chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Professeur Choron ( Georges Bernier )

Aller en bas 
AuteurMessage
jacotte
administratrice
jacotte

Féminin Nombre de messages : 42584
Age : 53
Date d'inscription : 20/02/2005

Professeur Choron ( Georges Bernier ) Empty
MessageSujet: Professeur Choron ( Georges Bernier )   Professeur Choron ( Georges Bernier ) I_icon_minitimeJeu 19 Fév - 18:30:56

Le Professeur Choron (né le 21 septembre 1929 - mort le 10 janvier 2005 à Paris), de son vrai nom Georges Bernier, est un humoriste français co-fondateur du journal Hara-Kiri.
Il est le père de la comédienne et humoriste Michèle Bernier.

Professeur Choron ( Georges Bernier ) JTHF05d1Ct7lDEn


De condition modeste, orphelin de père à 11 ans et sans avoir fait beaucoup d'études, il s'est lancé dans la vie par de petits métiers, puis s'est engagé pour 28 mois de guerre d'Indochine où il a entre autres été, selon ses propres termes, "enculeur de sergent".
Son véritable nom était Georget (avec un t final) Bernier.
Il s'est inspiré pour son pseudonyme de la rue Choron où étaient situés les locaux d'Hara-Kiri.
Au retour, il a travaillé comme colporteur puis chef des ventes du journal satirique Zéro.
C'est là qu'il a rencontré François Cavanna et Fred, avec qui il a fondé en 1960 le mensuel Hara Kiri, auquel son nom, avec celui des dessinateurs Topor, Reiser, Gébé, Wolinski et Cabu, reste attaché.
En 1962, après une première interdiction, la rédaction du journal est passée de la rue Choron à la rue de Montholon et a adopté les éditions du Square comme raison sociale.
Le Professeur Choron assumait dans l'équipe des éditions du Square le rôle de « patron » gestionnaire, mais s’investissait également dans le travail de la rédaction.
Il créait ou participait aux fausses-pubs, aux photo-montages, écrivait des textes, et jouait dans les romans-photos.
On retiendra notamment ses «Jeux de cons» et ses «Fiches-bricolages», dans lesquels il se mettait lui-même en scène.
À cette époque il a fait des apparitions dans l'émission de Jean-Christophe Averty Les Raisins Verts.
En 1969, l'équipe de Hara-Kiri a créé, en plus du mensuel, Hara-Kiri Hebdo, devenu peu de temps après L'Hebdo Hara-Kiri.
Après la parution en novembre 1970 du titre « Bal tragique à Colombey : un mort », allusion à la mort du général de Gaulle et référence à l'incendie de la discothèque du 5-7 de Saint-Laurent-du-Pont qui avait fait 146 morts (et qui avait fait aussi l'objet d'un titre dans Hara-kiri hebdo : « Le bal continue pendant les travaux »), le titre a été interdit, et le professeur Choron a décidé, avec son équipe de rédaction, de changer ce nom en Charlie Hebdo, pour passer outre l'interdiction de paraître.
Les éditions du Square éditaient également Charlie Mensuel, mensuel consacré à la bande dessinée, dirigé au départ par Delfeil de Ton puis pendant plus de 10 ans par Wolinski, la Gueule ouverte, un des premiers journaux écologistes, fondé par le dessinateur Pierre Fournier, puis Mords-y l'oeil, Surprise, dirigé par le dessinateur Willem et BD, l'hebdo de la BD, dirigé par l'écrivain Jean-Patrick Manchette, Grodada premier journal pour enfants non mièvre, les animaux y sont sexués.
Proche de Jean-François Devay, directeur du journal Minute, il lui est arrivé de mettre par impécuniosité sa plume à la disposition de cet hebdomadaire de droite.
Auteur de chansons, il les a interprétées sur scène, accompagné notamment par le dessinateur Philippe Vuillemin, Jackie Berroyer et Jean-Marie Gourio.
Le groupe Odeurs, de Ramon Pipin l'invita à assurer sa première partie à l'Olympia.
En 1988, le Professeur Choron a adapté pour la télévision ses fiches bricolages, publiées dans Hara-Kiri.
Il a également participé à l'émission de Jean-Michel Ribes, Merci Bernard.
Ses derniers titres de presse ont été La Mouise, vendu par des colporteurs, et Grodada, journal pour enfants, créé avec le dessinateur Charlie Schlingo.
Il a par ailleurs participé à plusieurs publications se réclamant de Hara-Kiri, notamment Zoo et Yéti, ainsi qu'à Zéro, magazine lancé en 1986 par Gébé et Gourio après la fin de Hara-Kiri.
Le Professeur Choron est mort à l'hôpital Necker d'une leucémie le 10 janvier 2005. Il est enterré à Paris, au cimetière du Montparnasse (26e division) avec sa femme Odile Vaudelle (1934-1985).
En 2008, le réalisateur Pierre Carles et le dessinateur Martin lui ont consacré un documentaire intitulé Choron Dernière.
Pour le mensuel La Décroissance, « cette plongée réjouissante dans les années 1970 avec comme compagnon ce touchant "mystique de la subversion" permet de nous rendre compte à quel point notre époque contemporaine a écrasé toute transgression pour une fadeur bon teint dans laquelle on étouffe »


Œuvres


Disques :

Boum boum badaboum le Professeur Choron chante ses chansons

Livres :

Les Jeux de con du professeur Choron, Éditions du Square, 1971
Les Fiches bricolage du professeur Choron, Éditions du Square, 1977
L'Art vulgaire (avec Gébé), Éditions du Square, 1982
Les Chansons du Professeur Choron (illustré par Vuillemin), Himalaya, 1991
Choron et Vuillemin sexologues, Magic Strip, 1992
Je bois, je fume et je vous emmerde, éd. Régine Deforges, 1992
Les Jeux de con du Professeur Choron, Glénat, 1992
Vous me croirez si vous voulez (en collaboration avec Gourio), Flammarion, 1993
Y'a rien de pire que l'ignorance (en collaboration avec Vuillemin), Canal+ Éditions, 1996
Tout s'éclaire, Le Dilettante, 2001

Opérette :

Ivre-mort pour la patrie (avec Vuillemin), Canal+, 1998




proverbes philosophiques du prof


Au jugement dernier, on te demandera:"Quels sont tes actes ?" et non:"Qu'est-ce que tu bois ?"

La main ne peut rattraper le pet qu'on vient de lâcher

Qui se casse les dents sur l'os mange rarement la moelle

C'est toujours les cordonniers qui ont les dents les plus déchaussées

Il y a plus de bonheur à donner des coups de pieds au cul qu'à en reçevoir.

Rien ne nous rend aussi grands qu'une paire d'échasses.

La récompense d'avoir mangé, c'est le plaisir de chier.

C'est toujours les lunetiers les plus mal lunés.

Jette l'homme chanceux dans l'huile bouillante et il remontera avec une frite dans la bouche.

Quand la merde tombe du ciel, le malchanceux n'a pas de chapeau.

Il ne faut pas changer son cheval borgne contre une deux-chevaux qui n'a plus de phares.

La soif du coeur ne s'apaise pas avec une seule bière.


Si le père pue des pieds et la mère pue de la gueule, comment le fils sentirait-il bon ?

Donne des bras à un manchot, il te demandera une montre-bracelet.

Mieux vaut claquer du fric que du bec.

On peut violer les lois sans enlever la culotte.

La tortue ne pète jamais dans sa maison.

Dis-moi ce que tu manges, je te dirai ce que tu chies.

Tu es poussière et tu retourneras dans le sac d'aspirateur.

C'est toujours le chauve qui trouve le peigne dans la galette des rois.


Si tout le monde te dit que tu es con, il est temps de manger du foin.

Un bègue est comme une horloge qui sonnerait les minutes.

Les paroles s'envolent, les enclumes restent.

La difficulté de réussir ne fait qu'ajouter à l'envie de rester couché.

Mieux vaut souffir de la solitude que d'être accompagné par deux gendarmes.

Donnez-moi de l'argent pour boire, je trouverai le bistrot.

Qui sème le vent court après son chapeau.

video

Oeil du cyclone - professeur Choron





"Le coupe frites" (Fiche bricolage du Professeur Choron)




_________________
Professeur Choron ( Georges Bernier ) Je-t-a10
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
Professeur Choron ( Georges Bernier )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Professeur Choron ( Georges Bernier )
» photos de LEVERD Georges année 1966 a 1974 (parti 1)
» "Adieu .. M'sieur le professeur "
» "Libye: un marin décède à bord du "Georges-Leygues"
» Professeur d'université

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: grands personnages-
Sauter vers: