chez Jacotte Mimi et leurs amis

Jacotte et Mimi vous souhaite la bienvenue....Le forum est sans inscription laisser des commentaires merci .... A bientot
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Procès et autres faits divers de l'année 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

quel evenement vous a le plus marque?
Total condamné pour le naufrage de l’Erika
4%
 4% [ 1 ]
Jérôme Kerviel, le trader aux 5 milliards
8%
 8% [ 2 ]
Les Fourniret, couple diabolique
13%
 13% [ 3 ]
Josef Fritzl, le père machiavélique
8%
 8% [ 2 ]
L’enfant du lac
8%
 8% [ 2 ]
Deux étudiants français retrouvés morts à Londres
8%
 8% [ 2 ]
Dramatique accident au passage à niveau
8%
 8% [ 2 ]
Antoine, 6 ans, disparaît à Issoire
13%
 13% [ 3 ]
Marc Machin (Un coupable de trop)
4%
 4% [ 1 ]
Les Verrando acquittés
8%
 8% [ 2 ]
Juste peine pour Marc Cécillon
4%
 4% [ 1 ]
Le casse du siècle
4%
 4% [ 1 ]
procès Ferrara
8%
 8% [ 2 ]
Total des votes : 24
 

AuteurMessage
jacotte
administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 39978
Age : 52
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: Procès et autres faits divers de l'année 2008   Dim 28 Déc - 16:38:35

Une année 2008 marquée du sceau de la fraude financière, phénomène nouveau, s’il en est, de par les gigantesques sommes mises en jeu et dont le système bancaire a largement profité. L’année des procès aussi, tant inattendus qu’inespérés par les décisions rendues : Total condamné, une première dans l’histoire des catastrophes écologiques. Des procès retentissants également, par leur effet insoutenable : le couple Fourniret.
Et puis, cette terrible affaire qui soulève indignation et incompréhension : Josef Fritzl, le père aux deux visages, dont le regard figé apparaît, un jour d’avril, à la face du monde.
Le mois de juin arrive avec une affreuse découverte, celle des corps méconnaissables de deux jeunes étudiants français à Londres…

Total condamné pour le naufrage de l’Erika

Mercredi 16 janvier, Total est condamné à verser 192 millions d’euros pour le naufrage de l’Erika qui avait provoqué une gigantesque marée noire sur le littoral atlantique en septembre 1999. C’est la première fois que la justice sanctionne les responsables d’une catastrophe écologique – 20.000 tonnes de fioul répandues sur 400 kilomètres avaient tué 150.000 oiseaux – en reconnaissant l’existence d’un préjudice « résultant de l’atteinte portée à l’environnement. » Outre le pétrolier, le tribunal sanctionne l’armateur, propriétaire du paquebot vieux de 25 ans, mal entretenu, et son gestionnaire, qui doivent solidairement indemniser les victimes.
Total décide de verser immédiatement, et de manière irrévocable, les indemnités fixées par les juges mais fait appel de la décision qu’il estime « injustifiée. »

Jérôme Kerviel, le trader aux 5 milliards

Jeudi 24 janvier, le monde découvre Jérôme Kerviel, 31 ans, trader à la Société Générale.
Lors de la publication de ses résultats 2007, la banque révèle qu’un de ses opérateurs l’a exposée à un risque qui lui coûte près de 5 milliards d’euros, sur les 50 engagés.
Qualifié de « terroriste » par la PDG Daniel Bouton, ou de « génie de la fraude » par le gouverneur de la Banque de France, Jérôme Kerviel, un Breton au physique de gendre idéal, semble aujourd’hui éloigné du portrait hâtif qui en fut fait.
L’instruction a démontré qu’il a fait gagner beaucoup d’argent à la SocGen, qu’il a bénéficié du laxisme ambiant et qu’il ne s’est jamais enrichi.
L’incrimination pour escroquerie a d’ailleurs été abandonnée. Kerviel est en liberté sous contrôle judiciaire.

Les Fourniret, couple diabolique

Jeudi 27 mars, les assises des Ardennes ouvrent le procès de Michel Fourniret et de Monique Olivier.
Le tueur en série sexagénaire répond de 7 homicides précédés de viols ou tentatives perpétrés entre 1987 et 2001, avec la complicité de son épouse.
Pendant deux mois éprouvants, les familles sont soumises à la cruauté du pervers Fourniret, abject provocateur qui tantôt se tait, tantôt raconte le calvaire d’Isabelle, de Fabienne, Jeanne-Marie, Elisabeth, Natacha, Céline et Mananya.
Le 28 mai, les Fourniret sont condamnés à perpétuité, assortie d’une peine de sûreté de vingt-huit ans pour elle, incompressible pour lui.
Deux juges instruisent toujours les affaires Marie-Angèle Domèce et Joanna Parrish, jeunes filles disparues en 1988 et 1990 dans l’Yonne.
Il est soupçonné d’enlèvements et assassinats, elle est poursuivie pour complicité.

Josef Fritzl, le père machiavélique

Le 27 avril, en libérant Elisabeth Fritzl, la police autrichienne met à jour une histoire effroyable. Celle d’un homme de 73 ans qui, pendant près d’un quart de siècle, a mené deux vies parallèles dans sa maison de Amstetten, en Autriche. Un homme à « deux étages » : tandis qu’il coulait au rez-de-chaussée une retraite « paisible » avec sa femme, en sous-sol vivait emmuré sa fille aînée, Elizabeth.
Lorsqu’elle a disparu, le 28 août 1984, personne ne s’en était vraiment inquiété.
Et pour cause : selon Josef Fritzl, elle avait laissé une lettre dans laquelle elle demandait que l’on n’essaie pas de la retrouver.
Les autorités n’avaient pas cherché plus loin. La réalité est tout autre : pendant vingt-quatre ans, Elisabeth a vécu un calvaire.
Deux décennies d’ignominies.
Deux décennies pendant lesquelles elle a régulièrement été violée par son père. De cette relation incestueuse sont nés sept enfants. Trois ont été adoptés par Fritzl.
Les quatre autres, avant d’être libérés, n’avaient jamais vu la lumière du jour.



L’enfant du lac

Dans la nuit du 29 au 30 mai, Antoine, 8 ans, est retrouvé par un promeneur en bordure du lac d’Apremont, en Vendée. Inanimé, mais vivant.
Quelques jours plus tard, « l’enfant du lac » a rouvert les yeux.
Puis raconté cette terrible nuit. « J’ai entendu maman crier. Elle criait pour que Cédric (NDLR : l’ex-concubin de sa mère) arrête […]. Après, il est venu dans ma chambre, il saignait au menton. […]
Après, il m’a emmené au lac. Il m’a dit de sortir de la voiture. Il m’a dit "regarde là". Je me suis approché, il m’a poussé. Il me tenait par la main pour pas que je remonte. Il faisait froid… Après, je me rappelle plus. » Interpellé, Cédric Hornec, 29 ans, a été mis en examen pour homicide volontaire sur la personne d’Anne Duriez et tentative d’assassinat sur le petit Antoine. Aux enquêteurs, il a indiqué ne pas avoir « maîtrisé ses faits et gestes ».

Deux étudiants français retrouvés morts à Londres

Dimanche 29 juin, dans la soirée, Laurent Bonomo et Gabriel Ferez, 23 ans, sont retrouvés ligotés, bâillonnés et lardés de plusieurs dizaines de coups de couteau dans l’appartement qu’ils louaient dans le sud-est de Londres.
Etudiants en 2e année de génie biologique à l’école Polytec de Clermont-Ferrand, ils étaient arrivés dans la capitale britannique deux mois plus tôt dans le cadre d’un stage de fin d’année. Ce sont les pompiers qui ont trouvé leurs corps après avoir éteint l’incendie qui commençait à ravager leur domicile.
Un sinistre vraisemblablement allumé par leurs agresseurs présumés, Nigel Farmer, 33 ans, et Daniel Sonnex, 23 ans, deux marginaux soupçonnés d’être à l’origine d’un cambriolage qui a dégénéré en tuerie. « Je n’ai jamais vu de blessures semblables de toute ma carrière », avait confié un enquêteur.
Laurent a été poignardé 196 fois. Gabriel, 47.

Dramatique accident au passage à niveau

Ce 2 juin, ils avaient commencé la journée par une visite du château d’Allinges.
Puis la cinquantaine d’élèves du collège de Margencel et leurs accompagnateurs avaient pris place à bord d’un car, direction la cité médiévale d’Yvoire, sur les bords du lac Léman.
Ils n’y sont jamais arrivés. A 14 h 10, le TER assurant la liaison entre Évian-les-Bains et Genève est entré en collision avec le bus alors que ce dernier franchissait un passage à niveau.
Sept élèves, âgés de 11 à 13 ans, sont morts sur le coup.
Le chauffeur, mis en examen pour « homicides et blessures involontaires », a toujours indiqué que le feu n’était pas rouge quand il a franchi les voies ferrées.
De son côté, Eric Jandin, le professeur à l’origine de la sortie pédagogique, ne s’est jamais remis de cette journée.
Il a mis fin à ses jours un mois et demi après le drame.



Antoine, 6 ans, disparaît à Issoire

Le 11 septembre, à 21 h 47, Alexandrine Brugerolle de Fraissinette signale la disparition de son fils Antoine à la gendarmerie d’Issoire, dans le Puy-de-Dôme.
Aux enquêteurs, elle raconte être partie ce soir-là dîner avec son ami, Sébastien. A leur retour, Antoine n’était plus là. Privilégiée dans un premier temps, la piste de la fugue est vite abandonnée.
Fin septembre, Alexandrine, son compagnon et cinq autres personnes sont placés en garde à vue. Avant d’être relâchés. Depuis, l’enquête piétine.

Un coupable de trop

Le 7 octobre au matin, Marc Machin, 26 ans, condamné pour le meurtre de Marie-Agnès Bedot au pont de Neuilly, en 2001, sort libre de la maison d’arrêt de Rouen après avoir bénéficié d’une suspension de peine.
Il vient de passer six ans et dix mois derrière les barreaux.
Pour rien : le 4 mars, David Sagno, un sans-domicile âgé de 34 ans, se livre spontanément dans un commissariat parisien en expliquant vouloir « se rédempter de ses crimes ».
Puis avoue deux meurtres : ceux de Marie-Agnès Bedot et de Maria-Judith Araujo, toujours au pont de Neuilly, le 22 mai 2002.
De nouvelles analyses menées sur les vêtements de la première permettront par la suite de détecter des traces d’ADN correspondant à celui de David Sagno.
Depuis, ce dernier a été écroué. Marc Machin, lui, tente de reconstruire sa vie.

Les Verrando acquittés

Jeudi 12 novembre, dix-sept ans après l’assassinat du berger Pierre Leschiera, sauvagement abattu à Castellar (Alpes-Maritimes), la justice ouvre un troisième procès devant la cour d’assises des Bouches-du-Rhône.
Après avoir acquitté le chasseur Alain Verrando en 2002, puis son neveu Jérôme en 2007, il est décidé, par un tour de passe-passe procédural sans précédent, de ramener les deux à la barre.
Las ! la vérité ne surgira pas de la confrontation.
L’avocat général renonce à requérir contre Jérôme, convaincu de son innocence « totale ». Quant à Alain, coupable un peu trop idéal, il est acquitté après deux heures de délibérations.
La famille Leschiera, effondrée, repart d’Aix-en-Provence sans savoir qui a abattu Pierre.
Elle entame une procédure contre l’Etat, pour faute lourde de la justice.

Juste peine pour Marc Cécillon

Mercredi 3 décembre, Marc Cécillon, cinq fois capitaine de l’équipe de France de rugby, est condamné à quatorze ans de réclusion criminelle pour avoir abattu, en 2004, son épouse Chantal de cinq balles de 357 Magnum.
En première instance, il avait pris vingt ans.
Cette fois, les assises du Gard ont écarté la préméditation.
Les jurés ont été sensibles à « l’histoire tragiquement ordinaire d’une chute » qu’a racontée son avocat, Me Dupond-Moretti, faisant descendre le colosse de 49 ans de « l’Olympe des dieux du stade » pour le ramener « à hauteur d’homme. » Angélique et Céline Cécillon, ses filles, et Marinette Chapuis, mère de Chantal, unies dans la douleur, ont accueilli avec soulagement ce verdict humain.

Le casse du siècle

Le 4 décembre, en moins de cinq minutes, quatre malfaiteurs font main basse sur la joaillerie de luxe Harry Winston, avenue Montaigne à Paris.
Quelques minutes qui valent de l’or. 85 millions d’euros exactement, soit le montant de leur butin. Le plus important vol toutes catégories jamais commis en France.



La honte du procès Ferrara

Lundi 15 décembre, la cour d’assises de Paris condamne Antonio Ferrara, hors sa présence et celle de ses défenseurs, à dix-sept ans de réclusion criminelle pour sa spectaculaire évasion de la prison de Fresnes.
Sans être parvenus à établir leurs responsabilités, les juges infligent quinze ans à trois de ses supposés complices et la même peine à l’artificier Doumé Battini, absent lui aussi.
La sanction, sévère au regard des peines dont écopent notamment les meurtriers, est frappée d’appel.
A l’issue de cet interminable procès qui n’a rien prouvé, l’avocat Karim Achoui (sept ans de prison) est arrêté à l’audience et incarcéré, comme l’ancien surveillant de Fresnes, Hocine Kroziz, qui a trahi les siens.
De nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer une audience mal menée et émaillée d’incidents sans précédent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://jacotte26.forumactif.com
 
Procès et autres faits divers de l'année 2008
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Procès et autres faits divers de l'année 2008
» 25 octobre... Faits divers
» 6 novembre.. Faits divers
» 27 novembre... Faits divers
» 19 avril... Faits divers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez Jacotte Mimi et leurs amis :: SONDAGE-
Sauter vers: