour protéger les côtes au cas où une partie des hydrocarbures s'échapperait en mer pendant la vidange des cuves,qui prendra au minimum deux ou trois semaines.

L'organisation italienne de consommateurs Codacons a annoncé le dépôt "mardi ou mercredi" d'une plainte en nom collectif d'une centaine de personnes "de toutes les nationalités" à Miami,siège de Carnival,contre ce groupe qui est la maison-mère de Costa,propriétaire du Concordia.

Le Concordia,qui effectuait une croisière en Méditerranée,s'est échoué dans la nuit de vendredi à samedi dernier après avoir percuté un rocher devant l'île du Giglio.

Il était parti deux heures et demie plus tôt de Civitavecchia,avec 4.229 personnes à son bord dont 3.200 touristes de 60 nationalités et un millier de membres d'équipage de 40 pays différents.






le point.fr

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Dim 22 Jan - 15:41:21

Concordia : recherches suspendues,les familles espèrent encore

Les recherches des 20 disparus du naufrage du Concordia étaient une nouvelle fois stoppées dimanche matin à la suite de mouvements du paquebot de croisière qui rendent dangereuse son exploration par les sauveteurs.



Les sauveteurs attaquent le Costa Concordia à l'explosif,le 18 janvier 2012.

Une nouvelle fois,l'épave du Costa Concordia s'est déplacée.

Et les recherches de survivants ou de corps de victimes du naufrage sont suspendues depuis la nuit de samedi à dimanche.

La décision d'arrêter les opérations a été prise à 1h30 du matin,lorsque le navire a bougé.

Selon une porte-parole de la protection civile italienne,une réunion technique était en cours dimanche matin "pour analyser les données et voir de combien le Concordia s'est déplacé et pourquoi,avant de décider si et comment les recherches pourront reprendre".

L'exploration sous-marine de l'épave qui avait pu reprendre samedi après une journée d'interruption vendredi,avait permis de repêcher le corps d'une femme,portant à 12 le bilan de la catastrophe et 20 disparus.

Mais désormais,l'espoir de retrouver des rescapés est des plus ténus.

"Il faudrait un miracle" pour les retrouver vivants,a reconnu un porte-parole des garde-côtes.

Même si les familles des victimes n'ont pas perdu tout espoir.

Un appel poignant à témoins

Les pères d'un couple de Français,Mylène Litzler,23 ans,et Michaël Blémand, 25 ans,ont lancé samedi,depuis l'île du Giglio,un appel poignant à témoins, adressé aux milliers de passagers et membres d'équipage pour qu'ils donnent des éléments sur l'endroit où se trouvaient les jeunes gens pendant l'évacuation.

Les sauveteurs essaient en effet de dresser une sorte de carte où placer les personnes manquant à l'appel et mieux localiser les recherches,périlleuses et très lentes à cause de la taille gigantesque du navire.

Autre problème pour les autorités: voir s'il est possible de commencer rapidement le pompage des quelques 2400 tonnes de mazout que renferme le Concordia dans ses réservoirs.

Ce carburant pose à lui seul un problème très délicat à résoudre.

"La première phase a été d'entourer le navire de bouées flottantes,puis arrivera dans les prochains jours un bateau-citerne pour pomper le fioul",a indiqué un porte-parole de la marine italienne.

Une troisième opération "encore à l'étude" pourrait consister en "un ancrage du navire pour éviter qu'il ne coule".

Des experts de Smit Salvage,la société néerlandaise qui devra procéder au pompage du carburant,se sont déclarés prêts à entamer l'opération.

Une opération urgente car,si elles se déversaient dans la mer,les 2400 tonnes de carburant provoqueraient une marée noire dans l'archipel toscan, classé réserve naturelle pour la qualité de sa flore et de sa faune.






tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Dim 22 Jan - 16:26:49

Concordia: une Hongroise recherchée

Une Hongroise dont les proches affirment qu'elle se trouvait sur le Concordia mais non enregistrée,pourrait s'ajouter aux disparus du naufrage, a indiqué le coordinateur des recherches,en n'excluant pas la présence de "clandestins" à bord.

"La famille dit qu'elle se trouvait à bord avec un membre d'équipage et qu'elle a appelé quand elle était sur le bateau.

Mais elle n'était pas dans les listes" des personnes embarquées,a indiqué Franco Gabrielli,lors d'un point presse sur l'île du Giglio,où gît le paquebot de croisière naufragé.

"Cette personne est réclamée par sa famille mais pour le moment les autorités hongroises n'ont pas formellement confirmé qu'elle est recherchée",a ajouté ce commissaire spécial du gouvernement pour la catastrophe du Concordia,afin d'expliquer pourquoi cette femme ne figure pas sur la liste des disparus.

Selon lui,les Hongrois devraient "dans la journée de lundi ou mardi formaliser ceci et nous ajouterons une 25ème personne à la liste officielle des disparus".

Compte tenu du fait que 12 corps ont été retrouvés dont 8 identifiés et que les 4 non reconnus "figurent de manière probable parmi les 24 disparus" de la liste actuelle,la présence de cette Hongroise "fait penser qu'il faut l'ajouter et qu'il y a encore 21 personnes à rechercher",a ajouté M. Gabrielli.

Il a rappelé que les 8 corps identifiés étaient ceux de quatre touristes français,un Italien,un Espagnol,un Allemand ainsi qu'un Hongrois,qui était violoniste à bord.

Les 4 autres cadavres sont de trois hommes et une femme.

M. Gabrielli a évoqué la possibilité que le corps de femme retrouvé samedi par les sauveteurs dans l'épave du navire soit celui de la Hongroise qui ne figurait pas sur la liste officielle fournie par Costa,le propriétaire du bateau.





le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» POLICE GENDARMERIE, les morts et les blessés 2010
» Explosion de gaz à Bondy : 1 morts et 46 blessés
» Explosions dans un dépôt d'armes en Albanie, nombreux morts et 170 blessés
» Trois morts et cinq blessés dans un accident de la circulation à Saida
» REPAS ITALIEN - 12/09.2010 - Joyeux Anniversaire le fofo !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: affaires judiciaires-
Sauter vers: