chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
jacotte
administratrice


Féminin Nombre de messages : 37802
Age : 51
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Sam 14 Jan - 15:24:38

L'échouage sur un rocher d'un navire de croisière près d'une île de la Toscane, en Italie, a fait trois morts et 14 blessés, au lieu d'un précédent bilan des secours parlant de six morts, a indiqué le préfet de Grossetto, Giuseppe Linardi, aux médias italiens.

«Il y a 3 morts certifiés», a indiqué le préfet de cette ville, en expliquant l'annonce dans les heures précédentes de bilans plus lourds --certains médias ayant parlé de huit morts-- par les difficultés dans l'organisation des secours.

Une trentaine de disparus

L'évacuation des 4.000 passagers et membres d'équipage par les garde-côtes se poursuivait à 03H30, selon les médias italiens.
Selon le quotidien Il Messaggero, huit personnes ont péri et plusieurs étaient portées disparues.
Une trentaine d'autres ont été blessées, certaines grièvement.

Le maire de la localité où le Costa Concordia s'est échoué a dit craindre que le bilan ne s'alourdisse car les opérations d'évacuation des derniers passagers et membres d'équipage encore à bord rencontraient des difficultés, selon l'agence italienne ANSA.

150 Français à bord

Le Costa Concordia, qui effectuait une croisière en Méditerranée, s'est échoué vendredi soir sur un banc de sable près de l'île de Giglio dans le sud de la Toscane, obligeant les garde-côtes à évacuer ses 4.231 occupants.
Le navire comptait un millier de passagers italiens, environ 500 Allemands et 150 Français, selon l'armateur qui n'a pas donné d'autres détails sur les nationalités représentées à bord. Selon le préfet de la province de Grosseto, Giuseppe Linardi, quelque 200 personnes étaient toujours à bord à 02H30.

Plus tôt, l'armateur du paquebot avait indiqué que la phase d'évacuation était «presque terminée» et avait souligné «que pour le moment il n'était pas possible de définir les causes du problème» apparu sur le navire.
«Vers 20H00 (le Costa Concordia, long de 290 mètres, a commencé à prendre l'eau et s'est incliné d'environ 20 degrés, ont indiqué les garde-côtes, ajoutant que la plupart des occupants avaient quitté le navire à bord de chaloupes de sauvetage.

Luciano Castro, un témoin, a indiqué par téléphone à l'agence Ansa que vers 21H30, les passagers étaient «en train de dîner quand la lumière a été coupée, un coup puis un grondement ont retenti et les couverts sont tombés par terre». Selon ce témoin, une femme enceinte s'est mise à crier et des enfants à pleurer.
Quand la lumière est revenue, le commandant a annoncé une panne du générateur électrique et promis une réparation rapide.
Mais des passagers se sont aperçus que le navire penchait sur un côté, avant que l'équipage n'invite tout le monde à endosser les gilets de sauvetage et à se regrouper sur le pont devant les chaloupes.

Ensuite l'ordre a été donné de quitter le navire: sept brèves sonneries et une longue, selon le témoin.

Scènes dignes du Titanic

Une autre passagère, Mara Parmegiani, a décrit des «scènes dignes du Titanic», avec une bousculade parmi les évacués, des cris et des pleurs.
Des passagers, pressés de monter dans les canots de sauvetage, sont tombés à la mer, selon des témoins.
L'une d'elles, un septuagénaire tombé dans les eaux froides de la mer tyrrhénienne, est décédée d'hydrocution.
Des unités des garde-côtes et d'autres bateaux notamment les ferries entre la côte toscane et l'île de Giglio se sont rendus dans la zone pour participer à l'évacuation des passagers et de l'équipage.

Le maire de Giglio s'affairait de son côté à préparer sa petite île à l'accueil des naufragés.

«Nous essayons de les installer où nous le pouvons, dans des écoles, des garderies, des hôtels, n'importe où sous un toit», a déclaré Sergio Ortelli précisant que certains passagers passeraient la nuit dans l'église de la commune. L'armateur Costa Crociere a précisé dans un communiqué que le bateau transportait 3.200 passagers et un millier de membres d'équipage et que le navire était parti de Savone pour une croisière en Méditerranée, avec des escales prévues à Civitavecchia, Palerme, Cagliari, Palma de Majorque, Barcelone et Marseille.

Le navire venait de quitter le port de Civitavecchia, près de Rome, lorsqu'il a rencontré des difficultés.

Des unités des garde-côtes et d'autres bateaux notamment des ferries assurant la liaison entre la côte toscane et l'île de Giglio se sont aussitôt rendus dans la zone pour participer à l'évacuation des passagers et de l'équipage.

De hélicoptères équipés de puissants projecteurs survolaient également les lieux.

Les secours sont coordonnés par la capitainerie du port de Santo Stefano et les carabiniers.


20 minutes

_________________


Dernière édition par jacotte le Lun 23 Jan - 20:19:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Sam 14 Jan - 17:58:54

70 disparus après l'échouage d'un paquebot



Le navire Costa Concordia en train de prendre l'eau dans la nuit de vendredi à samedi au large de la Toscane.

Quatorze personnes ont également été blessées dans cet accident survenu dans la nuit de vendredi à samedi,au large de la Toscane.

Sur les 460 Français présents à bord,trois sont légèrement blessés et un est porté disparu.


Des scènes dignes de celles du Titanic avec des bousculades,des cris et des pleurs.

L'échouage sur un rocher d'un navire de croisière près d'une île de la Toscane (Italie),dans la nuit de vendredi à samedi,a fait au moins trois morts et 14 blessés et a provoqué un large mouvement de panique parmi les 3200 passagers et le millier de marins présents à bord.

Trois touristes français sur les 460 se trouvant sur le navire ont été légèrement blessés et un est porté disparu,a indiqué l'ambassadeur de France à Rome,Alain Le Roy.

«Une femme dit que son mari,âgé de 70 ans,est tombé à l'eau»,a-t-il précisé.

En début d'après-midi samedi,environ soixante-dix personnes étaient toujours portées disparues,mais elles pourraient se trouver encore sur l'île du Giglio,où a eu lieu l'accident.

Sur les 4234 passagers et membres d'équipage,dont 52 enfants de zéro à six ans,selon des données initiales de l'armateur,«nous en avons retrouvé pour le moment 4165,ce qui fait une différence d'environ 70 personnes,mais nous faisons des recherches pratiquement de porte à porte sur (l'île du) Giglio», a indiqué le préfet local Giuseppe Linardi.

Les garde-côtes ont fait état pour leur part d'un bilan de 4179 personnes sauvées et évacuées par voie maritime,auxquelles il faut ajouter une vingtaine d'autres transférées directement depuis le navire vers la terre ferme en hélicoptère.

Ils ont aussi précisé que le processus d'identification des rescapés n'est pas terminé.

«On a entendu un grand coup,puis un grondement»

Le Costa Concordia effectuait une croisière en Méditerranée lorsqu'il aurait heurté un rocher près de l'île du Giglio,au moment du dîner.

Selon Luciano Castro,un témoin,il était environ 21h30 «quand la lumière a été coupée».

«On a entendu un grand coup,puis un grondement et les couverts sont tombés par terre.

Le bateau a commencé à embarquer de l'eau et à pencher sur le côté»,a-t-il précisé.

Quand la lumière est revenue,le commandant a annoncé une panne du générateur électrique et promis une réparation rapide.

L'équipage a ensuite invité tout le monde à endosser les gilets de sauvetage et à se regrouper sur le pont devant les chaloupes.

L'ordre a été donné de quitter le navire: sept brèves sonneries et une longue,selon le même témoin.

Dans l'affolement,des passagers ont sauté dans l'eau glacée.

D'autres, pressés de monter dans les canots de sauvetage,sont tombés à la mer,selon plusieurs témoins.

L'un d'eux,un septuagénaire tombé dans les eaux froides de la mer tyrrhénienne,est décédée d'hydrocution.

«Une brèche de 30 mètres dans la coque»

Des plongeurs ont rapidement été mobilisés pour contrôler la partie du bateau immergée afin de voir si d'autres passagers pouvaient s'y trouver.

Des hélicoptères aidés de projecteurs ont assisté ces opérations de recherche toute la nuit.

Selon Francesco Paolillo,un garde-côte,il y avait une brèche de 30 mètres dans la coque du paquebot.

«Nous pensons que c'est parce que le navire a navigué trop près d'un obstacle comme un rocher»,a-t-il ajouté,tout en précisant qu'il était trop tôt pour en savoir plus sur les circonstances de l'accident.



La brêche observée dans la carcasse du paquebot.

Les passagers choqués ont été hébergés dans les rares chambres d'hôtel de la petite île,dans des centres sportifs et l'église.

Samedi matin,ils étaient transférés par centaines par ferries vers le port de Santo Stefano,sur la terre ferme italienne.

Le navire était considéré comme un véritable «temple du divertissement» avec ses 58 suites avec balcons,cinq restaurants,13 bars,cinq jacuzzis et quatre piscines.






le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Sam 14 Jan - 21:56:40

deux touristes français sont morts

Les trois personnes mortes apparemment par noyade dans le naufrage dans la nuit d'un navire de croisière près de l'île toscane du Giglio,sont deux touristes français et un membre d'équipage péruvien,indiquent l'agence Ansa et la presse italienne.

Les corps de ces trois personnes se trouvent à la morgue d'Orbetello,ville située en face du Giglio,et le parquet a décidé leur autopsie,selon les autorités.

Le préfet de la zone a donné un bilan de "trois morts certifiés",sans exclure des disparus.

On compte notamment une quarantaine de blessés dont deux graves.






le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Sam 14 Jan - 22:54:52

Naufrage d'un paquebot italien : le fil du drame en images

Un paquebot italien s'est échoué vendredi soir au large de la Toscane,avec 4200 personnes à bord,faisant au moins trois morts,dont deux Français.

Voici les images saisissantes du drame.




Le paquebot italien "Costa Concordia" à quai.

A Bord,4200 passagers et membres d'équipage avaient pris place pour une croisière au départ du port de Savone,en Italie,qui devait faire le tour de la Méditerranée occidentale.




Vendredi soir,vers 22 heures,alors que le paquebot "Costa Concordia" longe les côtes de l'Ile de Giglio,il s'échoue sur un banc de sable.

A bord,les passagers sont attablés pour le dîner.

Les lumières s'éteignent,puis on entend un grondement sourd.

Au bout de quelques secondes les lumières se rallument.




Le paquebot va lentement commencer à s'incliner.

C'est à ce moment que l'ordre d'évacuer est donné.




Les opérations de secours pour venir en aide aux quelque 4200 personnes à bord ont duré toute la nuit.

Samedi,on dénombre 3 morts,dont deux Français,une quarantaine de blessés et 70 disparus.




Au lendemain du drame,le spectacle est saisissant.

Le paquebot italien "Costa Concordia",échoué sur un banc de sable,à quelques mètres à peine des côtes.




La coque du Costa Concordia a heurté le fond,arrachant au passage un rocher qui s'est encastré dans la superstructure.



Sur cette photo aérienne,la proximité du paquebot,240 mètres de long,avec la terre est évidente.



Le Costa Concordia couché sur le flanc à proximité des côtes de Ile de Giglio (Toscane).





tf1 news


_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
jacotte
administratrice


Féminin Nombre de messages : 37802
Age : 51
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Dim 15 Jan - 15:24:12

le commandant arrêté



Une lueur d'espour au coeur du drame.
Comme souvent dans ce type de catastrophe, une bonne nouvelle a redonné espoir aux sauveteurs plusieurs heures après la naufrage du navire de croisière Costa Condordia:
Un couple de Sud-coréens en voyage de noces a été sauvé de l'épave dimanche matin.
Mais le nombre de disparus oscillait toujours entre environ 40 et 60 dans le naufrage du navire de croisière, vendredi soir, qui a fait trois morts près d'une île de Toscane.

Le commandant du bateau, Francesco Schettino, ainsi que son second, Ciro Ambrosio, ont été arrêtés, accusés notamment d'homicides multiples et d'abandon du navire.
Le commandant «s'est approché de manière très maladroite de l'île du Giglio, a heurté un rocher qui s'est encastré dans son flanc gauche, faisant s'incliner (le navire) et embarquer énormément d'eau en l'espace de deux, trois minutes», a indiqué le procureur de Grosseto Francesco Verusio à la presse.
Le commandant Schettino s'était auparavant défendu en affirmant avoir «heurté un éperon rocheux» qui ne figurait pas sur les cartes nautiques, une hypothèse exclue par les garde-côtes.

Un jeune couple sauvé dans la nuit

Un couple de jeunes mariés sud-coréens en voyage de noce, tous deux âgés de 29 ans, a été sauvé dans la nuit de samedi à dimanche de l'épave, après avoir passé 24 heures coincé dans sa cabine.
Réagissant à Séoul, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a indiqué à l'AFP qu'«un total de 35 Sud-coréens, dont deux membres d'équipage, ont été retrouvés jusque là», sans disposer encore d'autres détails.

Le préfet de Grossetto, Giuseppe Linardi, avait annoncé plus tôt «trois morts confirmés» et indiqué que 41 personnes manquaient encore à l'appel, en confrontant les listes de l'armateur, parlant de 4.231 ou 4.229 passagers et membres d'équipage, et celles des sauveteurs.
Le préfet avait toutefois cité l'exemple de quatre Américains considérés comme disparus puis retrouvés chez un habitant du Giglio qui les avait hébergés dans la nuit.
Mais Cosimo Nicastro, un porte-parole pour les garde-côtes, a estimé entre 50 et 60 le nombre de personnes manquantes.

Quarante-deux personnes ont été blessées, dont deux sont dans un état grave, une femme souffrant d'un traumatisme crânien et un homme d'un traumatisme à la colonne vertébrale.
Mais 26 autres ont déjà pu quitter l'hôpital.
Selon des sources sanitaires, la plupart ont eu des mains, bras ou jambes cassés et souffrent d'hypothermie après leur séjour dans l'eau glacée.
Ennio Aquilino, commandant des pompiers de Grossetto, a indiqué à l'AFP que ses hommes avaient «sorti 100 personnes de l'eau et sauvé environ 60 autres qui étaient piégées sur le bateau».

Pas de risque de pollution

Toute la journée, sauveteurs et plongeurs, à la recherche de survivants, ont inspecté les parties émergées et immergées du navire, couché sur le flanc avec une brèche énorme longue de 70 à 100 mètres, incliné à 80 degrés, et à moitié sous l'eau. Luca Cari, un porte-parole des pompiers, a dit à l'AFP sa crainte que le navire échoué sur les rochers ne glisse vers le large, où il pourrait couler par 100 mètres de fond.
Un responsable du ministère de l'Environnement a écarté tout risque de pollution auprès de l'AFP, affirmant que «c'est un navire neuf, à double fond».

Les plus de 4.200 rescapés ont été transférés du Giglio vers le port de Santo Stefano puis ensuite rapatriés chez eux en Italie, à l'étranger ou répartis dans les hôtels de la région.

Les boites noires données à la justice

Les «boîtes noires» du navire (enregistrement des conversations) ont été récupérées et saisies par la justice.

Le Costa Concordia, parti de Civitavecchia vers 19h vendredi, transportait 4.229 personnes dont plus de 3.000 touristes, en particulier 989 Italiens, 569 Allemands, 462 Français, 177 Espagnols, 129 Américains.

Selon un communiqué de Costa Crociere, le paquebot effectuait une croisière en Méditerranée au départ de Savone «avec des escales prévues à Civitavecchia, Palerme, Cagliari, Palma de Majorque, Barcelone et Marseille».
Le Concordia était considéré comme un véritable «temple du divertissement» avec ses 58 suites avec balcons, cinq restaurants, 13 bars, cinq jacuzzis et quatre piscines.


20 minutes



_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Dim 15 Jan - 16:28:12

Les rescapés français du paquebot échoué rapatriés à Marseille

Acheminés par bus,250 naufragés français du paquebot Costa Concordia,échoué vendredi 13 janvier près d’une île de Toscane,sont arrivés samedi 14 janvier au soir à Marseille sur le terminal de croisière du port.



L'exploration de l'épave du Costa Concordia est difficile en raison de la forte inclinaison du paquebot couché sur un flanc à 80 degrés et semi-immergé.

Le commandant du navire a été incarcéré dans la soirée du samedi 14 janvier.

Protégés par des couvertures de survie,l’air épuisé,les 250 naufragés français du paquebot Costa Concordia arrivés samedi 14 janvier au soir à Marseille,ont pu exprimer leur soulagement,mais aussi leur colère,accusant la compagnie italienne de désorganisation dans les secours.

Un dispositif sanitaire,psychologique et administratif a été mis en place.

Une cinquantaine de membres des marins-pompiers,du Samu,de la Croix-Rouge sont mobilisés.

La police aux frontières était présente pour faciliter les démarches de renouvellement des titres d’identité perdus.

EVACUATION CHAOTIQUE

« On a tout perdu,on est fatigués,mais contents d’être vivants »,a déclaré une croisiériste,toujours vêtue de sa tenue de soirée.

Lors de l’accident,Joël Pavageau,retraité parisien de 74 ans,dînait avec sa femme.

« On nous a dit de rester assis,alors que le bateau s’enfonçait.

Ils auraient dû donner l’ordre d’évacuer plus vite.

Ils ont attendu 45 minutes,cela paraît très long quand vous êtes dans le noir »,a-t-il raconté.

« On n’a jamais vu un officier de Costa »,assure Stéphane,habitant de Bayonne.

« On n’a même pas pu aller chercher les gilets de sauvetage »,ajoute sa compagne Virginie.

LE COMMANDANT INCARCÉRÉ

Pendant que les opérations de sauvetage se poursuivent,la polémique s'amplifie autour des responsabilités du commandant qui a été incarcéré samedi 14 janvier pour homicide multiple,abandon de navire et désorganisation de l'évacuation.

Le procureur en chef de Grosseto,Francesco Verusio,a confirmé dimanche 15 janvier à l'antenne de la télévision SkyTG24 que le commandant Francesco Schettino a quitté le paquebot "bien avant que tous les passagers soient évacués",ajoutant que "la route suivie par le navire n'était pas la bonne".

Selon certains médias italiens,le commandant a été retrouvé,exténué,sur le rivage vers 23 H 40 alors que les derniers passagers ont été évacués vers 6 heures.

De nombreux témoins ainsi que les garde-côtes ont souligné aussi que le navire naviguait trop près des côtes de la petite île du Giglio,située en face du littoral du sud de la Toscane.

Mis en service en 2006,le Costa Concordia transportait 4 229 personnes dont une majorité de touristes italiens,français et allemands.

Au moins trois personnes deux touristes français et un membre d’équipage péruvien sont mortes dans l’accident du navire,qui a heurté un rocher près de l’île du Giglio.

Selon les médias italiens,34 personnes seraient toujours portées disparues.





la croix.com

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Dim 15 Jan - 16:32:12

Après le naufrage du Costa Concordia,les recherches de disparus se poursuivent

Après le sauvetage d'un couple sud-coréen,samedi 14 janvier,les recherches se sont poursuivies toute la nuit de samedi à dimanche 15 janvier pour tenter de retrouver les disparus dans le naufrage du navire de croisière Costa Concordia.

Les pompiers cherchaient à sauver,dimanche 15 janvier,une personne dont la "voix a été entendue" sur l'un des ponts encore émergés du navire de croisière Costa Concordia,qui gît sur un flanc devant une île toscane où il a fait naufrage dans la nuit du vendredi 13 janvier avec près de 4 000 passagers à son bord.

Selon le préfet de Grosseto (Italie),Giuseppe Linardi,"après les deux Sud-Coréens de la nuit,on a localisé à bord du Costa Concordia une troisième personne à sauver,il semble que ce soit un commissaire de bord".

Un couple de jeunes mariés sud-coréens qui effectuait un voyage de noce a été sauvé de l'épave dans la nuit de samedi à dimanche 15 janvier après avoir passé 24 heures coincé dans sa cabine.

SAUVETAGE PÉRILLEUX

Le nombre estimé de disparus ou d'éventuels survivants est descendu à 38 ou 39,selon les autorités locales.

Le préfet de Grosseto a indiqué que les autorités continuent de recouper les listes pour évaluer plus précisément le nombre de personnes vraiment disparues car un certain nombre pourraient ne pas avoir été recensées dans la cohue de l'évacuation.

Les plus de 4 000 rescapés ont été transférés samedi 14 janvier du Giglio vers le port de Santo Stefano puis rapatriés pour la plupart vers leurs villes d'origine en Italie et à l'étranger.

Les pompiers ont expliqué que l'exploration de l'épave du Costa Concordia était rendue très complexe par la forte inclinaison du paquebot couché sur un flanc à 80 degrés et semi-immergé.

Toute une série d'obstacles bloquent aussi leur passage : portes fermées,escaliers brisés et éléments d'ameublement entassés.





La Croix.com

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Dim 15 Jan - 17:06:57

Naufrage du Costa Concordia: course contre la montre pour retrouver des survivants

Pompiers,garde-côtes et marine militaire étaient lancés dans une course contre la montre pour retrouver des survivants du naufrage du navire de croisière Costa Concordia,près d'une île toscane,après avoir sauvé trois rescapés et ramené le nombre de disparus à 17.

Le bilan officiel reste pour le moment de trois morts et d'une quarantaine de blessés.

Le Costa Concordia,un navire de luxe de quelque 300 mètres de long, propriété de l'italien Costa Croisières filiale du numéro un mondial de la croisière,l'américain Carnival a fait naufrage vendredi soir après avoir heurté un rocher vers 20H30 GMT.

Il avait alors à son bord 4.229 occupants dont plus de 3.200 touristes de 60 nationalités différentes et un millier de membres d'équipage.

Après un jeune couple sud-coréen en lune de miel extrait dans la nuit de sa cabine,un troisième rescapé,le commissaire de bord Marrico Giampietroni,a été trouvé dans l'épave qui gît semi-immergée,à une trentaine de mètres de la rive.

Par ailleurs,le président de la région Toscane Enrico Rossi a indiqué à l'AFP que "des recoupements et contrôles ont permis de réduire le nombre de disparus à 17,11 passagers et 6 membres d'équipage",alors que les secours parlaient jusque là de 34 à 36 personnes encore à localiser.

Dimanche,en plus des trois rescapés,deux Japonais qui avaient échappé au processus d'identification de samedi,se sont manifestés à Rome.

Selon le préfet local Giuseppe Linardi,les recoupements entre la liste des occupants du bateau et celle des sauveteurs qui ont accueilli toute la journée de samedi la majorité des évacués sous une tente dans le port de Santo Stefano,sont "complexes".

"Il y a beaucoup d'étrangers et il est possible que des noms aient été mal retranscrits",a-t-il dit.

Des sources de l'ambassade colombienne ont indiqué à l'AFP qu'il y avait "10 à 15 membres d'équipage colombiens et qu'ils vont tous bien,ils sont dans un hôtel à Grosseto".

"Le consulat s'active pour leur fournir de nouveaux papiers d'identité car ils ont tout perdu",ont indiqué les sources.

Depuis Londres,le secrétaire aux Affaires étrangères William Hague a indiqué que les 35 Britanniques qui se trouvaient sur le bateau,23 passagers et 12 membres d'équipage "ont été recensés et en bonne santé".

Même chose pour les 566 passagers allemands dont une dizaine ont brièvement reçu des soins dans des hôpitaux italiens,selon un porte-parole de Costa en Allemagne,qui a précisé qu'ils avaient en moyenne entre 45 et 65 ans.

Selon le Département d'Etat américain,"il y avait 126 Américains à bord et il n'y a pas eu d'informations sur d'éventuels blessés".

Les plus de 4.000 rescapés ont été transférés samedi du Giglio vers le port de Santo Stefano puis rapatriés pour la plupart vers leurs villes d'origine en Italie et à l'étranger.

Des plongeurs spécialisés en spéléologie des pompiers et de la marine militaire poursuivaient leur exploration de l'épave dimanche,aidés par une météo clémente.

Luca Cari,porte-parole des pompiers,a expliqué à l'AFP que les recherches sur l'épave du Costa Concordia sont rendues difficiles par la très forte inclinaison du paquebot couché sur un flanc à 90 degrés et semi-immergé.

Toute une série d'obstacles bloquent leur passage: portes fermées, escaliers brisés et éléments d'ameublement entassés.

En attendant de trouver d'autres rescapés,la polémique sur le naufrage, qualifié par la presse italienne de "Croisière de la mort" (Repubblica) et comparé au "Titanic" (Il Messagero),enflait autour des responsabilités du commandant,incarcéré samedi pour homicide multiple et abandon de navire,et de la désorganisation de l'évacuation.

Le procureur en chef de Grosseto,Francesco Verusio,a confirmé dimanche à l'antenne de la télévision SkyTG24 que le commandant Francesco Schettino a quitté le paquebot "bien avant que tous les passagers soient évacués", ajoutant que "la route suivie par le navire n'était pas la bonne".

Selon certains médias italiens, le commandant a été retrouvé,exténué,sur le rivage vers 23H40 (22H40 GMT) alors que les derniers passagers ont été évacués vers 5H00 GMT,selon les pompiers.

De nombreux témoins ainsi que les garde-côtes ont souligné aussi que le navire naviguait trop près des côtes de la petite île du Giglio,située en face du littoral du sud de la Toscane.

Selon certains,il effectuait une sorte de parade surnommé l'"inchino",la révérence,toutes lumières allumées et à grand renfort de sirènes pour saluer les 800 habitants du Giglio.

La boîte noire indiquant la trajectoire suivie a été trouvée dimanche et devrait permettre de faire la lumière sur ce point.

D'après le procureur de Grosseto,le commandant "s'est approché de manière très maladroite de l'île du Giglio,a heurté un rocher qui s'est encastré dans le flanc gauche,faisant s'incliner (le navire) et embarquer énormément d'eau en l'espace de deux,trois minutes".

Selon les éléments recueillis,le commandant a alors manoeuvré de manière à rapprocher le navire du petit port de l'île,venant s'échouer à une cinquantaine de mètres du rivage.





20 minutes.fr

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Dim 15 Jan - 17:18:18

Le nombre de disparus ramené à 17





ouest france

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Dim 15 Jan - 20:03:38

Deux nouveaux corps découverts



Le paquebot Costa Concordia s'est échoué près d'une île de Toscane vendredi 14 janvier 2012.

17 personnes encore portées disparues...

Deux nouveaux corps ont été découverts à l'arrière de la partie immergée du Costa Concordia,ont annoncé ce dimanche les garde-côtes italiens lancés avec les pompiers et la marine militaire étaient lancés,dimanche,dans une course contre la montre pour retrouver des survivants du naufrage du navire de croisière,après avoir sauvé trois rescapés et ramené le nombre de disparus à 17.

Le bilan officiel restait cependant de trois morts et d'une quarantaine de blessés.

Lorsqu’il a fait naufrage,le navire de luxe avait alors à son bord 4.229 occupants dont plus de 3.200 touristes de 60 nationalités différentes et un millier de membres d'équipage.

Les nouvelles victimes découvertes ce dimanche sont deux hommes âgés coincés à un point de rassemblement sur le paquebot.

Ces décès portent à cinq morts,dont deux touristes français,le bilan du naufrage.

Onze passagers et six membres d'équipage portés disparus

Après un jeune couple sud-coréen en lune de miel extrait dans la nuit de sa cabine,un troisième rescapé,le commissaire de bord Marrico Giampietroni,a été trouvé dans l'épave qui gît semi-immergée,à une trentaine de mètres de la rive.

Le président de la région Toscane Enrico Rossi a indiqué à l'AFP que «des recoupements et contrôles ont permis de réduire le nombre de disparus à 17, onze passagers et six membres d'équipage»,alors que les secours parlaient jusque-là de 34 à 36 personnes encore à localiser.

Les ambassades comptent les rescapés

Selon le préfet local Giuseppe Linardi,les recoupements entre la liste des occupants du bateau et celle des sauveteurs qui ont accueilli samedi la majorité des évacués,sont «complexes».

«Il y a beaucoup d'étrangers et il est possible que des noms aient été mal retranscrits»,a-t-il dit.

Des sources de l'ambassade colombienne ont indiqué à l'AFP qu'il y avait «10 à 15 membres d'équipage colombiens et qu'ils vont tous bien,ils sont dans un hôtel à Grosseto».

Depuis Londres,le secrétaire aux Affaires étrangères William Hague a indiqué que les 35 Britanniques qui se trouvaient sur le bateau,23 passagers et 12 membres d'équipage «ont été recensés et en bonne santé».

Même chose pour les 566 passagers allemands dont une dizaine ont brièvement reçu des soins dans des hôpitaux italiens,selon un porte-parole de Costa en Allemagne,qui a précisé qu'ils avaient en moyenne entre 45 et 65 ans.

Selon le Département d'Etat américain,«il y avait 126 Américains à bord et il n'y a pas eu d'informations sur d'éventuels blessés».

«Croisière de la mort»

Des plongeurs spécialisés en spéléologie des pompiers et de la marine militaire poursuivaient leur exploration de l'épave dimanche,aidés par une météo clémente.

Luca Cari,porte-parole des pompiers,a expliqué à l'AFP que les recherches sont rendues difficiles par la très forte inclinaison du paquebot couché sur un flanc à 90 degrés et semi-immergé.

Toute une série d'obstacles bloquent leur passage: portes fermées, escaliers brisés et éléments d'ameublement entassés.

En attendant de trouver d'autres rescapés,la polémique sur le naufrage, qualifié par la presse italienne de Croisière de la mort et comparé au Titanic,enflait autour des responsabilités du commandant et de la désorganisation de l'évacuation.






20 minutes.fr

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Dim 15 Jan - 20:37:58

cinq morts,les recherches se poursuivent

Deux cadavres ont été retrouvés dimanche dans l’épave du paquebot de croisière géant,qui a fait naufrage près d’une île italienne.

La polémique enflait autour des responsabilités du commandant,incarcéré samedi pour homicide multiple et abandon de navire,et de la désorganisation de l’évacuation.


Deux cadavres ont été retrouvés dimanche dans l’épave du paquebot de croisière géant Costa Concordia,qui a fait naufrage près d’une île italienne,portant le bilan à cinq morts,alors que les recherches se poursuivaient pour tenter de trouver des survivants.

La découverte de ces deux cadavres porte le bilan du naufrage à cinq morts et une soixantaine de blessés.

Les trois premiers morts recensés étaient deux passagers français et un membre d’équipage péruvien.

Les corps de deux hommes âgés ont été localisés par des plongeurs à l’arrière de la partie immergée du navire,ont annoncé les garde-côtes à la presse.

Ils étaient dans une cabine et avaient endossé leurs gilets de sauvetage.

Les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver des survivants piégés dans l’épave,semi-immergée à une trentaine de mètres de l’île du Giglio, mais elles sont rendues difficiles par la très forte inclinaison du paquebot couché sur un flanc à 90 degrés et qui risque de glisser et couler totalement.

Toute une série d’obstacles bloquent le passage des plongeurs: portes fermées,escaliers brisés et éléments d’ameublement entassés.

Ils n’ont contrôlé pour le moment qu’un quart de l’épave selon le responsable des pompiers,Cosimo Pulito,qui a jugé «difficile qu’il y ait des poches d’air» ayant permis la survie d’occupants de la partie submergée du navire.

«Nous avons commencé là où il y la plus forte probabilité de trouver des gens vivants.

Nous ne sommes pas encore allés dans la salle des machines.

Nous continuerons les recherches jusqu’à ce que nous ayons fait la totalité du navire»,a-t-il indiqué.

Une note d’espoir était pourtant intervenue en fin de matinée avec une forte diminution du nombre de disparus.

«Des recoupements et contrôles ont permis de réduire le nombre de disparus à 17,11 passagers et 6 membres d’équipage»,alors qu’il était question jusque là de 34 à 36 disparus,a expliqué à l’AFP le président de la région Toscane Enrico Rossi.

Avec la découverte des deux corps,le nombre de disparus s’est réduit à une quinzaine.

Après un couple de jeunes mariés sud-coréens extraits de leur cabine dans la nuit,un troisième rescapé,le commissaire de bord Marrico Giampietroni,a pu être extrait du navire.

Les pompiers avaient entendu «des bruits» puis «une voix» dès 06H00 GMT.

Il a une jambe cassée mais «il est sauvé»,a indiqué à l’AFP un responsable de la capitainerie du port de Santo Stefano,situé en face du Giglio.

Pendant ce temps,la polémique sur le naufrage,qualifié par la presse italienne de «Croisière de la mort» (Repubblica) et comparé au «Titanic» (Il Messagero),qui a fait naufrage il y a juste un siècle,enflait autour des responsabilités du commandant,incarcéré samedi pour homicide multiple et abandon de navire,et de la désorganisation de l’évacuation.

«C’est une grosse erreur humaine qui a eu des conséquences dramatiques»,a dénoncé le ministre de la Défense,l’amiral Giampaolo Di Paola.

«Des navires de cette dimension ne peuvent pas passer aussi près d’une côte.

Espérons que le nombre de morts ne grimpe pas»,a-t-il souligné.

«La route suivie par le navire n’était pas la bonne»,a indiqué de son côté le procureur de Grosseto,Francesco Verusio,en charge de l’enquête.

Le commandant «s’est approché de manière très maladroite de l’île du Giglio, a heurté un rocher qui s’est encastré dans le flanc gauche,faisant s’incliner (le navire) et embarquer énormément d’eau en l’espace de deux, trois minutes»,a-t-il ajouté.

D’après les premiers éléments tirés de la boîte noire,le navire était à «seulement 150 mètres du rivage,une distance incroyablement proche»,a encore dit le procureur.

Selon certains,il effectuait une sorte de parade surnommé l’«inchino» (la révérence),toutes lumières allumées et à grand renfort de sirènes pour saluer les 800 habitants du Giglio.

La justice tente de confirmer s’il s’agissait bien d’un «inchino».

Le magistrat a également remis en cause la gestion de l’accident par l’équipage.

«L’alerte a été lancée par le navire autour de 22H42 (21H42 GMT) alors que l’impact avait eu lieu une heure avant».

Et pendant que l’évacuation était encore en cours,le commandant «était déjà, un peu après minuit,sur les rives de Giglio».

Les derniers passagers ont été évacués vers 05H00 GMT,selon les pompiers.

Au moment du naufrage,vendredi soir vers 21H30 (20H30 GMT),le navire transportait quelque 4.229 personnes dont plus de 3.200 touristes de 60 nationalités différentes et un millier de membres d’équipage d’origines diverses.

Au moment de l’accident,les passagers étaient en train de dîner ou pour certains déjà au lit.

De nombreux témoins ont décrit des «scènes d’apocalypse» et de «panique» avec des bousculades entre touristes cherchant à monter sur les chaloupes, au milieu de cris et pleurs de la cinquantaine d’enfants et des nombreux retraités participant à la croisière.

Selon des passagers,certains se sont battus pour trouver des gilets de sauvetage,parfois défectueux,et les membres d’équipage n’arrivaient pas à faire descendre les chaloupes.

Dans la panique,des dizaines de passagers se sont jetés à l’eau,ce qui explique pourquoi sur la quarantaine de blessés,beaucoup ont des bras ou jambes cassées.

Dimanche,deux Japonais qui avaient échappé aux identifications de samedi,se sont manifestés à Rome.

Selon le préfet local Giuseppe Linardi,les recoupements entre la liste des occupants du bateau et celle des sauveteurs qui ont accueilli samedi la majorité des évacués sous une tente dans le port de Santo Stefano, sont «complexes».

«Il y a beaucoup d’étrangers et il est possible que des noms aient été mal retranscrits»,a-t-il dit.

Des sources de l’ambassade colombienne ont indiqué à l’AFP qu’il y avait «10 à 15 membres d’équipage colombiens et qu’ils vont tous bien».

Depuis Londres,le secrétaire aux Affaires étrangères William Hague a indiqué que les 35 Britanniques 23 passagers et 12 membres d’équipage «ont été recensés et sont en bonne santé».

De même que 566 passagers allemands dont une dizaine ont brièvement reçu des soins dans des hôpitaux italiens,selon un porte-parole de Costa en Allemagne.

Selon le Département d’Etat américain,«il y avait 126 Américains à bord et il n’y a pas eu d’informations sur d’éventuels blessés».

Les plus de 4.000 rescapés ont été transférés samedi du Giglio vers le port de Santo Stefano puis rapatriés pour la plupart vers leurs villes d’origine en Italie et à l’étranger.





liberation

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Dim 15 Jan - 21:50:15

Paris cherche 21 Français

Vingt-et-un Français qui participaient à la croisière sur le Costa Concordia,qui a fait naufrage vendredi soir près d'une île de Toscane en Italie,manquent toujours à l'appel,a déclaré aujourd'hui le ministère des Affaires étrangères.

"Il y a 21 Français qu'on n'a pas encore retrouvés.

Nous sommes en train de les rechercher",a indiqué le Quai d'Orsay,qui n'exclut pas qu'ils aient pu rentrer chez eux par leurs propres moyens.

Quinze personnes qui se trouvaient à bord du bateau sont encore portées disparues,selon les autorités italiennes.





le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Dim 15 Jan - 22:23:44

un passager français va porter plainte

Il estime que "la compagnie a été défaillante".



Le Costa Concordia,échoué le long des côtes toscanes

Un Bordelais,rescapé du naufrage qui a fait au moins cinq morts vendredi soir près d'une île du littoral toscan,va porter plainte contre Costa Croisières,propriétaire du paquebot échoué,le Concordia,indique dimanche 15 janvier Sud Ouest sur son site internet.

Le quotidien a recueilli le témoignage d'Olivier Carrasco et de Jessyca Quintale,deux Girondins de 35 et 29 ans présents sur le bateau.

Olivier Carrasco a indiqué au journal qu'il allait déposer plainte car il "estime que la compagnie (Costa Croisières) a été défaillante".

"Ce qui s'est passé n'aurait jamais dû arriver.

Nous n'avons vu personne de Costa avant notre arrivée en France.

J'ai l'impression que la compagnie n'était pas préparée à ça.

Nous avons été livrés à nous-mêmes,dans une désorganisation totale.

Il y a eu une heure et demie avant qu'il y ait une véritable alerte",a rapporté Olivier Carrasco au quotidien régional.

"Personne ne nous a indiqué de monter dans les chaloupes,nous avons dû prendre toutes les initiatives nous-mêmes.

Le voyant lumineux de mon gilet ne fonctionnait pas",a-t-il relaté.

Aucune consigne de sécurité

"On nous avait dit qu'une cession d'information serait organisée pendant la croisière pour nous donner des consignes en cas de problème.

Celle-ci n'a jamais eu lieu,je n'ai été convoqué à aucun exercice,sauf quelques minutes devant une télévision",a-t-il dénoncé.

"Autant sur l'aspect commercial,nous ne manquions d'aucune information,sur la sécurité des personnes j'estime que la compagnie a été défaillante", indique encore le rescapé.

"Il n'y avait aucune information.

L'équipage semblait perdu",expliquent les deux rescapés,décrivant des scènes de "panique" et de "bousculade".

"L'équipage peinait à mettre (les chaloupes) à la mer" qui,selon la jeune femme,faisaient des allers-retours depuis la côte,faute d'être en nombre suffisant.

Ils passeront la nuit sur l'île,avant d'être pris en charge et finalement reconduits à Marseille.

Fleuron de l'armateur italien Costa,le navire de croisière Concordia a fait naufrage vendredi soir près de l'île du Giglio,après avoir heurté un rocher à environ 300 mètres de la côte.

Le bilan officiel reste pour le moment de cinq morts.





le nouvel observateur

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Dim 15 Jan - 23:34:12

Naufrage du Costa Concordia: Cinq morts,vingt-et-un Français manquent toujours à l'appel

Deux nouveaux corps ont été découvert ce dimanche...

Deux nouveaux corps ont été découverts à l'arrière de la partie immergée du Costa Concordia,ont annoncé ce dimanche les garde-côtes italiens lancés avec les pompiers et la marine militaire étaient lancés,dimanche,dans une course contre la montre pour retrouver des survivants du naufrage du navire de croisière,après avoir sauvé trois rescapés et ramené le nombre de disparus à 17.

Le bilan officiel est donc de cinq morts,dont deux Français,et d'une quarantaine de blessés.

Mais à Paris,on est toujours sans nouvelles de 21 Français qui se trouvaient à bord.

«Ce sont sans doute des passagers qui ont rejoint la France par leurs propres moyens et qu'on essaie de retrouver»,a précisé une porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

«Le nombre des personnes dont on est sans nouvelles va décroître au fil des heures»,a-t-elle ajouté,précisant que le précédent bilan était de 24 passagers manquants.

Lorsqu’il a fait naufrage,le navire de luxe avait alors à son bord 4.229 occupants dont plus de 3.200 touristes de 60 nationalités différentes et un millier de membres d'équipage.

Les nouvelles victimes découvertes ce dimanche sont deux hommes âgés coincés à un point de rassemblement sur le paquebot.

Ces décès portent à cinq morts,dont deux touristes français,le bilan du naufrage.

Onze passagers et six membres d'équipage portés disparus

Après un jeune couple sud-coréen en lune de miel extrait dans la nuit de sa cabine,un troisième rescapé,le commissaire de bord Marrico Giampietroni,a été trouvé dans l'épave qui gît semi-immergée,à une trentaine de mètres de la rive.

Le président de la région Toscane Enrico Rossi a indiqué à l'AFP que «des recoupements et contrôles ont permis de réduire le nombre de disparus à 17, onze passagers et six membres d'équipage»,alors que les secours parlaient jusque-là de 34 à 36 personnes encore à localiser.

Les ambassades comptent les rescapés

Selon le préfet local Giuseppe Linardi,les recoupements entre la liste des occupants du bateau et celle des sauveteurs qui ont accueilli samedi la majorité des évacués,sont «complexes».

«Il y a beaucoup d'étrangers et il est possible que des noms aient été mal retranscrits»,a-t-il dit.

Des sources de l'ambassade colombienne ont indiqué à l'AFP qu'il y avait «10 à 15 membres d'équipage colombiens et qu'ils vont tous bien,ils sont dans un hôtel à Grosseto».

Depuis Londres,le secrétaire aux Affaires étrangères William Hague a indiqué que les 35 Britanniques qui se trouvaient sur le bateau,23 passagers et 12 membres d'équipage «ont été recensés et en bonne santé».

Même chose pour les 566 passagers allemands dont une dizaine ont brièvement reçu des soins dans des hôpitaux italiens,selon un porte-parole de Costa en Allemagne,qui a précisé qu'ils avaient en moyenne entre 45 et 65 ans.

Selon le Département d'Etat américain,«il y avait 126 Américains à bord et il n'y a pas eu d'informations sur d'éventuels blessés».

«Croisière de la mort»

Des plongeurs spécialisés en spéléologie des pompiers et de la marine militaire poursuivaient leur exploration de l'épave dimanche,aidés par une météo clémente.

Luca Cari,porte-parole des pompiers,a expliqué à l'AFP que les recherches sont rendues difficiles par la très forte inclinaison du paquebot couché sur un flanc à 90 degrés et semi-immergé.

Toute une série d'obstacles bloquent leur passage: portes fermées,escaliers brisés et éléments d'ameublement entassés.

En attendant de trouver d'autres rescapés,la polémique sur le naufrage, qualifié par la presse italienne de Croisière de la mort et comparé au Titanic,enflait autour des responsabilités du commandant et de la désorganisation de l'évacuation.





20 minutes.fr

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Lun 16 Jan - 10:49:47

Naufrage meurtrier : une "grosse erreur humaine"

La compagnie du Costa Concordia accuse le capitaine du navire d'avoir commis des "erreurs" tant sur la route du navire que sur la gestion de l'urgence.

Lundi matin,un sixième corps a été découvert dans l'épave.




Le bilan de "la croisière de la mort" s'aggrave.

Tôt lundi,les sauveteurs ont découvert le corps d'un homme dans l'épave du Costa Concordia,portant à six morts le bilan du naufrage de ce paquebot de croisière tout près de l'île italienne du Giglio.

Deux Français figurent parmi les victimes.

Après la catastrophe,survenue vendredi soir,il reste encore une quinzaine de disparus.

Le Costa Concordia transportait 4.229 personnes dont plus de 3.000 touristes.

Le paquebot partait pour une croisière d'une semaine vers Barcelone et Majorque

Haro sur le capitaine.

Dimanche,la compagnie propriétaire du Costa Concordia a accusé le capitaine d'avoir commis des "erreurs" tant sur la route du navire que la gestion de l'urgence.

"De très graves accusations pèsent" sur le commandant Francesco Schettino,a rappelé le leader européen des croisières.

Accusé notamment d'homicides multiples et d'abandon du navire,il a été incarcéré.

"Il semble que le commandant ait commis des erreurs de jugement qui ont eu de graves conséquences" et que "ses décisions dans la gestion de l'urgence n'aient pas suivi les procédures de Costa Crociere qui sont en ligne avec les standards internationaux",poursuit la compagnie.

"La route suivie par le navire n'était pas la bonne",a indiqué le procureur de Grosseto en charge de l'enquête.

Le commandant "s'est approché de manière très maladroite de l'île du Giglio, a heurté un rocher qui s'est encastré dans le flanc gauche,faisant s'incliner (le navire) et embarquer énormément d'eau en l'espace de deux, trois minutes",a-t-il ajouté.

"C'est une grosse erreur humaine qui a eu des conséquences dramatiques",a dénoncé le ministre de la Défense,l'amiral Giampaolo Di Paola.

D'après les premiers éléments tirés de la boîte noire,le navire était à "seulement 150 mètres du rivage,une distance incroyablement proche",a encore dit le procureur.

Selon certains,il effectuait une sorte de parade surnommé l'"inchino" (la révérence),toutes lumières allumées et à grand renfort de sirènes pour saluer les 800 habitants du Giglio,ce que tente de confirmer la justice.

L'équipage également mis en cause.

Le magistrat a également mis en cause la gestion de l'accident par l'équipage.

Selon lui,l'alerte a été lancée une heure après l'impact.

Selon certains témoignages,le commandement du navire aurait répondu à la capitainerie du port,alertée par des passagers,que la situation était sous contrôle et qu'il s'agissait d'un simple problème électrique.

Elément encore aggravant,les garde-côtes ont demandé à plusieurs reprises et en vain au commandant de remonter à bord du navire pendant les opérations de secours.

Le commandant "était déjà,un peu après minuit,sur les rives de Giglio" alors que les derniers passagers ont été évacués vers 5 heures.

Poursuite des recherches pour retrouver les disparus.

Elles sont rendues en outre difficiles par la très forte inclinaison du paquebot couché sur un flanc à 90 degrés et qui risque de glisser et couler totalement.

Toute une série d'obstacles bloquent le passage des plongeurs: portes fermées,escaliers brisés et éléments d'ameublement entassés.

Les autorités craignent par ailleurs que le carburant du navire ne se déverse dans la mer,même si Costa Crociere a affirmé avoir dressé une barrière de confinement autour de la coque pour éviter toute fuite.

Des "scènes d'apocalypse".

Au moment du naufrage,vendredi soir vers 21h30,le navire transportait quelque 4.229 personnes dont plus de 3.200 touristes de 60 nationalités différentes et un millier de membres d'équipage.

Selon Costa Croisières,les membres d'équipage étaient de 40 nationalités différentes dont de nombreux Asiatiques (environ 300 Philippins,200 Indiens, 170 Indonésiens).

De nombreux témoins ont décrit des "scènes d'apocalypse" et de "panique" avec des bousculades entre touristes cherchant à monter sur les chaloupes, au milieu des cris et des pleurs.

Un Bordelais rescapé porte plainte contre Costa Croisières.

Dimanche Sud Ouest a recueilli le témoignage d'Olivier Carrasco et de Jessyca Quintale,deux Girondins de 35 et 29 ans présents sur le bateau.

L'homme a indiqué au journal qu'il allait déposer plainte car il "estime que la compagnie (Costa Croisières,propriétaire du Costa Concordia) a été défaillante".

"Ce qui s'est passé n'aurait jamais dû arriver.

Nous n'avons vu personne de Costa avant notre arrivée en France.

J'ai l'impression que la compagnie n'était pas préparée à ça.

Nous avons été livrés à nous-mêmes,dans une désorganisation totale.

Il y a eu une heure et demie avant qu'il y ait une véritable alerte",a rapporté Olivier Carrasco au quotidien régional.







tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Lun 16 Jan - 11:31:27

Naufrage du Costa Concordia: La compagnie accuse son commandant



Le commandant du Costa Concordia,Francesco Schettino,escorté par un policier à Grosseto,le 14 janvier 2012

Il s'est approché «de manière très maladroite» de l'île du Giglio...

La compagnie propriétaire du Costa Concordia,dont le naufrage près de l'île italienne du Giglio a fait au moins cinq morts,a accusé dimanche le capitaine d'avoir commis des «erreurs»,tant dans la route du navire que la gestion de l'urgence.

«De très graves accusations pèsent» sur le commandant Francesco Schettino,a rappelé le leader européen des croisières,dans un long communiqué diffusé dans la soirée.

Accusé notamment d'homicides multiples et d'abandon du navire,il a été placé en détention à Grosseto (centre).

«Il semble que le commandant ait commis des erreurs de jugement qui ont eu de graves conséquences» et que «ses décisions dans la gestion de l'urgence n'aient pas suivi les procédures de Costa Crociere qui sont en ligne avec les standards internationaux»,poursuit la compagnie.

Le navire «incroyablement proche» du rivage

La société,basée à Gênes,affirme toutefois que le commandant entré en son sein en 2002 comme... responsable de la sécurité et promu commandant en 2006,avait suivi toutes les formations continues adéquates,ainsi que les membres d'équipage et même les passagers,soumis à un exercice d'évacuation dans les 24 heures qui suivent l'embarquement.

«La route suivie par le navire n'était pas la bonne»,a indiqué le procureur de Grosseto,Francesco Verusio,en charge de l'enquête.

Le commandant «s'est approché de manière très maladroite de l'île du Giglio, a heurté un rocher qui s'est encastré dans le flanc gauche,faisant s'incliner le navire et embarquer énormément d'eau en l'espace de deux, trois minutes»,a-t-il ajouté.

«C'est une grosse erreur humaine qui a eu des conséquences dramatiques»,a dénoncé le ministre de la Défense,l'amiral Giampaolo Di Paola.

D'après les premiers éléments tirés de la boîte noire,le navire était à «seulement 150 mètres du rivage,une distance incroyablement proche»,a encore dit le procureur.

Situation «sous contrôle» pour le commandant

Selon certains,il effectuait une sorte de parade surnommé l'«inchino» la révérence,toutes lumières allumées et à grand renfort de sirènes pour saluer les 800 habitants du Giglio,ce que tente de confirmer la justice.

Le magistrat a également mis en cause la gestion de l'accident par l'équipage.

Selon lui,l'alerte a été lancée une heure après l'impact.

Selon certains témoignages,le commandement du navire aurait répondu à la capitainerie du port,alertée par des passagers,que la situation était sous contrôle et qu'il s'agissait d'un simple problème électrique.

Elément encore aggravant,les garde-côtes ont demandé à plusieurs reprises et en vain au commandant de remonter à bord du navire pendant les opérations de secours,ce qu'aurait démenti l'intéressé.

Le commandant «était déjà,un peu après minuit,sur les rives de Giglio» alors que les derniers passagers ont été évacués vers 05h00 GMT,selon les pompiers.






20 minutes.fr

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Lun 16 Jan - 12:26:26

«Il n'y avait personne pour sauver mon mari»



Francis Servel est un des deux touristes français décédés durant la catastrophe.

INTERVIEW

Nicole Servel,61 ans,originaire de Ramonville Saint-Agne près de Toulouse,a survécu au naufrage du Costa Concordia.

Son mari,Francis,71 ans,est mort noyé dans la tragédie.

Il avait confié son gilet de sauvetage à sa femme,qui ne sait pas nager.



LE FIGARO. - C'est votre mari qui vous a sauvé la vie?

Nicole Servel.

Oui.

C'est évident!

Je dois la vie à mon mari.

Il m'a dit: «saute,saute».

Et comme je ne sais pas nager,il m'a donné son gilet de sauvetage.

J'ai hésité à sauter.

Alors, il s'est lancé le premier.

J'ai ensuite sauté.

Je me suis mise sur le dos.

Je l'ai appelé,il m'a dit crié: «Ne t'inquiète pas!

Je vais m'en sortir».

L'eau était à 8° à peine.

Et puis,je ne l'ai plus revu.

Lorsque j'étais dans l'eau,seule,à la dérive,j'ai pensé à mes enfants,mes petits-enfants.

Pour essayer de tenir.

Pour essayer de vivre.

Je ne sais pas comment j'y suis parvenu.

Que s'est-il passé ensuite?

J'ai nagé pendant de longues minutes.

Je suis incapable de dire combien de temps exactement!

Et puis,je me suis retrouvée sur un rocher.

Des villageois sont venus nous récupérer.

Ils nous ont conduit dans une église.

J'étais frigorifiée,congelée.

J'avais simplement une robe très fine.

Dans la sacristie,nous avons trouvé une soutane.

Je l'ai prise.

Elle m'a permis de me réchauffer.

Qu'allez-vous faire maintenant?

Les autorités locales et la compagnie Costa nous ont donné des numéros de téléphone.

C'est ma fille qui a pris cela en charge,car je suis incapable de m'en occuper.

Je suis fatiguée.

Sous le choc encore.

Ma fille va repartir en Italie pour ramener le corps de mon mari.

Je suis en colère,car il n'y avait pas de chaloupe pour nous et il n'y avait personne pour sauver mon mari.

Les cinq premiers jours de cette croisière offerte par mes enfants ont été fantastiques.

C'était leur cadeau d'anniversaire pour mes soixante ans.

C'est la première fois que nous partions.

Ensuite,tout cela a viré au drame.

Ce sera le dernier souvenir de mon mari.


Edwige,la fille du couple : «Mon père termine sa vie par un geste héroïque»

LE FIGARO. - Avez-vous des explications sur la mort de votre père?

Mes parents ont laissé passer les enfants qu'ils considéraient comme prioritaires dans la descente des chaloupes.

Ensuite,ils se sont retrouvés sans chaloupe et avec un seul gilet de sauvetage pour deux personnes.

Votre père s'est donc sacrifié?

Oui,il a sauvé maman.

Il termine sa vie par un geste héroïque.

Il a toujours été comme cela.

C'était un amour profond.

C'était un amour très fort entre eux.

Papa a sauvé maman.

Elle,qui ne sait pas nager,a pu être sauvée,c'est miraculeux!

J'en ai un sur deux,c'est une chance.

Cette croisière,c'était votre cadeau?

C'était un cadeau global de la famille pour maman.

Pour fêter ses soixante ans.

Mais la colère m'envahit parce que c'est injuste!

Vous allez vous battre?

Oui,car maman se retrouve seule.

Je ne peux pas laisser faire.

Je me battrai pour la mémoire de mon père également.

Je vais demander des comptes à la compagnie.






le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Lun 16 Jan - 12:55:17

Naufrage meurtrier : le cauchemar du couple en voyage de noce

Han Ki-Deok et sa jeune épouse,Jeong Hye-Jin,étaient partis se coucher quand le bateau qui a fait naufrage vendredi soir a commencé à pencher.

Ils sont restés 30 heures dans leur cabine.




Han Ki-Deok et sa jeune épouse,Jeong Hye-Jin,miraculés du naufrage

Trente heures dans une cabine,dans le froid et l'obscurité.

Un jeune couple sud-coréen en voyage de noce à bord du Costa Concordia a raconté lundi le cauchemar enduré.

Vendredi soir,après le dîner,Han Ki-Deok et sa jeune épouse,Jeong Hye-Jin, tous deux âgés de 29 ans,sont allés se coucher.

"Lorsque nous nous sommes réveillés,le bateau penchait",a déclaré Han à l'agence sud-coréenne Yonhap,depuis une chambre d'hôtel à Rome.

Le couple s'engage alors dans le couloir mais la pente est tellement forte que les deux jeunes gens ne peuvent pas avancer.

"Nous avons fini par glisser au fond du couloir et nous nous sommes faits mal",a raconté le jeune marié.

Le couple décide alors de rentrer dans sa cabine,où l'électricité ne marche plus,dans le noir et le froid.

Ils revêtent leur gilet de sauvetage et enfilent à tour de rôle un gilet supplémentaire pour combattre le froid.

Pendant ces longues heures passées dans la cabine,ils se nourrissent de biscuits et d'eau.

"Avoir une belle vie ensemble"

Le couple crie sans relâche pour attirer l'attention des secours,jusqu'à ce que leur gorge soit trop irritée.

Il souffle aussi les sifflets attachés aux gilets de sauvetage.

Ils se promettent,s'ils s'en sortent,"d'avoir une belle vie ensemble",a raconté Han Ki-Deok.

Les deux jeunes gens rationnent la nourriture dont ils disposaient,car ils craignent d'"être là pour longtemps",a précisé Jeong Hye-Jin.

"Il faisait nuit noire dans la cabine.

On ne pouvait savoir si c'était le jour ou la nuit que grâce à un rai de lumière qui passait dans un tout petit trou,dans le mur",raconte la jeune femme.

Lorsque les secouristes les ont trouvés,dimanche,elle a eu l'impression de voir "leurs sauveurs".

Le couple a été amené à l'hôpital et le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a rapporté qu'ils étaient en bonne santé.

Les jeunes mariés,tous deux instituteurs,ont dit être prêts pour un autre voyage de noce.

Mais "certainement pas une croisière".

Le Costa Concordia a fait naufrage vendredi soir,près de l'île italienne du Giglio (Toscane),avec 4.229 personnes à bord,dont plus de 3.200 touristes de 60 nationalités différentes.

Le dernier bilan faisait état de six morts.





tf1 news

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Lun 16 Jan - 13:30:29

4 Français toujours disparus

Quatre passagers français du paquebot Costa Concordia,qui a fait naufrage vendredi soir près d'une île de Toscane en Italie,font encore l'objet de vérifications,a indiqué aujourd'hui le Quai d'Orsay.

Sur les 21 passagers français dont on était sans nouvelles dimanche soir,17 ont été localisés grâce à des informations fournies par leurs familles ou par les autorités italiennes,ou encore par la compagnie Costa,et des vérifications se poursuivent pour quatre autres,a précisé le ministère.





le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Lun 16 Jan - 21:17:07

Naufrage du Concordia : un désastre écologique redouté



Des pompiers cherchent d'éventuels rescapés du naufrage du Concordia,le 16 janvier.

Les réservoirs du navire contiennent 2380 tonnes de gazole.

Les autorités craignent que le pompage ne déstabilise le bateau,en équilibre sur des rochers à 50 mètres du rivage.


L'île de Giglio,réputée pour ses petites criques rocheuses,est sous la menace d'une «bombe écologique».

Le terme choisi par le maire de ce petit lopin de terre toscan n'est pas trop fort.

Le Costa Concordia,qui s'est échoué vendredi soir à seulement 50 mètres du rivage,contient environ 2380 tonnes d'hydrocarbures.

«C'est un gazole dense,lourd»,a déclaré le ministre italien de l'Environnement,Corrado Clini,qui redoute le pire.

Si le pétrole commençait à se répandre,«ce serait un désastre pour la faune locale»,a-t-il averti.

Sans parler des poissons et des oiseaux marins,la zone maritime autour de l'île est aussi un sanctuaire pour les baleines.

L'impact d'une marée noire sur le tourisme serait catastrophique pour cette petite île.

La population,qui ne dépasse pas 800 habitants en hiver,bondit à 5000 personnes durant l'été,avec l'afflux des touristes attirés par le charme rustique de l'îlot.

«D'après les premières constatations,le navire semble assez stable,il n'y a aucune fuite,tout est sous contrôle pour l'instant»,a toutefois rassuré le maire de Giglio.

Le ministre a assuré que tout serait fait pour «éviter que le carburant ne s'écoule du navire».

La société néerlandaise Smit&Salvage a été chargée par le propriétaire du paquebot Costa Concordia de pomper le carburant,a précisé un porte-parole de sa maison mère Boskalis.

L'opération s'annonce risquée.

Le navire est en équilibre sur des rochers et les autorités craignent que la vidange des réservoirs ne déstabilise le bateau qui pourrait alors glisser et sombrer par 100 mètres de fond.

«Les ingénieurs vont faire les calculs nécessaires avant de commencer à pomper»,assure Christophe Rousseau,adjoint au directeur du Cedre (Centre de documentation,de recherche et d'expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux).

«Il n'est pas exclu qu'il y ait quelques fuites pendant les opérations», prévient-il.

Le fioul lourd,très visqueux,contenu dans les réservoirs du bateau devra probablement être réchauffé pour permettre le pompage.

«C'est une opération techniquement compliquée,mais Smit&Salvage est une entreprise très sérieuse qui connait son métier»,poursuit-il.

Le pompage devrait d'ailleurs pouvoir commencer «dans les prochains jours», a assuré le porte-parole de Boskalis qui a souligné que cela dépendait de l'arrivée du matériel sur place et de la stabilité du navire.

D'ici lundi soir,vingt employés seront sur place,a-t-il promis.

Des ballons géants pour renflouer le bateau ?

Les garde-côtes ont par ailleurs ordonné au propriétaire du navire,la compagnie Costa Crociere,d'«enlever l'épave du navire»,selon leur porte-parole local.

Une équipe d'experts de l'entreprise néerlandaise et une seconde de la société américaine Titan&Salvage se trouvent sur place pour étudier les moyens de mettre le navire en sécurité.

Selon un employé anonyme de Smit&Salvage,enlever le navire de près de 115.000 tonnes pourrait prendre des semaines,mais il exclut la possibilité de le découper sur place.

Le patron de la société propriétaire du navire,Pier Luigi Foschi,a estimé que le renflouage du bateau pourrait peut-être se faire à l'aide de ballons géants qui le soulèveraient.

Le navire serait alors tiré au port par des remorqueurs.

Il a toutefois indiqué que le pompage du gasoil devrait précéder cette opération.

«Le renflouage du Costa Concordia est une des opérations les plus difficiles au monde.

Il y a plusieurs alternatives,mais en tout premier lieu nous devons songer à colmater les voies d'eau»,a-t-il ajouté.

Pour empêcher qu'un tel événement ne se reproduise,les responsables locaux réclament de nouvelles règles imposant des limites plus strictes à la navigation dans cette région et surtout la fin de la tradition de l' «inchino» (la révérence) qui fait passer de grands navires à proximité de l'île.

Le ministre de l'Environnement a promis d'agir pour les «empêcher de s'approcher de zones sensibles pour l'environnement».

Dans une interview lundi à La Stampa,il a toutefois souligné que «les règles et limites existaient déjà».

Il s'agit donc de «convaincre» les compagnies de les respecter et de ne pas «donner la priorité à l'offre touristique».






le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Lun 16 Jan - 22:37:44

Un sixième mort découvert dans l'épave du "Costa Concordia"



Vue du "Costa Concordia",le 15 janvier 2012,au large de l'île de Giglio.

Après une nuit de recherches sans relâche,les sauveteurs ont découvert, lundi matin,un nouveau corps dans l'épave du Costa Concordia,ce qui porte à six morts le bilan du naufrage du bateau de croisière près de l'île italienne de Giglio.

Le passager a été retrouvé sur le deuxième pont,dans la partie encore émergée du navire,et portait son gilet de sauvetage.

Son identité n'a pas encore été divulguée.

Suspendues en raison du mauvais temps,les recherches d'éventuels survivants et des corps des disparus ont repris lundi vers 15 h 30,selon un porte-parole des pompiers.

"Nous avons repris les opérations après avoir vérifié que le navire s'était stabilisé",a déclaré Luca Cari,soulignant que le vent est tombé,qu'il ne pleut plus et que la mer est nettement moins agitée.

Elles dureront jusqu'à la tombée de la nuit.

QUATRE FRANÇAIS FONT L'OBJET DE VÉRIFICATIONS

Après la catastrophe,survenue vendredi soir,il reste encore une quinzaine de disparus.

Parmi eux,figuraient dimanche soir quatre Italiens : un père de 36 ans et sa fille de 5 ans,ainsi que deux Siciliennes de 50 et 49 ans,qui seraient saines et sauves,selon les secouristes,mais dont la famille a perdu la trace.

Deux Américains manquaient aussi à l'appel : l'ambassade des Etats-Unis a fait savoir sur sa page Facebook que sur cent vingt passagers américains,cent dix-huit avaient été retrouvés.

S'y ajouteraient deux couples de Français,et une personne dont la nationalité n'a pas été communiquée.

La nationalité des membres d'équipage disparus n'a pas été divulguée.

Selon le Quai d'Orsay,quatre passagers français du paquebot font encore l'objet de vérifications.

Sur les vingt et un passagers français dont on était sans nouvelles dimanche soir,dix-sept ont été localisés grâce à des informations fournies par leurs familles,ou par les autorités italiennes,ou encore par la compagnie Costa, et des vérifications se poursuivent pour quatre autres,a précisé le ministère.



Vue du "Costa Concordia" depuis les côtes de l'île toscane Giglio,lundi 16 janvier.

Pour le ministre de l'environnement italien,"la priorité est encore de sauver les éventuels survivants."

"Jusque-là,commencer à vider les réservoirs est dangereux",a-t-il affirmé, alors que l'Italie redoute une catastrophe écologique si le carburant du paquebot commence à se disperser dans la mer.

Une fois le pompage du gazole effectué,il s'agira d'extraire le bateau des rochers.

L'opération,très délicate,pourrait débuter avec l'aide de ballons géants qui le soulèveraient,a déclaré Pier Luigi Foschi,patron de la compagnie propriétaire du navire Costa Croisières.

Une fois remis à flot,il serait tiré par des remorqueurs.

"Le renflouage du Costa Concordia est une des opérations les plus difficiles au monde.

Il y a plusieurs possibilités,mais en tout premier lieu,nous devons songer à colmater les voies d'eau",a-t-il ajouté.

"TRÈS GRAVES ACCUSATIONS"

Dimanche,Costa Croisières a accusé le capitaine Francesco Schettino d'avoir commis des "erreurs",tant dans la route du navire que dans la gestion de l'urgence.

"De très graves accusations pèsent" sur lui,notamment pour avoir quitté le navire avant l'évacuation de la totalité des passagers.

D'après les premiers éléments tirés de la boîte noire,le navire était à "seulement 150 mètres du rivage,une distance incroyablement proche",a encore dit le procureur.

Le magistrat a également mis en cause la gestion de l'accident par l'équipage.

Selon lui,l'alerte a été lancée une heure après l'impact.

Accusé notamment d'homicides multiples et d'abandon du navire il risque douze ans de prison pour ce seul délit,le capitaine a été placé en détention "sous haute surveillance" à Grosseto.

Selon la responsable de l'administration pénitentiaire en Toscane,le capitaine,qui n'est pas dans une cellule isolée,"n'a pas manifesté d'intentions suicidaires,mais il est évident qu'il traverse une période très délicate qui nécessite une attention particulière".

De son côté,l'avocat du capitaine,Me Bruno Leporatti,a indiqué que ce dernier était "accablé,consterné,affligé par les pertes humaines et fortement perturbé par ce qui s'est passé".

Toutefois,a ajouté l'avocat,le capitaine est "conscient d'avoir gardé,dans ces circonstances,la lucidité nécessaire pour effectuer une difficile manœuvre d'urgence qui,en conduisant le navire sur un bas-fond,a sauvé la vie de nombreuses personnes".

UN "ÉQUIPAGE INCAPABLE DE GÉRER UNE SITUATION DE CRISE"

Le syndicat CGT des marins du Grand Ouest a dénoncé pour sa part l'emploi "d'équipages à bas coût" à bord de certains navires.

D'après les informations du syndicat,les 1 013 membres d'équipage sont de vingt nationalités différentes,parmi lesquels des Italiens,Philippins, Chinois,Colombiens,Honduriens,Péruviens,etc.

C'est un "équipage incapable de gérer une situation de crise",selon le syndicat.

"Comment ces marins peuvent-ils communiquer entre eux et avec les passagers en cas de problèmes majeurs ?",s'interroge M. Hellequin.

"Notre syndicat condamne toutes les politiques maritimes et les administrations qui autorisent les armateurs de ferries et de paquebots à armer leurs navires avec des marins exploités venus de pays pauvres" souligne la CGT.






le monde.fr

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Mar 17 Jan - 3:09:47

Concordia: 29 personnes disparues

Le nombre de personnes portées disparues à la suite du naufrage vendredi du paquebot Costa Concordia est de 29,a précisé le commandant des gardes-côtes italien ce soir.

Un total "de 29 personnes,4 membres d'équipage et 25 passagers manquent encore à l'appel" a annoncé lors d'une émission télévisée lundi,le commandant général des garde-côtes italiens.

"Il y a une heure j'ai reçu un rapport de la préfecture de Grosseto centre, manquent à l'appel 29 personnes",a déclaré Marco Brusco,alors que le nombre de disparus donné par les autorités était jusqu'à présent d'une quinzaine.

Selon Brusco,10 Allemands et 6 Italiens feraient partie des disparus.

Jusqu'à présent,les sauveteurs parlaient d'une quinzaine de disparus,dont quatre touristes italiens,deux Américains,deux couples de Français,et 6 membres d'équipage.

Le département d'Etat américain a lancé un avis de recherche sur le couple américain,Gerald et Barbara Ann Heil.

La catastrophe a fait au moins six morts,dont quatre touristes,deux Français,un Italien et un Espagnol,et un homme d'équipage péruvien.

La sixième victime,un homme,a été localisée aujourd'hui à l'aube mais non identifiée car son corps n'a été extrait qu'en début de soirée.






le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Mar 17 Jan - 3:15:58

Un enregistrement téléphonique accablant

Une conversation entre une capitainerie du port et le commandant du Costa Concordia montre que ce dernier a refusé de remonter à bord pour évacuer les passagers.

L'enregistrement d'une conversation téléphonique enregistrée entre une capitainerie du port et le commandant du navire Costa Concordia risque d'accentuer les critiques faites à l'égard de ce dernier.

Selon la retranscription de cette conversation,diffusée par l'agence de presse italienne Ansa,le capitaine a refusé de remonter à bord pour évacuer les passagers.

À 1h46 du matin,alors que des centaines de personnes doivent encore être évacuées,un officier de la capitainerie ordonne au commandant Francesco Schettino,joint sur son mlkjh,de retourner sur le navire.

«Maintenant vous allez à la proue,vous remontez par l'échelle de secours et vous coordonnez l'évacuation.

Vous devez nous dire combien il y a encore de gens,enfants,femmes, passagers,le nombre exact dans chacune des catégories»,indique la voix de l'officier dans l'enregistrement contenu dans l'une des boîtes noires, saisies par les enquêteurs.

«Maintenant vous retournez là haut»

«Que faites-vous?

vous abandonnez les secours?»,interroge l'officier.

Schettino répond: «Non non je suis là,je coordonne les secours».

L'officier reprend: «Commandant,c'est un ordre,c'est moi qui commande maintenant,vous avez déclaré l'abandon du navire,vous devez aller à la proue,remonter à bord et coordonner les secours».

L'homme indique alors au commandant qu'«il y a déjà des cadavres».

«Combien?» répond Schettino,qui se voit rétorquer: «C'est à vous de me le dire,que faites-vous?

Vous voulez rentrer chez vous?»,s'énerve l'officier.

«Maintenant vous retournez là haut et vous nous dites ce que l'on peut faire,combien il y a de gens,quels sont leurs besoins»,poursuit l'officier auquel le commandant assure qu'il va remonter à bord.

Mais selon la capitainerie et de nombreux témoignages,il était déjà réfugié sur la rive avant minuit,peut-être dès 23h40.

En effet,dans un appel précédent,dès 00h42,le commandant lâche une phrase compromettante en parlant par téléphone avec la salle opérationnelle de la capitainerie: «Nous ne pouvons plus monter à bord car le navire est en train de se cabrer côté poupe arrière».

«Commandant,vous avez abandonné le bateau?»,demande alors d'un ton très surpris l'officier,auquel le commandant répond: «Non non,évidemment que non!»

Selon l'Ansa,l'enquête de la capitainerie de Livourne,coordinatrice des secours,montre par ailleurs qu'il y a eu une sorte de «mutinerie» de l'équipage qui a décidé l'évacuation avant un ordre formel du capitaine.

En outre,contrairement aux premiers éléments recueillis,ce n'est pas une manoeuvre volontaire qui a fait échouer le navire tout près de la rive, sauvant la vie d'un bon nombre des plus de 4000 occupants du bateau,car les moteurs étaient complètement inondés et en avarie.





le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Mar 17 Jan - 14:17:58

un septième corps repéré

L'amélioration des conditions météo a permis lundi soir aux pompiers de reprendre leurs recherches.

Le nombre de personnes disparues a été revu à la hausse.




Le bilan s'alourdit.

La catastrophe a fait au moins sept morts,dont quatre touristes (deux Français,un Italien et un Espagnol) et un homme d'équipage péruvien.

La septième victime a été localisée dans la nuit de lundi à mardi mais le corps n'a pas encore pu être extrait de l'épave.

On dénombre par ailleurs 28 disparus (dont 25 passagers).

Un nombre revu à la hausse lundi soir: auparavant,les autorités évoquaient une quinzaine.

Lundi toujours,un porte-parole du gouvernement allemand a chiffré autour de 10 ses compatriotes manquant à l'appel.

Momentanément suspendues lundi en raison du mauvais temps,les recherches ont pu reprendre en milieu d'après-midi.

Selon les garde-côtes,la mauvaise météo a provoqué «un glissement (du paquebot) de neuf centimètres verticalement et d'1,5 centimètre horizontalement».

Mardi matin,des commandos spécialisés italiens (Incursori de la marina), corps d'élite de la marine expert dans les explosifs,ont commencé à faire exploser un à un les hublots de l'épave.

Il s'agit de permettre aux secours de pénétrer dans les zones du paquebot toujours inacessibles.

Le Costa Concordia comptait à son bord 3216 passagers et 1013 marins.

Parmi les touristes figuraient en majorité des Italiens (989) mais aussi de nombreux Allemands (569),462 Français,des Espagnols (177),des Américains (129) et des Croates (177).

La France à la recherche de quatre ressortissants.

Sur les 21 Français dont Paris était sans nouvelle dimanche,17 ont pu être localisés.

Pour les quatre manquant à l'appel,le Quai d'Orsay poursuit ses opérations de vérifications dans son centre de crise.

Il n'est pas exclu qu'ils aient pu rentrer chez eux par leurs propres moyens et ne se soient pas encore manifestés auprès du ministère.

Des sources italiennes ont affirmé qu'un couple de Français faisait partie des victimes du naufrage,mais cette information n'a pas été officiellement confirmée.

Quelque 385 passagers français ont déjà été rapatriés à Marseille ce week-end par autocar.

Un dispositif sanitaire,psychologique et administratif a été mis en place à leur arrivée.

La police aux frontières est également présente pour faciliter les démarches de renouvellement des titres d'identité perdus.

Les derniers rescapés français seront rapatriés par avion,selon Costa.

Un fort risque écologique.

Le ministre italien de l'Environnement a prévenu que le naufrage du navire de croisière représentait «un très haut risque» pour l'environnement du Giglio.

«Le navire a des réservoirs pleins de carburant,c'est un gasoil dense, lourd,qui pourrait se sédimenter dans les fonds,ce serait un désastre»,a expliqué Corrado Clini.

«L'objectif est d'éviter que le carburant ne s'écoule du navire» a-t-il poursuivi,affirmant qu'une «intervention était urgente».

Selon le président de Costa Croisière,le bateau contiendrait 2380 tonnes de fuel.

Le ministre a néanmoins précisé que «la priorité est encore de sauver les éventuels survivants»: pas question donc pour l'heure de commencer la dangereuse opération de vidange des réservoirs.

Une équipe d'experts de la société néerlandaise Smit&Salvage et une seconde de la société américaine Titan Salvage se trouvent sur place pour étudier les moyens de mettre le navire en sécurité.

L'un d'entre eux a déclaré,sous couvert d'anonymat,que le pompage du carburant ne pourra débuter que plus tard dans la semaine lorsque l'équipement nécessaire sera sur place.

Une plainte sera déposée en France.

Un des rescapés français,un Bordelais de 35 ans,a annoncé son intention de porter plainte contre Costa Croisières,estimant que la compagnie a été «défaillante».

«Nous avons été livrés à nous-mêmes,dans une désorganisation totale.

Il y a eu une heure et demie avant qu'il y ait une véritable alerte», déplore-t-il dans un entretien à Sud Ouest.

«Personne ne nous a indiqué de monter dans les chaloupes,nous avons dû prendre toutes les initiatives nous-mêmes.

Le voyant lumineux de mon gilet ne fonctionnait pas»,a-t-il relaté.

Le commandant a abandonné le navire.

Le commandant du Costa Concordia,Francesco Schettino,est de plus en plus dans la ligne de mire.

En détention à Grosseto en raison d'un «risque de fuite et de dissimulation de preuves»,Francesco Schettino a été placé sous surveillance spéciale avec l'aide d'un psychologue lundi,même s'il «n'a pas manifesté d'intentions suicidaires»,selon une responsable de l'administration pénitentière.

Un enregistrement d'une de ses conversations avec la capitainerie du port aggrave les éléments à charge contre lui en montrant qu'il a quitté le navire bien avant le dernier évacué,contre toutes les règles en vigueur dans la marine.

Il a même refusé de remonter à bord.

«Commandant,c'est un ordre,c'est moi qui commande maintenant,vous devez aller à la proue,remonter à bord et coordonner les secours»,lui a pourtant intimé un officier de la capitainerie à Schettino,selon une retranscription diffusée par l'agence Ansa.

L'avocat du capitaine,Me Bruno Leporatti,qui lui a rendu visite lundi,l'a décrit comme «accablé par les pertes humaines et fortement perturbé par ce qui s'est passé»,en affirmant que Francesco Schettino estime avoir «conservé la lucidité nécessaire» pour faire s'échouer le navire près de la rive,«sauvant la vie de de nombreuses personnes».

De nombreux témoignages sont néanmoins accablants pour le capitaine, soupçonné de s'être approché bien trop près des côtes pour effectuer une parade,surnommée l'«inchino» (la révérence),toutes lumières allumées et à grand renfort de sirènes afin de saluer les habitants de l'île.

Le patron de Costa Crociere,société propriétaire du paquebot,a également dénoncé une erreur «humaine» et s'est «dissocié» du commandant.

Une controverse sur la trajectoire du navire.

Le procureur, Francesco Verusio,a expliqué que «la route suivie par le navire n'était pas la bonne».

Le commandant «s'est approché de manière très maladroite de l'île du Giglio, a heurté un rocher qui s'est encastré dans son flanc gauche,faisant s'incliner le navire et embarquer énormément d'eau en l'espace de deux, trois minutes.».

La veille,un garde-côte avait affirmé qu'il y avait une brèche de 30 mètres dans la coque du paquebot.

Interrogé par la presse italienne,le commandant s'était pour sa part défendu,en affirmant que ce rocher n'était pas sur les cartes nautiques,et qu'il pensait naviguer à 300 mètres de ces obstacles.

La capitainerie du port de Livourne,le plus important de Toscane,a ouvert une enquête sur les causes de l'accident et sur la façon dont les passagers ont été secourus.

Les «boîtes noires» du navire ont été récupérées et saisies par la justice

Un temple du divertissement.

Tout comme le Titanic à son époque,le Concordia attirait à son lancement en 2006 tous les superlatifs.

Tour de force des chantiers navals italiens Fincantieri,il était alors le plus grand navire jamais construit en Italie: 290 mètres de long pour 38 de large,58 suites avec balcons,cinq restaurants,13 bars,cinq jacuzzis et quatre piscines.

Mais ce palace flottant avait la réputation d'être maudit.

Son baptême s'était en effet déroulé en 2006 sous de mauvais augures: la bouteille de champagne lancée en direction de sa coque ne s'était pas cassée.

Le Concordia avait en outre enregistré un premier accident en 2008 à Palerme.

À son entrée dans le port,lors d'une brusque tempête,il avait été déporté par de grosses vagues.

Un choc avait provoqué une vaste fissure entre sa proue et son flanc droit, qui n'avait eu cependant aucune conséquence pour les passagers et l'équipage.





le figaro

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
mimi
administratrice


Féminin Nombre de messages : 44591
Age : 51
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir   Mar 17 Jan - 14:27:58

Costa Croisières France indemnisera les passagers français



L'épave du Costa Concordia,échoué devant l'île toscane du Giglio,le 17 janvier 2012 en Italie

L'indemnisation devrait être plus importante que le simple remboursement des billets...

Costa Croisières France indemnisera les passagers français du Costa Concordia échoué sur les côtes italiennes vendredi avec «autre chose» que le remboursement des billets,a déclaré mardi le président de la compagnie maritime sur RTL.

«Nous sommes en train d'appeler (les passagers) et l'ensemble des agences de voyages qui ont vendu ces croisières pour les 462 passagers français,pour leur donner toutes les formalités et les mesures de dédommagement»,a expliqué Georges Azouze,président de Costa Croisières France.

Les sommes versées représenteront «autre chose» que le simple remboursement des billets,a-t-il ajouté sans plus de précision.

«Pas d'équipage low-cost»

Le naufrage du navire est une «tragédie que nous avons vécue dans notre chair,nous partageons l'angoisse des familles et la douleur des victimes»,a souligné M. Azouze.

Il a défendu la formation des équipages Costa Croisières.

«Les 1.000 membres d'équipage ont eu un comptortement exemplaire dans les procédures de sauvetage»,a-t-il estimé,soulignant que «99% des personnes présentes à bord ont été évacuées en l'espace de deux heures malgré les conditions excessivement difficiles» qui ont empêché le déploiement des chaloupes.

«Il n'y pas d'équipages low-cost.

Il y a plus de 60 nationalités à bord.

La langue officielle de Costa Croisières est l'anglais.

Aucun membre d'équipage n'est présent à bord sans parler parfaitement cette langue»,a-t-il affirmé.

Selon lui,le personnel de bord suit «une formation tous les 15 jours sur les manoeuvres d'évacuation du bateau».

«La route du bateau n'était pas la route habituelle»

A propos de l'attitude du capitaine,sous le feu des critiques,M. Azouze a estimé qu'«à l'heure actuelle,il est difficile de porter un jugement précis sur les responsabilités».

«La route du bateau n'était pas la route habituelle et la route autorisée», a-t-il reconnu.

Mais cet accident «ne remet pas en cause les voyages de grande capacité.

Il y avait plus de gilets de sauvetage et de chaloupes que nécessaire», selon lui.

Le dernier bilan du naufrage du Costa Concordia fait état de six victimes.

29 personnes sont toujours portées disparues.





20 minutes.fr

_________________










Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
Un paquebot italien s'échoue: 3 morts et 14 blessés le bilan devrait s'alourdir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» POLICE GENDARMERIE, les morts et les blessés 2010
» Explosion de gaz à Bondy : 1 morts et 46 blessés
» Explosions dans un dépôt d'armes en Albanie, nombreux morts et 170 blessés
» Trois morts et cinq blessés dans un accident de la circulation à Saida
» REPAS ITALIEN - 12/09.2010 - Joyeux Anniversaire le fofo !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: affaires judiciaires-
Sauter vers: